Une plante qui a du cœur !

Une plante qui a du cœur !

Autrefois, les anciens offraient symboliquement de l’aubépine aux jeunes couples pour protéger leur union, favoriser la fidélité et la pureté du cœur et des sentiments.

Désormais, alors que ses nombreux principes actifs ont été révélés par la science moderne, cette plante est reconnue, entre autres, pour soulager les pathologies cardiaques.

Les anciens n’étaient pas très loin de la réalité…

Une synergie complexe

Les principes actifs de l’aubépine sont principalement extraits de ses fleurs et de ses fruits.

On y trouve :

  • Des flavonoïdes aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires ;
  • Quelques vitamines et minéraux ;
  • Des tanins, qui apportent une action antioxydante et antibactérienne (dans la nature ils protègent les végétaux contre les microbes pathogènes) ;
  • Des saponines anti-inflammatoires ;
  • Et des stérols végétaux qui régulent le cholestérol sanguin.

La synergie de tous ces composés confère à l’aubépine une action globale sur la sphère cardiovasculaire.

Elle agit ainsi sur la tension artérielle, l’arythmie, l’agrégation plaquettaire, les lésions du muscle cardiaque1 ou encore l’insuffisance cardiaque.

Aide en cas d’insuffisance cardiaque

Les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque pourraient bénéficier d’une amélioration significative de leurs symptômes en consommant de l’aubépine.

Quatorze études compilées ont utilisé l’aubépine en complément d’un traitement conventionnel contre l’insuffisance cardiaque et toutes ont vu des améliorations chez les patients concernés :

  • Ils avaient une meilleure tolérances à l’exercice ;
  • Ils étaient moins essoufflés ;
  • Leur fréquence cardiaque était améliorée ;
  • Et ils étaient également moins fatigués2.

Attention toutefois, l’action de l’aubépine porte sur les insuffisances légères.

A aucun moment, les études suggèrent que vous puissiez vous dispenser de suivre un traitement conventionnel.

Par ailleurs, chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, le sang peut stagner au niveau des membres inférieurs3.

Or, l’extrait d’aubépine permet également de réduire les œdèmes qui en résultent.

Diminution des risques d’accident vasculaire

Il est également admis que l’aubépine protège les artères et réduit les risques d’accident cardiaque.

Une étude a en effet démontré une diminution de 15% du taux de mauvais cholestérol, probablement en lien avec une amélioration du microbiote intestinal4.

Enfin, les différents composés de l’aubépine (les acides oléanolique et ursolique en particulier) travaillent de concert pour renforcer l’effet hypocholestérolémiant des stérols végétaux5.

Je vous parlais de synergie précédemment, en voilà le parfait exemple.

Régulation de l’hypertension

Des recherches ont démontré que l’aubépine avait aussi des effets hypotenseur, notamment chez des patients diabétiques6.

Dans une autre étude, 500 mg d’extrait d’aubépine ont montré des effets positifs sur la tension diastolique (tension résiduelle dans le cœur lorsqu’il se relâche entre deux contractions cardiaques) après 10 semaines de traitement… mais aussi une nette diminution de l’anxiété7 !

Restez zen !

On le sait, le stress nuit à la santé cardiovasculaire.

Dans ce sens, l’aubépine présente des avantages en matière de prévention puisqu’elle permet de retrouver le calme en agissant sur l’agitation et l’irritabilité.

Vous pouvez donc vous tourner vers elle en première intention, plutôt que de miser trop vite sur les anxiolytiques.

Ces derniers présentent malheureusement de nombreux effets secondaires, comme des troubles de l’attention, de la mémoire, du comportement, des risques de dépendance, etc8.

Votre sommeil en sera favorisé et vous préserverez vos artères ainsi que votre cœur.

L’agence européenne des médicaments atteste des effets positifs de l’aubépine dans un rapport datant de 20169 :

« Les préparations contenant de la feuille et de la fleur d’aubépine peuvent être utilisées pour soulager les symptômes de problèmes cardiaques temporaires liés à la nervosité, tels que les palpitations, après l’exclusion de pathologies graves par un médecin. Elles peuvent aussi être utilisées pour soulager les symptômes légers du stress et favoriser le sommeil. »

La teinture-mère, à raison de 15 à 20 gouttes matin et soir, est alors toute indiquée.

Pour les personnes sous anxiolytiques et qui souhaiteraient diminuer ou arrêter leur traitement (sous la supervision de leur médecin), l’aubépine associée à la passiflore donne de bons résultats pour passer le cap.

Néanmoins, soyez patient, le sevrage prendra entre un à plusieurs mois.

Des complexes contenant les deux plantes sont vendus en pharmacie ou magasin bio et la posologie est généralement de deux gélules par jour.

Dans tous les cas, référez-vous aux recommandations du fabricant.

Les diverses formes galéniques et les posologies usuelles

Vous trouverez de l’aubépine sous forme liquide (teinture mère) ou en gélules (extraits secs) facilement dans toute herboristerie, pharmacie ou magasin bio.

Vous pouvez également vous préparer une bonne infusion.

Trois tasses par jour permettent d’entretenir sa santé cardiaque et nerveuse.

Sinon, vous pouvez vous tourner vers la gemmothérapie.

Dans ce cas-là, ce sont les bourgeons des plantes et des arbres qui sont utilisés et toute la vitalité de la plante y est concentrée.

Ce sont des merveilles thérapeutiques qui fonctionnent aussi bien sur la sphère physique qu’énergétique.

Dans le cas présent, les bourgeons d’aubépine permettent de profiter de l’ensemble de ses principes actifs et de ses nutriments.

Je vous recommande 5 à 15 gouttes par jour, diluées dans de l’eau, en fonction de vos troubles (en prévention ou en accompagnement d’une pathologie cardiovasculaire).

Si vous préférez miser sur les gélules d’extrait sec, la posologie est de 240 à 900 mg par jour, à répartir en trois prises sur la journée.

Sachez qu’il vous faudra compter au moins 6 semaines pour obtenir des résultats.

Mais l’avantage de l’aubépine est qu’elle peut se prendre au long cours sans risque.

Faites malgré tout une pause d’une semaine tous les mois pour que votre organisme ne s’habitue pas trop ; cela pourrait amoindrir les effets de la cure.

Enfin, l’aubépine présente peu de contre-indications.

Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi que chez les enfants de moins de dix ans.

Les personnes souffrant de problèmes cardiaques devront impérativement en parler à leur médecin avant de commencer à se supplémenter en aubépine, car elle peut interagir avec certains médicaments.

Cependant, sous contrôle médical, les extraits d’aubépine peuvent s’avérer très complémentaires à votre traitement.

N’hésitez pas à interroger votre médecin à ce sujet.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Naturellement vôtre.

Stéphane Morales pour Eric Müller

Sources:

[1] Wang J, et al. Effect of crataegus usage in cardiovascular disease prevention: an evidence-based approach. Evid Based Complement Alternat Med. 2013.
[2] Pittler MH, et al. Hawthorn extract for treating chronic heart failure. Cochrane Database Syst Rev. 2008.
[3] Weikl A, et al. Crataegus Special Extract WS 1442. Assessment of objective effectiveness in patients with heart failure (NYHA II). Fortschr Med. 1996.
[4] Kwek E, et al. Effects of hawthorn seed oil on plasma cholesterol and gut microbiota. Nutr Metab (Lond). 2022.
[5] Lin Y, et al. Triterpenic Acids Present in Hawthorn Lower Plasma Cholesterol by Inhibiting Intestinal ACAT Activity in Hamsters. Evid Based Complement Alternat Med. 2011.
[6] Walker AF, et al. Hypotensive effects of hawthorn for patients with diabetes taking prescription drugs: a randomised controlled trial. Br J Gen Pract. 2006.
[7] Walker AF, et al. Promising hypotensive effect of hawthorn extract: a randomized double-blind pilot study of mild, essential hypertension. Phytother Res. 2002.
[8] https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/preserver-son-autonomie-s-informer-et-anticiper/preserver-son-autonomie-et-sa-sante/somniferes-anxiolytiques-attention-aux-effets-secondaires-des-benzodiazepines
[9] https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-summary/hawthorn-leaf-flower-summary-public_fr.pdf

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments