Quels ustensiles avoir dans votre cuisine ?

Connaissez-vous l’un des problèmes suivants ?

  • Votre cuisine est encombrée de gadgets et d’ustensiles que vous utilisez moins d’une fois par an. Résultat, vous ne trouvez jamais les choses. Vous n’avez jamais de place. Vous vous sentez à l’étroit alors que votre cuisine est de taille convenable. Vous devez sortir des kilos de casseroles du placard pour trouver celle qui vous convient. Impossible de travailler de façon détendue.
  • Votre équipement est misérable. Vous possédez si peu d’ustensiles de cuisine que vous n’avez jamais le bon outil pour faire le travail. Vous êtes constamment arrêté parce qu’il vous manque ceci ou cela. Là encore, impossible de cuisiner avec le sourire.

Si vous vous reconnaissez, alors j’ai une bonne nouvelle :

La vérité, c’est que seule une poignée d’ustensiles suffit pour 80% des situations. Et je vais vous dire lesquels, et dans quel ordre les acheter – en fonction de la fréquence d’utilisation.

Si vous êtes expérimenté, je suis certain que vous avez déjà appris à distinguer les « essentiels » des « accessoires ». Les autres ne font que vider votre porte-monnaie et encombrer votre cuisine.

Si vous avez du mal à faire ce travail de synthèse, mes conseils vont vous permettre de libérer de la place dans votre cuisine. Vous verrez que vous serez beaucoup plus détendu. Vous aurez plus envie de cuisiner… et c’est tant mieux, car c’est ce dont je vous parlerai dans les prochaines lettres de cette série de messages.

Si vous débutez, mes conseils vont vous permettre d’économiser de l’argent car :

  • vous vous procurerez des équipements de qualité qui dureront toute votre vie (vous n’aurez pas à les remplacer tous les ans)
  • vous rentabiliserez ces équipements parce qu’ils vous serviront souvent (ils n’auront pas le temps de prendre la poussière)

Dans ce premier épisode, nous allons parler des casseroles et poêles.

Quelles casseroles et poêles choisir ?

Quand on voit cette belle batterie de cuisine en cuivre, on aurait envie de l’avoir chez soi :

Mais, la réalité est que le ménage moyen est trop petit pour utiliser autant de casseroles.

L’autre réalité, c’est que les petites casseroles sont mignonnes mais loin d’être indispensables.

Ustensile n°1 : le faitout

Ce que vous devez vous procurer en priorité c’est une bonne casserole de base d’environ 22 cm de diamètre et 10 cm de hauteur. C’est justement ce qu’on appelle un faitout.

Je vous recommande d’acheter peu de casseroles, mais d’acheter la meilleure qualité que vous pouvez vous permettre.

Mon modèle préféré est une casserole :

  • en acier inoxydable 18/10
  • avec un fond épais qui diffuse uniformément également la chaleur
  • une poignée amovible pour optimiser le rangement dans les placards
  • compatible tous feux (y compris induction)
  • qui résiste au four et au grill
  • qui passe au lave-vaisselle
  • avec un couvercle assez plat qui se range facilement

Les vendeurs sont en embuscade…

Je préfère vous prévenir, le plus dur est devant vous. Maintenant que vous savez ce dont vous avez besoin, vous allez vous heurter à la stratégie de prix des fabricants, et aux promotions en magasin. Nous savons tous qu’il est difficile d’y résister.

Leur technique de vente consiste à mettre un prix prohibitif sur le faitout dont vous avez réellement besoin… tout en vous incitant à mettre quelques dizaines d’euros de plus pour acheter un set de trois casseroles plus petites (inférieures à 20 cm).

C’est le même dilemme qu’au restaurant – soit vous prenez le plat que vous voulez vraiment à 25 euros, soit le menu moins appétissant à 30 euros avec entrée, plat et dessert…

Sauf qu’en achetant le set de casseroles trop petites, vous allez vous en mordre les doigts tout une vie. Car elles encombreront vos placards jusqu’à la fin de vos jours. Je parle d’expérience…

Si vous avez franchi cette étape et que vous avez résisté à la tentation d’acheter un set, bravo !

Ustensile n°2 : la poêle

À présent, vous allez avoir besoin d’une poêle avec un bon couvercle.

Là encore, il est tentant d’acheter des petites poêles toute mignonne. Mais ce dont vous avez réellement besoin c’est d’une grande poêle d’environ 28 cm de diamètre.

Choisissez une poêle avec un bord incliné – plus facile pour les crêpes.

Vous avez le choix entre l’acier inoxydable, la fonte (émaillée ou non) ou un matériau antiadhésif (téflon, etc.). Le débat est ouvert…

Je me lance… voilà… je préfère la fonte non émaillée.

Certes, elle est lourde, mais :

  • elle entretient votre musculature
  • elle est très bon marché
  • elle dure toute une vie et se bonifie avec le temps (je vous en reparle tout de suite après…)
  • elle développe une patine antiadhésive plus efficace que la fonte émaillée
  • elle retient la chaleur
  • elle est compatible avec tous les feux (y compris induction)
  • elle résiste aux spatules en métal (contrairement au téflon)
  • elle permet de saisir à haute température (un steak par exemple) ou de frire

S’il vous arrive de cuire à très haute température (grill, friture), évitez en tout cas la fonte émaillée et le téflon.

A lire avant d’envisager une poêle en fonte

Je vous déconseille la fonte si vous avez une cuisine ouverte, ou mal aérée.

En effet, l’entretien de la fonte nécessite de faire chauffer de l’huile jusqu’à son point de fumée, ce qui dégage des odeurs fortes. C’est important à prendre en compte.

Comment rendre la fonte antiadhésive

Si vous achetez ou que vous récupérez une poêle en fonte, elle aura besoin d’être culottée. Le culottage consiste à créer un film dur et antiadhésif sur la surface de la poêle.

Pour créer ce film, il faut étaler une fine couche de graisse sur toute la surface de la poêle (dessous et manche compris pour créer un film uniforme), puis provoquer la dénaturation de la graisse. C’est-à-dire qu’on stimule la graisse pour qu’elle relâche des radicaux libres et modifie ainsi sa structure moléculaire de la graisse afin de devenir un polymère : une résine uniforme et dure [1]. Les films plastiques sont aussi des polymères.

Il existe plusieurs manières de dénaturer (faire rancir) une graisse : vous pouvez l’exposer à la lumière, à l’oxygène ou à la chaleur.

C’est pourquoi on conseille de préserver les huiles dans des bouteilles hermétiques, dans un lieu sombre et frais. C’est aussi pourquoi on déconseille de consommer une huile qui a été chauffée au-delà de son point de fumée.

La chaleur est le moyen le plus rapide de dénaturer une graisse. Pour culotter une poêle, vous devez la mettre dans un four très chaud pendant une heure. La graisse va commencer à fumer puis à se polymériser sur la surface de la poêle. Le culottage est terminé !

Il est important d’éponger tout surplus de graisse avant de mettre la poêle au four pour le culottage. La couche de graisse doit être la plus fine possible. Autrement la couche de polymère sera fragile. Si vous observez que la graisse a coulé, c’est qu’il y avait trop de graisse. Le culottage sera donc inégal.

Mais Eric, pourquoi encourager la formation de radicaux libres s’ils sont mauvais pour la santé ?

Les radicaux libres sont cancérigènes. C’est pourquoi il est déconseillé de faire fumer une huile lorsque vous cuisinez, car cela dégage des radicaux libres. Mais culotter une poêle n’est pas cuisiner. Vous avez besoin des radicaux libres pour engager la polymérisation. D’après Sheryl Canter, au moment où vous sortez la poêle du four, les radicaux libres se seront dissipés [1]. Pour éviter les radicaux, ne respirez pas l’huile fumante.

Quelle huile utiliser pour culotter une poêle ?

Contrairement à une idée reçue, les meilleures huiles pour culotter sont en fait les huiles riches en oméga-3 qui libèrent beaucoup de radicaux libres facilement – avec un point de fumée bas.

La reine, c’est l’huile de lin non raffinée avec 57% d’oméga-31. Elle rancit facilement, mais c’est l’huile la plus dure et la plus résistante une fois qu’elle a séché – on dit que c’est la meilleure huile siccative. Pour la même raison, l’huile de lin est la plus utilisée dans la peinture à l’huile.

Vu le prix élevé de l’huile de lin, vous pouvez aussi utiliser de l’huile de colza non raffinée (10% d’oméga-3).

Entretien quotidien d’une poêle en fonte

Après chaque utilisation, nettoyez votre poêle en fonte lorsqu’elle est encore tiède (brûlante – elle risquerait de se briser sous l’eau froide, froide – les restes risqueraient d’accrocher trop).

N’utilisez pas de savon, ni d’éponge en fer.

Pour nettoyer les restes, versez un peu de sel dans la poêle, et grattez avec le grattoir d’une éponge. Ensuite, ajoutez de l’eau, continuez à gratter, puis rincez.

Séchez la poêle avec un torchon, puis mettez-la sur le feu doux jusqu’à ce que toutes les gouttes aient disparu – autrement la fonte risque de rouiller.

Après chaque utilisation (ou au moins une fois sur trois) versez une cuillère à soupe d’huile de lin (ou de colza). Badigeonnez l’huile sur toute la surface de la poêle. Montez le feu jusqu’à ce que l’huile fume, puis éteignez et laissez la poêle refroidir avant de la ranger. Cette étape permet d’entretenir et de renforcer le film antiadhésif de votre poêle en fonte.

Une précaution avec la fonte

Évitez d’utiliser la fonte pour cuisiner régulièrement des plats acides : sauce tomate, plats au vin.

L’acide attaque le film polymère que vous avez mis tant d’énergie à réaliser.

Préférez une casserole en inox qui ne craint pas l’acide.

Un mot sur les poêles antiadhésives en téflon

Vous savez déjà que les revêtements antiadhésifs en téflon sont mauvais pour la santé.

Cela étant, je ne vais vous sermonner. J’ai moi-même une poêle antiadhésive à la maison pour des préparations spéciales…

C’est vrai qu’elles sont pratiques.

Voici ce que vous devez savoir néanmoins :

Les poêles antiadhésives sont les plus fragiles. Leur durée de vie dépasse rarement trois ans. Si vous faites le calcul, ce sont aussi celles qui coûtent le plus cher sur le long terme.

Je vous conseille de remplacer votre poêle dès que le revêtement antiadhésif commence à s’abîmer. C’est là qu’il y a le plus grand risque d’intoxication pour vous et votre famille.

Les poêles antiadhésives supportent mal la chaleur, y compris celle du lave-vaisselle. Utilisez-les pour des cuissons douces.

Elles supportent mal les coups, les lames et les ustensiles métalliques. Utilisez donc une cuillère en bois ou en silicone pour remuer.

La poêle en acier inoxydable : le choix malin

Peu de gens ont le réflexe d’acheter une poêle en inox. Mais c’est selon moi le choix malin.

J’ai déjà cité plus haut les avantages de l’inox. C’est le matériau le plus durable polyvalent et le plus résistant.

Son entretien est plus facile que la fonte et le téflon. Il passe au lave-vaisselle.

L’acier inoxydable est léger.

Contrairement à la fonte, vous pouvez choisir une poêle en inox avec un manche amovible, ce qui permet de gagner de la place dans vos placards. Ça permet aussi de mettre la poêle au four.

D’ailleurs, peu de gens y pensent, mais une bonne poêle peut servir de moule à tarte… encore une astuce pour économiser de l’argent et de gagner de la place.

L’inox a la réputation d’accrocher

… Mais c’est souvent un problème de méthode.

Voici comment il faut s’y prendre :

Si vos aliments collent, faites ceci

Pour éviter que la nourriture n’accroche dans l’inox ou dans la fonte, vous devez faire trois choses :

  • Mettre un peu de matière grasse
  • Préchauffer la poêle
  • Attendre que l’aliment braise par-dessous et qu’il se décolle de lui-même – surtout si vous cuisinez du saumon, du poulet, un steak, un œuf au plat ou une crêpe.

J’entends ceux qui disent qu’ils préfèrent cuisiner sans graisse.

On a beaucoup exagéré l’intérêt des régimes pauvres en graisses. Cette mode a fait beaucoup de mal à l’inox, tout en boostant les ventes de téflon…

Les bonnes graisses sont indispensables pour la santé. D’abord, elles font fonctionner le cerveau. Mais elles favorisent aussi la satiété, ce qui permet de manger moins et de perdre du poids.

Ustensile n°3 : la marmite

Le troisième ustensile que vous pouvez envisager d’acheter, c’est une marmite d’environ 24 cm de diamètre et 15 cm de hauteur – avec un bon couvercle.

Elle vous servira pour faire :

  • des soupes en grandes quantités
  • des bouillons de viande et de légumes
  • des spaghettis
  • etc.

À nouveau, je vous incite à n’acheter de nouveaux ustensiles que si vous en ressentez le besoin récurrent.

Attendez un mois. Comptez le nombre de fois que cet ustensile vous manque avant d’ouvrir votre portefeuille.

Ustensile n°4 : la cocotte en fonte

Le quatrième ustensile que vous pouvez acheter est une belle cocotte en fonte.

Pour moi, la cocotte en fonte est un bel objet qui fait plaisir à voir et qui donne envie de cuisiner.

Avec une cocotte, vous pouvez commencer sur le feu et terminer la cuisson au four.

Elle retient si bien la chaleur que vous pouvez laisser mijoter vos plats à petit feu – ce qui représente une économie d’énergie intéressante.

Tout comme pour la poêle en fonte, la cocotte en fonte non émaillée est increvable. Cependant elle est plus rustique, et nécessite plus d’entretien.

A l’inverse, la cocotte en fonte émaillée est plus élégante, facile à nettoyer. Mais son revêtement en émail la rend plus fragile aux chocs et sensible aux hautes températures. Il sera difficile de la garder toute votre vie…

Ustensile n°5 : est-ce bien nécessaire ?

Si ces casseroles et poêles ne vous suffisent pas, alors vous pouvez envisager des ustensiles supplémentaires.

Par exemple :

  • une sauteuse (poêle profonde) pour le risotto et le curry
  • une casserole plus petite

Mais assurez-vous que vous n’êtes pas en train de donner dans l’achat compulsif.

J’espère que cette lettre vous a plu – si oui, vous pouvez m’écrire un commentaire en bas de ce message. Veuillez m’excuser si je n’y réponds pas. Je lis tous vos commentaires, mais comprenez que je n’ai pas le loisir de rédiger des réponses individuelles. Si je juge qu’un commentaire pourrait intéresser la majorité des lecteurs et que j’ai une réponse intéressante à apporter, je le traiterai dans l’une de mes chroniques.

Au prochain épisode, nous continuerons notre grand inventaire pour une cuisine facile et ludique, et je vous parlerai des couteaux à avoir.





Consulter les sources :

[1] http://sherylcanter.com/wordpress/2010/01/a-science-based-technique-for-seasoning-cast-iron/


0 0 voter
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

70 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Val*C
10 mois il y a

Merci ! Ce fût un plaisir de vs lire. Je suis en plein désencombrement et vs me facilitez la tâche pour les casseroles. Mon problème maintenant réside dans les mult service à verres !
Je serai ravi d’avoir vos conseils avisés, peut-être dans une prochaine lettre.
Un grand merci pour l’entretien des matériaux, ça va mettre très utile pour « récupérer » la cocotte de ma grand-mère.

Marie
10 mois il y a

Merci pour vos conseils, mais faites-vous vraiment de la soupe « en grande quantité » dans une « marmite » de 15cm de haut ? Pour une famille de 4 personnes, c’est quasi impossible, à moins d’en faire tous les jours ! J’ai toujours fait ma soupe dans un autocuiseur et je vous assure qu’avec les mangeurs de soupe que j’avais à la maison, elle faisait plus de 15cm car travaillant toute la journée, je n’avais pas le temps d’en faire plus de deux fois la semaine !

Hélène Labonté
1 année il y a

Je vous remercie beaucoup pour les informations sur les casseroles. J’ai réalisé que j’en ai beaucoup trop et je que je dois faire le ménage et mettre au rebut les poêles en téflon.

Nathalie
1 année il y a

Oui ou trouver. une cocotte et une poêle en fonte non émaillées ?
De plus ces poêles enrichira entre les aliments en fer ?
Merci de votre réponse
Cordialement

Dominique Benoit
1 année il y a

Bonjour Eric,
Merci pour cet article interessant, pour information, il y a quelques années j’ai acheté une poêle SITRAM extraordinaire, en inox revêtue de DLC (Diamond Like Coating). Elle n’est pas anti-adhésive, mais s’entretien avec une paille d’inox et reste toujours brillante comme un miroir, même après avoir fait saisir une viande. Je ne sais pas si elle est encore fabriquée !

Guylaine Dormegnie
1 année il y a

Merci beaucoup

HARIETTE POTTER
1 année il y a

Merci pour cet article mais vous n’évoquez pas les ustensiles à revêtement en céramique..J’aimerais savoir ce que vous en pensez car je suis en train de changer mes casseroles , poêles et autres cocottes pour cette nouvelle possibilité et je crains l’erreur. Ai-je raison?
Merci de votre réponse, dans un prochain courrier peut-être.

Ricord
1 année il y a

Merci pour vos conseils.
Je cuisine beaucoup ,mais je ne connaissais pas le système pour entretenir la fonte.
Merci encore.
Cordialement.
Dany Ricord

BRENNER Nicole
1 année il y a

Bonjour,
Votre article rejoint tout à fait mes pensées! Je suis pour la fonte et ma cocotte je l’entretien ainsi : fine couche d’huile d’olive plus sel fin par-dessus. Essuyer avant de s’en resservir pour éliminer le sel surtout. Plus ce traitement reste dans la cocotte moins elle attache.. À refaire plusieurs fois à la suite, c’est impeccable.
Cordialement

vaisselle essentielle
1 année il y a

très interessant, j’ai moi-même le minimum de vaisselle pour faire et amplement suffisant Après dans les foyers, à chacun ses dépenses utiles ou non!

Christine
1 année il y a

Bonjour Eric
Votre article est intéressant depuis 1978 j’utilise ces sortes de poêles et casseroles comme cela coûte assez cher je l’ai ai demander en cadeau .
J’utilise aussi un plat formidable pour les volailles délicat certes mais pour une cuisson ultra douce et un moelleux incomparable c’est le schlemmertopf (imprononçable ) qui me vient d’Allemagne ou d’Alsace j’ai oublié toujours offert. Je l’utilise au moins une fois par semaine.
Bonne continuation
Pour Richou
Le creuset fait des poêles et autres cocottes en fonte il y a plus de 40 ans que je les utilise.
Vraiment très rentable

Berchet
1 année il y a

Bonjour,
Merci pour cet article sur les ustensiles de cuisine très intéressant. J attends avec impatience celui sur les couteaux.
Belle journée à vous.
A Berchet

Desgans Caroline
1 année il y a

Bonsoir, que pensez vous des ustensiles Scanpan ? Merci

nelly
1 année il y a

Bonjour, comme d’autre, je suis surprise que vous ne parliez pas du cuit vapeur, et notamment vapeur douce, l’ustensile que je me suis offerte, en inox.
Par ailleurs je suis surprise que vous proposiez de braiser des aliments gras, alors les corps gras deviennent toxiques lorsqu’ils sont grillés…
du coup j’étais enthousiaste à la lecture du titre de votre article mais le contenu mais surprends…
j’espérais y trouver la réponse à la question que je me pose depuis des semaines: quelle poêle dois je acheter ( car la mienne est en fin de vie, et je veux investir dans du durable et sain pour l’alimentation…)

Marie-José Pernot
1 année il y a

Merci pour cet article très enrichissant.
Je possède en plus une poêle pour crêpes et je trouve que c’est très bien.
Par contre, je recherche un wok avec grille, couvercle, cela me manque.
Quid de la vaisselle, des verres… mes placards débordent,
Encore merci,
Lisistrata

Kirsten Isty
1 année il y a

Surtout un grand merci! J’ai déjà ma cuisine bien équipée.
J’avoue que ma belle poêle en inox n’est pas beaucoup utilisée… s’accroche… mais elle n’est plus dans ma cuisine..
J’apprécie beaucoup votre recette pour la fonte! Je ferais quand nécessaire. Je me suis fait ramener deux poêles en fonte de Norvège, car sans vernis noir comme sur les choses qu’on trouve ici. Effectivement, faut s’en occuper, mais super bien. Une copine avec mari chez ce fabricant norvégien Jøtul, en avait une pour poissons et une pour la viande. Je pense à la taille, car moi aussi j’en ai deux.
Je vais partager ce mail super bien.
Merci beauciuo encore.
Kirsten

françoise bouet
1 année il y a

bonjour,
dans la liste j’ajouterai bien un Wok , la cuisson y est différente je trouve !!!
cordialement

Gabrielle FERRIOLE
1 année il y a

Sympa votre article sur la batterie de cuisine.
Pour info : une cocotte en fonte ça casse ! malheureusement, Elle était belle, rouge, non émaillée et est tombée en ouvrant un placard un peu mal rangé dans le garage. J’ai appris à mes dépens que la fonte est fragile.
Bien cordialement
Gabrielle

Alain
1 année il y a

Bonjour.
entièrement d’accord avec vous mais plutôt que de la fonte pour la poêle j’ai privilégier le métal épais 3 mm (Marque Debuyer ) moins fragile que la fonte et aussi lourd mais. n’attache pas si bien culotté .. ,Des grillades super comme ma grand mère les faisait en 1950 .

Chantraine Chantal
1 année il y a

Merci pour vos informations bien utiles

Marielle
1 année il y a

Bonjour, Merci pour les infos.mais j’aurai aimé que vous parliez des cuiseurs vapeur douce (vapok ou vitaliseur)

Lanto RASOARIMALALA
1 année il y a

Bonjour, merci pour cette lettre, très intéressante, j’ai exactement tout ce qu’il faut mais je comprends maintenant que j’ai des choses inutiles, je vais faire le tri dès ce soir, bonne journée

Tité
1 année il y a

Merci beaucoup pour ce sujet. J’attends la suite avec impatience. Ces informations arrivent vraiment au bon moment pour moi car je me sens enfin prête pour un désencombrement matériel et au delà. Vos lettres vont me guider et m’accompagner dans cette démarche. Merci

Etienne
1 année il y a

Intéressant article…totalement pour un équipement culinaire minimaliste. Pas de fait-tout, mais un wok.
Viens d’acquérir pour remplacement de fonds téflon à vie éphémère, une poêle 28cm et une casserole 18cm/ 2l avec une nouvelle technologie soit fond titane recouvert de céramique. Etrange que vous ayez omis, cher Eric, de parler des ustensiles de cuisine à fond en matière minérale !?

Yasmi
1 année il y a

Bonjour Eric
Vous n’avez pas mentionné les poêles en fer. Qu’en pensez-vous ?
Merci pour votre lettre.

Marie-Claude WEISS FUKS
1 année il y a

Merci pour vos conseils.
Personnellement j’utilise encore ma cocotte sous pression. Je sais que je détruis certain nutriments, mais je cuis souvent à la vapeur et le temps de cuisson est beaucoup moins long. Cela peut aussi éviter une cuisson au four. Je n’ai la place que pour un micro-onde faisant aussi gril et four (question de place)

Sonia Allali
1 année il y a

Merci beaucoup pour ces informations. Elles me sont très utiles, un peu perdue quand je dois acheter une casserole ou une poêle.
Bien à vous.

Maggy DURET
1 année il y a

Votre lettre très détaillée est intéressante à souhait
Merci
Le thème abordé nous concerne tous
J’attends la prochaine avec impatience

Uruz 2003
1 année il y a

Bonjour,
J’ai acheté une batterie en inox en 1976…très complète, poêle, sauteuse, cocottes hautes et basses, de petits plats creux se posent sur les faitouts pour tenir au chaud, cuire à la vapeur et les couvercles retournés servent de sous plats, les poignées sont aussi en inox donc tout va au four, tout cela vivra encore après moi car je les entretiens soigneusement, j’avais acheté cela à crédit à l’époque, tout le monde me les envie même si cela a un petit air vintage ; comme je suis un peu vintage moi aussi, nous allons bien ensemble…

MOURET
1 année il y a

Grand merci pour vos formidables conseils et cette lettre qui m’a été très utile.
Je vais faire le tri dans ma cuisine et faire désormais attention à ce que je vais acheter.

Bien cordialement
Nathalie MOURET

LACROIX
1 année il y a

Bonjour,

Vous n’avez pas parlé des poêles en tôle d’acier
(De Buyer) qui pour moi sont les meilleures pour saisir, dorer et griller. Je ne me sers plus que d’elles toutes les autres sont au rencart. De plus le prix est hyper intéressant.

Ce n’est qu’un avis et une info peut-être .

Joëlle Hanquez
1 année il y a

Bonne nouvelle…je possède ce genre d’ustensiles!!!mais j’aurais aime avoir votre avis sur les nouveaux matériaux genre céramique!

La Haye
1 année il y a

Très bon sujet! Merci.

MONTEIL Michel
1 année il y a

SUPERBES CONSEILS;

Déjà pour les encombrements…

Je vais surveiller mes habitudes

…… et attendre avec impatience pour les couteaux

Danielle Sermon
1 année il y a

J’utilise que l’inox quand je sais qu’un aliment va attacherje met une feille de silicone,, par contre je vais faire un tri dans mes casseroles, j’en ai vraiment assez de tout ce fourbis. Merci pour vos coneils

Danielle CRIER
1 année il y a

Bonjour

Votre lettre sur la batterie de,cuisine était très intéressant; Je vous remercie

Danielle CRIER
1 année il y a

Bonjour

Votre lettre sur la batterie de,cuisine était très intéressant; Je vous remercie

Anne
1 année il y a

Bravo!! Votre article est plein de bon sens!!! Merci de m’avoir rafraîchi les idées…

Lebio
1 année il y a

bjr,
Il y a encore plus simple!
J’utilise juste un cuit vapeur pour les légumes bio..
Et une petite casserole inox à fond très épais , pour les légumineuses, quinoa riz etc dans un peu d’eau Perrier ( en bouteille de verre) pour la cuisson.
Besoin de rien, d’autre!
Pas besoin d’huile chauffée toxique!

Lebio
1 année il y a

bjr,
Il y a encore plus simple!
J’utilise juste un cuit vapeur pour les légumes bio..
Et une petite casserole inox à fond très épais , pour les légumineuses, quinoa riz etc dans un peu d’eau Perrier ( en bouteille de verre) pour la cuisson.
Besoin de rien, d’autre!
Pas besoin d’huile chauffée toxique!

Odile Debrix
1 année il y a

Cher monsieur,
on voit que vous n’avez jamais eu de bébé (il est bon de cuire rien que pour eux une vraie bouillie par exemple) ou une famille avec plusieurs enfants à qui on fait à manger plusieurs fois par jour tout en ayant un travail salarié…
Et vous oubliez les astuces de rangement qui font qu’une batterie de 5 casseroles pendues qui s’emboitent ne prennent que peu de place… Et la mienne, après environ 40 ans d’usage est toujours parfaite ; et pourtant, elles ont toutes leur utilité !
Cordialement

Gamblin
1 année il y a

La petite casserole supplémentaire peut-être intéressante pour chauffer un peu d’eau pour une tisane où cuire 2 oeufs durs. Merci pour votre article.

Dominique Jean
1 année il y a

Bonjour Eric,
En complément de votre article sur les ustensiles de cuisine, j’aurais aimé avoir votre avis sur les poêles en fer qu’utilisaient nos parents dans les années 60. Sont elles nocives ?
Pour ma part j’en ai 3 ! dont une réservée aux poissons. Elles ont tendance à rouiller si on ne les sèche pas bien, mais elles se culottent bien et n’attachent pas.
Quant à la cocotte en fonte, la mienne approche de ses 50 ans, elle a tendance à attacher car l’émail est abimé, cela la rend-il nocive ? puis-je la « sécuriser » en la polymérisant ?
Merci
Dominique

PLANCHENAULT
1 année il y a

Excellent résumé, mais l’importance de la famille oblige à moduler un peu!
Le cuit-vapeur est pour moi indispensable et acheté en inox il durera toute la vie: j’ai acheté toutes mes casseroles chez BAUMSTAL, il y a des dizaines d’années.
Merci pour vos explications toujours très pratiques.

Claude
1 année il y a

Très intéressant. Cependant, vous conseillez de cuisiner à l’huile, ce qui n’est pas du tout recommandé. En chauffant, les matières grasses deviennent cancérigènes. Pour cuire des oignons, des légumes, etc., il suffit de le faire dans un fond d’eau et de rajouter l’huile après. C’est tout aussi savoureux et beaucoup plus sain.

maeva
1 année il y a

Très intéressant , mais pourriez-vous affiner encore votre étude en parlant de « l’Alu-minium…à toutrs les sauces…introduit…au coeur mm de l’Inox…parfois..et qui selon certaines Études serait « cancérigène. .par migration…du Coeur de la poêle. .inox..par exemple..vers les aliments…?.? Qui’en pensez vous?.?

Virginie Buisson
1 année il y a

Bonjour Eric,
Je prends toujours le temps de lire vos articles avec grand intérêt et salue votre investissement et le cœur que vous mettez à éclairer notre savoir.
Par contre, je n’ai jamais pris le temps de vous en remercier, et c’est aujourd’hui chose faite.
Merci pour la qualité de vos articles, votre bienveillance envers tous et tout. Merci, merci merci.

ALLAIN Monique
1 année il y a

Bonjour,
Je m’apprête justement à renouveler mes ustensiles de cuisson et je souhaite m’équiper uniquement en inox, ce que du reste vous recommandez également. Ce qui me manque c’est une marque fiable, si vous pouviez me donner cette info ce serait super, ça m’éviterait le casse-tête car je suis un peu perdue. Merci par avance. Bien cordialement.

Béatrice Minow
1 année il y a

Merci beaucoup pour votre article fort intéressant et utile !

J’utilise aussi un Römertopf pour la volaille et d’autres rôtis – c’est génial : viande toujours tendre et juteuse … et le four reste propre.

D’ailleurs, pour une ou deux personnes, il peut être judicieux d’utiliser une petite casserole ou une petite poële. Cuire 1 steak dans une poële de 28 cm … bonjour les projections et perte d’énergie…
À bonne entendeur 🙂

Baldet
1 année il y a

Bonjour,
Vous ne parlez pas des poêles avec revêtement en céramique dans votre article sur les ustensiles de cuisine.
Aussi facile d’utilisation que les poêles en Téflon mais durée de vie plus courte à cause de l’anti-adhesion qui se dégrade vite.
Cordialement,
Eric Baldet