Comment votre préparation de café influence vos risques de décès

Comment votre préparation de café influence vos risques de décès

Le café est une boisson du quotidien appréciée par de nombreux Français.

Ceux qui ne le consomment pas se privent d’un précieux allié pour leur santé.

Du moins, c’est ce que laisse supposer une étude récente publiée dans la revue scientifique, Annals of Internal Medicine [1].

Car d’après les conclusions de cette étude, les amateurs de café auraient des risques de décès inférieurs par rapport à ceux qui n’en consomment pas.

À condition de le boire d’une certaine façon !

Consommation de café : – 30 % de risque de décès sous certaines conditions !

Nous le savons : notre alimentation impacte directement notre santé. Et ce que nous consommons tous les jours, même en petite quantité, l’influence grandement.

D’après des chercheurs britanniques, le café fait partie des aliments quotidiens qui vont, sur le long terme, être bénéfique à notre organisme, ou non !

Pour établir leurs conclusions, ils ont analysé le mode de vie et la consommation de café de 171 616 personnes âgées entre 37 et 73 ans durant 5 ans. 

Toutes étaient en bonne santé au début de l’étude [2] .

Ils ont d’abord récolté plusieurs fois par an des informations relatives à leur consommation de café, puis ils ont recoupé ces données avec les certificats de décès.

Et ce qu’ils ont découvert est assez marquant.

Ceux qui buvaient une quantité modérée de café (entre 1,5 et 3,5 tasses par jour), présentaient un risque de décès d’environ 30 % inférieurs à celui des non-buveurs de café .

Mais ce n’est pas la seule découverte que les chercheurs ont faite…

Certains buveurs de café annulaient tous ses bienfaits, seulement à cause de MAUVAISES habitudes !

Attention ces simples gestes DÉTRUISENT TOUS LES BIENFAITS de votre café

Les chercheurs britanniques se sont vite aperçus que les résultats étaient très différents chez certains buveurs de café.

Ils ont constaté que ceux qui avaient de « mauvaises habitudes » de consommation annulaient ses vertus longévité.

Alors si vous aimez sucrer votre café, même avec des faux sucres, ou si vous raffolez des lattes ou encore des macchiatos, retenez qu’ils ne sont ni plus ni moins des boissons sucrées.

Ils ne présentent aucun intérêt pour votre santé [4].

Pire encore, ces cafés sont néfastes car ils provoquent des pics de glycémie.

Ce qui finit par fatiguer votre pancréas qui va s’épuiser et ne plus réussir à produire l’insuline, l’hormone chargée de faire passer le sucre dans les cellules. 

À force, ces déséquilibres de la courbe glycémique peuvent causer : 

  • une irritabilité
  • des troubles du sommeil
  • des troubles de la concentration
  • de la fatigue 
  • des problèmes de vue
  • des problèmes de peau (acné, psoriasis, eczéma)
  • de l’hypertension
  • de l’insuffisance rénale
  • un risque plus élevé d’AVC
  • des infections urinaires
  • un stockage de graisses (fringales et grignotages)
  • une hausse du risque de dépression

Cet épuisement s’installe silencieusement. Voilà pourquoi tant de personnes prédiabètiques ignorent qu’elles en souffrent !

Le café sucré, surtout consommé plusieurs fois dans la journée, participe à ces pics de glycémie.

Alors, si vous aimez le café, n’oubliez pas qu’il se déguste sans sucre, sans lait (même végétal), sans crème ni beurre.

Il s’apprécie seul avec parcimonie : (pas plus de 2 – 3 tasses par jour).

Bien à vous,

Eric Müller

Sources:

[1] Association of Sugar-Sweetened, Artificially Sweetened, and Unsweetened Coffee Consumption With All-Cause and Cause-Specific Mortality Annals of Internal Medicine

[2] Association of Sugar-Sweetened, Artificially Sweetened, and Unsweetened Coffee Consumption With All-Cause and Cause-Specific Mortality Annals of Internal Medicine

[3] Association of Sugar-Sweetened, Artificially Sweetened, and Unsweetened Coffee Consumption With All-Cause and Cause-Specific Mortality Annals of Internal Medicine

[4] Association of Sugar-Sweetened, Artificially Sweetened, and Unsweetened Coffee Consumption With All-Cause and Cause-Specific Mortality Annals of Internal Medicine

Crédits : © Rattanapol-Shutterstock.com

3.7 6 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Cécile
12 jours il y a

Merci pour ces précisions utiles sur le café.
Cependant, permettez-moi de vous rassurer (ou de vous faire peur) : nous avons tous, qui que nous soyons, 100% de risque de décès.

de Roos V
12 jours il y a

bonjour ,
merci pour votre article.
je suppose que le résultat est le même si l’on prend un morceau de chocolat 85 % avec son café ?
bonne journée.
v

Wauters Véronique
12 jours il y a

Merci bien!

Legros
12 jours il y a

Bonjour merci pour votre message, j’aime le café mais à raison d’une tasse par jour le matin après le petit-déjeuner. Si je le bois sucré c’est parce que dans mon enfance ma mère me purge ait avec du café amer et de l’huile de ricin, quelle horreur ! Donnez moi un moyen pour l’oublier s’il vous plaît, merci. Bonne journée. ML.