Tenez-vous prêt – il y a du nouveau !

Depuis des mois, je travaille sur un projet nouveau.

Ce projet m’a été inspiré par une personne exceptionnelle – Nicolas Wirth qui est naturopathe à Besançon.

Si vous ne connaissez pas Nicolas Wirth, c’est probablement que vous avez vécu sous une pierre ces derniers temps !

Depuis des années, Nicolas partage avec vous sa passion dans les colonnes d’Alternatif Bien-ÊtrePlantes & Bien-Être, et Santé Corps Esprit.

Mais en parallèle, Nicolas réfléchissait à un projet beaucoup plus ambitieux pour changer la vie des malades. Lisez bien, cela va vous intéresser.

Le jour où Nicolas Wirth a débarqué dans mon bureau

Nicolas a débarqué dans mon bureau en disant :

« Bon, ça suffit, tu ne peux plus laisser tes lecteurs dans cette situation… 

Sais-tu combien errent dans les salles d’attente sans trouver de solutions à leurs problèmes de santé ?

Sais-tu combien de désespérés du Système de santé finissent dans mon cabinet de naturopathie chaque année ? 

Je ne peux pas les accueillir tous !

Il faut que nous joignions nos forces, toi et moi, pour traiter le problème en amont, et apporter des solutions naturelles complètes aux malades. »

Je l’ai regardé interloqué en lui demandant : « Mais que devrions-nous faire selon toi ? » 

Nous nous sommes alors lancés dans une longue discussion qui nous a amenés à aujourd’hui.

Voilà, je dois retourner travailler sur ce projet. Mais je vous en dirai plus très prochainement.





0 0 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

48 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
cedric Robin
3 années il y a

Bonjours
je suis de plus en plus dans la médecine naturel car j’ai deux problèmes de santé qui font qu’a entendre les spécialiste c’est traitement à vie et j’ai pas envie de passer ma vie a prendre des médicament.
Le premier problème est l’épilepsie et le deuxième il y a eu une phlébite qui est passé mais comme ça reste un anti-corps pour eux il y a un risque donc ils me font continuer le traitement et ça pas était prouvé mais avec se que j’ai lu sur internet il y a de forte chance que se soit a cause du premier traitement même si c’est pas très grave c’est quand même deux problème qui m’ont causer des problèmes d’un point de vue professionnel pour l’un et pour l’autre ne pas pouvoir continuer le type de sport que je pratiquais

Boucheraud Francoise
3 années il y a

Pouvez vous m’orienter vers un médecin qui ne donne pas seulement de la cortisone pour soigner une colite microscopique ,de préférence en Charente ,Deux-Sèvres ,Vendée n’importe où pourvu qu’il y ait un espoir de guérison.
Merci

Boucheraud Francoise
3 années il y a

Bonjour
Je lis vos lettres assidûment pour essayer de trouver un moyen de sortir de mes troubles digestifs.
 » J’ai été diagnostiquée « colite microscopique ou à collagène  »
Après 6semaines de cortisone ,aucun résultat et Je souffre de ces diarrhées depuis décembre 2017
J’essaie de suivre le régime du Dr Seignalet, mais les résultats ne sont pas encore probants.
Existe t il une solution connue ,on entend rarement parler de ces troubles très contraignants ?

MARY Béatrice
3 années il y a

Bonjour,

Je me suis cassée le col du fémur à l’âge de 49 ans, je suis juste ménopausée, après quelques examens,, les médecins ne m’ont rien trouvé et ils m’ont dit que c’était génétique alors que personne n’en a dans ma famille. J’ai fait un test d’iode par moi même dans les urines, je suis en déficit modérée, j’en ai parlé aux médecins et ils m’ont dit qu’ils ne connaissait pas, que ça ne servait à rien vu que la TSH3 est bien. Ce médecin m’a aussi dit que la vitamine D tout le monde en manque à 50 ans et il ne veut pas faire d’examen de sang alors que ce n’est même pas remboursé. Il me fait passer une éco de la thyroide mais quand on dit au médecin ce qu’ils ont à faire ils m’apprécient pas. Ils sont convaincus de ce qu’ils ont appris. Ils m’écoutent pas les symptômes des patients et n’auscultent pas.
La nuit au coucher j’ai des frissons et après j’ai chaud dans la nuit, je perds mes cheveux comme si on me faisait de la chimio, fatigue, énervée, palpitations cardiaque. J’ai de l’arythmie cardiaque parait il. Le cardiologue ne m’a rien trouvé à l’écho, ni à l’électro et pourtant il voulait me brûler par l’aine et arriver au cœur. Il m’a demandé le choix et j’ai refusé.
Comme je refuse de prendre les bisphosphonates, qu’ils m’ont donnés car c’est bien marqué risque de fractures de fémur alors que moi je veux éviter la fracture du col du fémur. Je suis terrorisée à l’idée de tomber, pourtant il faut que je marche et que je fasse de l’exercice.
Je ne suis d’ailleurs pas très sportif, j’ai commandé un vélo d’appartement.
Mon médecin me parle de fibromyalgie, c’est vrai que j’en ai les symptômes. Mais j’ai été piquée par un tique à l’âge de 12 ans, à 16 ans j’ai fait une encephalite méningée avec paralysie faciale. Ensuite j’ai fait une mononucléose et beaucoup d’autres choses.. Il y a quelques année en regardant internet, j’ai découvert la maladie de Lyme et je me suis souvenu que j’avais été piqué, bien évidement test Élisa négatif et il y a 2 ans test western blot négatif également. Le pire c’est que j’ai eu mon fils à 40 ans et que je lui est certainement transmis, il ne grossit pas quand il ne maigrit pas, il ne pèse que 22 kg à 10 ans, il a toujours eu des soucis depuis qu’il est né, ce qui m’a épuisée avec le stress et on l’a emmené partout médecine naturelle et autres,
il a répondu négatif au western blot mais il fallait refaire le test deux mois après car il était on contact avec une spirochète, mais les médecins n’ont pas voulu le refaire, il vient juste d’être prescrit 2 ans après, je pense qu’il va être négatif. Moi j’ai vu une naturopathe qui a elle même la maladie de Lyme et qui fait de la biorésonance, et là bien sur elle m’a dit que j’avais la borréliose ainsi que mon fils mais elle lui a vu une autre forme de Lyme ce qui m’a surprise aurait il été piqué que je ne l’aurais pas vu ? D’après cette machine on aurait une candidose, pleins de parasites dont moi la douve, la fibromyalgie, des streptocoques enfin c’est horrible tout ce quelle nous a trouver on y est rester 4 heures chacun au tarif de 130 €, avec cet appareil elle fait tout. Elle voit les carences en vitamines, les chakras, les méridiens. J’ai été septique sur certains point peut on avoir toutes ses choses sans que ça paresse à aucunes prises de sang ? ou alors aucunes analyses sanguines ne sont fiables ? Pour se soigner il fallait que je loue une machine pour l’avoir chez moi et elle aurait limiter Lyme et remonter l’immunité. Quelqu’un connait il cette technique et si oui est ce fiable ? Étant assez chère je ne l’ai pas fait.
C’est un peu comme les fréquences du DR Rife que l’on peut écouter sur le net, Nous les écoutons et on a des réactions ?
J’ai demandé à une association de la maladie de Lyme de me communiquer un nom de médecin qui soigne cette maladie, on m’a répondu qu’il fallait adhérer à l’association, je trouve facile de se faire de l’argent facilement sur le dos de pauvre gens malades et qui sont comme moi démunis financièrement d’aller partout,d’ acheter des compléments alimentaires ça coute une fortune et de plus je ne peux plus travailler c’est donc très dur.
Je prends des traitements pour tuer les borrélioses et il faut le supporter car j’ai bien faillit en mourir tellement mes réactions ont été fortes.
Je fais attention sur mon fils et je n’ose pas sur lui de peur de le rentre très malade. Je sais que cette maladie peut attaquer les os j’ai donc très peur de me recaser et d’en pourrir et je ne voudrais pas que mon fils se retrouve sans sa maman, mon mari est aussi pleins de douleurs.. Il a eu des choses mauvaises dans ses analyses mais quand ils vont chercher plus loin, il n’y a rien de concluant alors ils abandonnent.
En France on est très mal soignée, on est plus remboursé, c’est une catastrophe, on se demande si ils ne veulent pas que les gens meurent.
Moi j’habite à la campagne, pour passé une radio on attend 3 semaines, pour avoir des spécialistes on attend plusieurs mois. Sur 25 kinés aucuns n’a voulu me prendre, un délai de 2 mois, alors je fais 16 km pour en avoir un et je suis restée 3 semaines sans. En plus ils ne veulent plus remboursée l’homéopathie et suppriment les plantes, huiles essentielles mais ils veulent vraiment que les gens ne se soignent plus,,qu’avec du chimique pour nous empoissonner et engraisser les labos.
Le médecin m’a dit qu’avec tous les médecins que vous avez vu, si vous aviez quelques choses vous le sauriez.
En attendant, nous sommes 3 à la maison avec tous les mêmes symptômes et personnes ne fait rien, on va bien nous proposer un psy ? Mon fils avait des soucis urinaires et le docteur voulait nous envoyer voir un psy ?
j’ai vu à la télévision le reportage sur le petit Yannick, j’en ai pleurer, honte au médecins, ils ont bienfait de porter plainte mais il aurait plus mourir. Je me suis vu avec mon fils car j’ai toujours peur que mon fils finissent pareil et là je serai méchante. Il y a eu déjà plusieurs erreurs médicales sur moi, je n’ai rien dit mais là vu comment me parlent les médecins les plaintes seront porter si ils arrivent malheur à mon fils.
Je pensais prendre de l’iode les médecins ne veulent pas penser vous que je pourrai en prendre par moi même sans danger ?
Je sais que je suis longue et que je pars dans tout les sens mais je vis l’enfer et dans la terreur ce qui n’arrange pas les choses, en plus je n’ai pas de soutient de ma famille ni de mes amis,
c’est très dur.
Je sais que je suis trop acide et qu’il y a un rôle dans l’ostéoporose, pourtant j’ai changé d’alimentation depuis 3 ans, plus de gluten, ni lactose, moins de viande que je prends en boucherie, œufs de la ferme, beaucoup de fruits et légumes, des produits bio, cette année on fait du jardin. Je fait toute ma cuisine moi même, je bois un café à midi, je bois du kéfir, je fais mes yaourts au soja moi même, mes sorbets, mes desserts. Par contre j’aime bien le sucre et le stress acidifie beaucoup.
J’attends des témoignages et pourquoi pas correspondre avec des gens qui vivent la même chose ?
répondre

valerie brunie
3 années il y a

Bonjour Eric, Le constat de Nicolas Wirth est plus que réel. Les patients sont perdus, n’ont plus confiance en la médecine et aux médecins. Moi la première, naturopathe puriste depuis 28 ans, qui ne connait guére les médecins depuis tout ce temps, je suis confrontée à eux pour de simples analyses. Je consulte une homeopathe pour cela qui ne me pose aucune question sur mon état me donnant la sensation que j’en sais plus qu’elle alors qu’elle se vante qu’elle a 10 ans d’études et qu’elle en a marre des pseudo thérapeutes. Elle ne répond pas du tout à mes attentes. Et quand la naturopathe que je suis(avec 5 ans d’études ) lui dit mon désespoir face à ma décision de cesser mon activité car dans le sud on ne travaille peut être pas comme ailleurs, elle me répond mais comment allez vous faire pour vivre.L’argent est leur moteur. Nicolas est débordé face à l’affluence de tous les mécontents du système médical. Dans le sud c’est vraiment différent. Oui les gens ont besoin de nous mais ils ont encore un boulet accroché aux médecins. Ils veulent bien se soigner avec des plantes par exemple mais continue leur doliprane ou autres. Ils n’integrent pas toujours la vraie naturopathie. Ils prennent un complement ou plante comme un remède allopathique alors que le soin naturopathique est tout autre. Puis face au système médical, nous devenons de plus en plus désemparé face à la recherche de spécialiste sérieux. Tout devient un parcours du combattant. Se faire soigner devient compliqué. Il faudrait davantage restaurer la confiance que l’on pourrait accorder aux naturopathes sérieux. Alors OUI joignons nos forces pour que les choses changent en faveur de la naturopathie et des soins naturels et énergétiques. Libérons aussi les naturopathes de leurs carcans face à cette diaspora médical pour qu’ils puissent exercer en toute sérénité. J’attends la suite du projet.

Milly
3 années il y a

J’ai 64 ans. Il y a 6 ans j’ai été victime d’un dentiste qui a démoli ma dentition, détruit des dents saines, des prothèses solides…. sûrement dans le but de tout refaire et de gagner de l’argent. mes mâchoires étaient déséquilibrées et je souffrais beaucoup: la tête, le dos… Il m’a prescrit des antibiotiques, des antalgiques, des anti inflammatoires; moi qui ne prenais rien, je me suis retrouvée KO; un matin je me suis levée et me suis effondrée 3 fois; les traitements qui ont suivi ne m’ont pas mieux réussi. Le dentiste a été radié; des soins ont été apportés à ma dentition. Maintenant je ne me soigne qu’avec des plantes , de l’homéopathie, de l’aromathérapie,de la thalasso, du sport, les produits du jardin … sinon je crois que je n’existerais plus. Merci à tous ceux qui s’investissent dans cette recherche et au personnel médical qui doit s’adapter.

Pagès
3 années il y a

Cette lettre est une bouffée d’air ! Je suis impatiente d’avoir la suite Merci à vous tous qui cherchaient à nous guérir au tand que possible avec la nature, car c’est bien là le bon chemin J’en suis persuadée Bien cordialement

Jean Denjean
3 années il y a

J’ai subi Six coloscopies depuis mes 50 ans.
A mes 75 ans, à ma sixième coloscopie, le chirurgien m’a déclaré avoir observé une diverticulite généralisée (nombreux diverticules)
dans le colon. Ce chirurgien m’a préconisé un régime alimentaire sans fruits et légumes et ordonné une cure d’antibiotique de trois mois (à raison d’une semaine par mois). La troisième semaine de cure j’ai ressenti des douleurs au colon. Pour calmer ces douleurs , j’ai pris des anti-inflammatoires. Par la suite, j’ai consulté un autre chirurgien qui m’a déconseillé les antibiotiques et m’a préconisé d’autres produits
contre les flatulences, mais avec le même régime alimentaire. N’étant pas satisfait par ces propositions, j’ai recherché des information sur internet et je suis tombé sur des explications concernant la flore intestinale ( Le Micro-biote).
Au fil des ans et par un mauvais choix alimentaire, l’équilibre de ce micro-biote se détériore (les bactéries pathogènes prenant le dessus sur les bactéries digestives). Pour rétablir le bon équilibre il m’a été conseillé un nettoyage du colon(Colon Pure) et une cure de Pro-biotiques. Les deux solutions ont été efficace. Je continu régulièrement à prendre des Pro-biotiques et je n’ai plus de douleurs.

Daget Nicole
3 années il y a

Bonjour,
Il y a quelques années j’ai ressenti des douleurs intestinales violentes et j’était très constipée cela a duré 3 jours puis me rappelant que mon grand père était décédé d’une occlusion intestinale je me suis fait conduire à l’hôpital. On m’a opéré d’urgence . Au réveil le chirurgien m’a dit que je n’avais rien et que pour justifier l’intervention il avait enlevé l’appendice et déclaré une appendicite.
Puis par la suite j’ai eu des douleurs aux articulations pli de l’aine puis doigts , puis épaules puis de violentes douleurs qui m’empêchaient de me soulever pour sortir du lit.
le médecin a diagnostiqué une maladie orpheline,la pseudopolyarthrite rhisomélique . maladie autoimmune du 21 ème due à l’alimentation industrielle . Il m’a prescrit du codafalgan. Ce qui m’a donné des vertiges au reveil et des pertes de mémoire . les vertiges sont passés mais les pertes de mémoire et d’attention restent. J’ai rencontré un américain dont l’épouse avait eu cette maladie mais s’en était débarrassée rapidement en moins d’une semaine et il m’a donné la référence d’un livre des USA . Edition épuisée, trouvé sur Amazone. Ce livre des Drs. Giraud et Campbell, paraissait traiter l’arthrite en général et préconisait une diète que j’ai appliquée. Lorsque mon médecin m’a revu, il m’a dit: »je vous ai guérie ». J’ai répondu: « Non docteur, c’est la diète américaine: sans céréales, sans sucres, sans produits lactés, ni alcool, ni excitants. » J’ai cependant cru être guérie, j’ai arrêté la diète. Les douleurs ont repris! J’ai repris la diète cela s’est calmé. Je suis allée voir une rhumatologue elle n’en savait pas plus que mon médecin et a paniqué pour un manque de calcium. Elle a fait un rapport à mon médecin
qui m’a dit lors de ma visite . »Je me suis trompé de diagnostic. Je lui ai rappelé qu’il s’était basé sur la vitesse de sédimentation de 45…
J’ai fait des recherches. C’est du pyrophosphate de calcium qui se dépose dans les articulations les ligaments et les muscles …
donc j’ai du calcium dans le sang et donc je ne manque pas de vitamine D et ce pyrophosphate on en trouve dans les additifs alimentaires de la série E : émulsifiants, dans les saucisses les crèmes glacées la poudre à lever , certains dentifrices et fils dentaires…… Mais qu’est ce qui manquais a mon calcium sanguin même avec l’aide d’un diphosphate pour aller se placer dans mes os ? quelle clef lui fallait il? Ah la vitamine K décelée par les allemands à la fin du 20 ème siècle. J’ajoute à mon régime foie de bœuf, graine de lin et huile dans la salade. Mais je ne dois pas faire d’entorse à mon régime. J’aimerai aller aux USA pour faire un bilan!

Rolande CHARLOS
3 années il y a

Je me suis tournée vers un thérapeute FASCIA BIO ÉNERGÉTICIEN. qui a solutionné un grand nombre de mes problèmes.par ses soins et conseils en nutrition et utilisation produits naturels,

Leyerloup
3 années il y a

Bonjour,
En 1999, j’ai été opérée d’un adénome hypophysaire (tumeur sur l’hypophyse) qui avait provoqué la maladie de cushing. Pendant l’opération, la posthypophyse (qui règle le débit urinaire) a été égratignée. On m’a donné un traitement à vie. J’ai pratiqué pendant 6 mois la visualisation créatrice en me disant que la posthypophyse était cicatrisée. Au bout de ces 6 mois, les analyses de sang et d’urine ont révélé que je n’avais plus besoin de ce traitement.

Baron Gilles
3 années il y a

Parmi les biens faits de l’alimentation 100%naturelle ,il y a en premier un super aliment; qui soigne et vous guéri ;c’est le «  »pollens frais «  »qui vous assure une très bonne couverture immunitaire sans aucun effets nocif secondaire,comme certains médoc ,qui sont capable ,dans les pires des cas de vous faire mourir.Plus aucunes maladie avec le pollen frais et pour d’autre méchantes maladies «  » »L’Argent Colloïdal 5,10,15 ppm «  »qui lui élimine plus de 650 maladies et garantie l’anti -vaccin des Labos avec «  »L’aluminium et le «  »mercure «  » » »parmi les plus nocif pour la santé.Et la Maladie incurable .Bravo Busyn et merci du merdier.

gorsse
3 années il y a

myopathie non confirme

Alileche Said
3 années il y a

Bonjour,
je ne sais pas trop si mon histoire est intéressante ou pas, mais vous, vous pourrez le savoir.
Un jour je transportais de la terre dans une brouette, et la route était en pente sur une distance de 300 m environ. Au 6è ou 8è chargement, j’ ai, par erreur, chargé la brouette plus que d’ habitude, et là je sentais une douleur atroce au niveau des vertèbres lombaires.
Puis j’ ai cru comprendre qu’ il y avait un tassement de vertèbres et une hernie discale.
Mais ce n’ est pas tout: la saillie a dû pincer le nerf sciatique du devant, et j’ avais, d’ après mon kiné, ce qu’ on appelle la cruralgie, c’ est à dire la sciatique du devant. J’ ai oublié mon mal de dos car j’ étais presque paralysé à cause de ma cuisse qui est comme électrifiée et qui ne m’ était d’ aucune utilité et qui me faisait atrocement mal
Après quelques injections au niveau des lombaires, j’ ai hésité à continuer. J’ ai alors suivi quelques conseils sur certains exercices et postures dont la barre fixe, et, comme par enchantement, tout est remis en place, et, Dieu merci, actuellement il n’ y a plus la moindre trace de ce problème.
Merci, bien à vous, et au revoir.
S. Alileche

Bonan
3 années il y a

Le responsable des difficultes que rencontre les CHU de france et clairement la T2A. Ce nouveau mode de financement des hopitaux base sur un remboursement  » a l’acte » a plongé les hopitaux public dans un profond deficit puisque etant insuffisant a couvrir toutes les charges financieres des hopiteaux.
Dans un deuxiemes temps Le gouvernement constate le deficit et menace de mettre l’hopital sous tutelle si il ne comble pas le deficit. Parrallelement les ARS continues de fermer de plus en plus de lie chaque annees qui est la source de revenue principal d’un hopital. Les hopitaux prives sentant le vent tournee s’organisent comme a strasbourg avec RHENA.
Le seul poste compressible permetant l’economie est bien evidement la masse salariale, le piege se referme.
Les postes vacants, depart en retraite etc… ne sont plus pourvus qu’au compte goute et tous les services se retrouvent en sous effectifs, les vecteurs de stress augmentent, la pennibilite au travail, exit l’esprit d’equipe ( sous pression), retour a l’individualisme et augmentation de l’abscenteisme legitime du personnel restant qui n’en peut plus. Les depressions et burn out sont monaie courante, mais en france le fonctionnaire a mauvaise presse, ont le montre du doigt et on accuse sans aucune comprehenssion des mecanismes qui engendre la soufrance au travail. Personne n’est epargner, medecin, interne, infirmieres, administratifs. La privatisation des services annexe va bon train, ash, telephonie, informatique et tous ce qui peut l’etre. Et chacun tente desesperement de maintenir un service public en vie au detriment de sa vie personnel et de sa sante tentant de reduire au maximum l’impacte sur le patient.
La finalite c’est la volonte clair du gouvernement de reduire la depense du service public, operation reussi et aucun service public n’y echappe. Bien sur aucune coupes drastiques n’a ete faite au niveau du fonctionnement du gouvernement qui soit dit en passant est aussi un service public.
Ce que l’on oublie c’est qu’a l’heure ou vous faite votre accident de voiture a trois heures du matin avec votre famille a bord, la 1er personne que vous verrez c’est un gendarme, un fonctionnaire, la 2em un pompier qui va vous desincarcerer, un fonctionnaire, la 3iem un urgentiste qui vous maintiendra en vie jusqu’a l’hopital public, encore un fonctionnaire, aux urgence et jusqu’au bloc operatoire, encore des fonctionnaire. Le lendemain au reveil quant votre famille sera saine et sauve, immaginez vous ce qui ce serait passe dans un monde sans fonctionnaire. Ce qui est sur c’est que cette nuit la vous n’aurais vu aucun membre du gouvernement.

Masse
3 années il y a

Si j’avais écouté les « spécialistes » je n’aurais plus de thyroïde depuis une trentaine d’années (nodules avec risques de cancers….) et j’aurai une plaque au niveau de mes lombaires (L4/L5). Aujourd’hui, je fais du yoga et mon médecins est un yogatherapeute. Un peu d’ostheopat, d’homéopathie et quelques huiles essentielles, pas de gluten, très peu de viande et rien qui ne soit issu du bœuf ou de la vache….ça va plutôt bien bien. J’ai aujourd’hui 58 ans et je n’ai rien de moins ou de trop.

Sylvia
3 années il y a

Bonjour’
Après un triple pontage et étant atteinte de la maladie de Berger mes reins ont beaucoup souffert (8 de clairance). Le néphrologue n avait que la dialyse à me proposer 3 fois par semaine et a 65 km de chez moi.. je me suis tournée vers un acupuncteur et phytothérapie chinoise. Aujourd’hui sans dialise la clairance est remontée à 26. Je reste firagile mais je vais bien.

Schreier, Hans-Jurgen
3 années il y a

Je suis un fan du diméthylsulfide (DMSO) – avec qui on a dompté la maldadie de Lyme de mon épouse – un produit chimique, il est vrai, mais qui est très bien connue du monde scientifique international – mais à peine en France. Ici il y quelques vétérinaires qui l’utilisent avec des chevaux quant ils n’ont pas de résultats avec la médecine industrielle. C’est dommage, parceque c’est un médicament très puissant pour beaucoup de problèmes graçe à ces propriétés chimiques – et il n’a que des effets secondaires négligeables. – Je vous recommande le livre en allemand ou en anglais du biochimiste allemand Dr. H. Fischer « DMSO Handbuch » ou « DMSO hand book ». Cela explique très bien comment cela fonctionne et comment l’appliquer et pour quoi. La fiche téchnique de l’INRS No FT 137 confirme que c’est un produit très peu dangereux.

maryline soleau
3 années il y a

merci de tout de ce que vous faites pour nous tous.

je ne prends pas suffisamment le temps de lire vos messages,mais je les range en me disant que dès -que je pourrai… en attendant, j’aimerais avoir votre livre sur alzheimer car j’ai loupé le occasions de me le procurer.perso:je viens de perdre 1 oncle de -ç ans de cette maladie et sa soeur (encore du monde 71 ans ) est aussi atteinte par ce syndrome! génétique??
merci si vous pouvez me contacter
maryline

Breysse
3 années il y a

Bonjour,
mon expérience difficile avec le système de santé : scoliose bénigne au départ mais qui mal suivie a finalement abouti à la pose d’une tringle Harington le long de la colonne (D5-L1 telle était la nouvelle identité de l’adolescente que j’étais). Cette tringle était-elle malgré tout justifiée ou ai-je servi de cobaye…nous étions en 1973, au tout début de cette médecine intrusive ?

Cette expérience certes douloureuse a sans doute fait de moi la militante/pratiquante de la santé naturelle que je suis devenue, ayant le souci d’être non plus « patiente » mais actrice de ma santé, se situant avant tout sur le terrain de la prévention.

Alarmée moi aussi face à tant de « désespérés du système de santé », je souhaite aujourd’hui transmettre non pas mes quelques connaissances mais plutôt des repères pour cheminer afin d’aborder cette question de la santé sous un angle plus responsable et critique.

Conseillère en économie sociale, familiale…et planétaire, j’ai idée de développer sur mon territoire de vie (Trièves, sud-isère) des ateliers/rencontres dans ce sens.

Alors quand je lis dans votre message « Il faut que nous joignions nos forces, … , pour traiter le problème en amont, et apporter des solutions naturelles complètes aux malades » je me sens pleinement interpellée, concernée, intéressée.

Serait-il imaginable de prévoir dans votre projet une extension à toute personne prête à nourrir votre démarche et ainsi développer un réseau de ressources ? La santé naturelle a besoin de nous tous pour retrouver la place qui doit être la sienne.

Merci de votre réponse !
Bien cordialement
Soazig

Steich Hoenner
3 années il y a

Suite à des infections urinaires à répétitions pendant quatre ans , je suis à présent atteinte d’une neuropathie sensitivo motrice des membres inférieurs, très invalidante au niveau de la douleur . Le seul traitement possible serait un antiépileptique ou un antidépresseur que je me refuse d’avaler après déjà deux ans de douleurs . Bilans fait en médecine interne où aucune étiologie n’a été trouvée . Conclusion il pourrait s’agir d’un dommage collatéral de la Furadantine avalé à quatre reprise . Mes infections urinaires sont soulagées par la prise d’huiles essentielles prescrites par mon urologue . Une seule infection en un an .

Evelyne PLACET
3 années il y a

Un jour, éruption de boutons sur les jambes. Je vais voir mon doc. le diagnostic tombe : staphylocoque doré !
Méga dose d’antibio qui m’ont complètement détraqué les intestins qui n’avaient vraiment pas besoin de ça..
Produits à appliquer sur la peau, dont un savon qui a littéralement fait exploser mon eczéma, car non, ce n’était pas un staphylocoque doré.
L’examen de vérification ?… Quel examen ?
Un eczéma généralisé s’est donc déclaré.
Un mois de traitement à la cortisone, léger mieux en fin de traitement. J’arrête. Une semaine plus tard, c’était reparti de plus belle.
Nouveau traitement, mais là j’ai commencé à vraiment faire mes propres recherches.
AU début, je ne suis pas partie dans la bonne direction (j’ai traité la peau ce qui était une erreur),
Les huiles essentielles ne me réussissent pas trop en externe (mais ok en interne), du coup j’ai surtout utilisé des traitements phyto (extraits liquides, bourgeons pour des cures détox… mais ça n’a servi à rien.
Au fur et à mesure, j’avançais dans mes recherches, mais l’eczéma lui, perdurait. Au total 10 mois d’horreur à ne même pas pouvoir sortir dans mon jardin. Je ne supportais aucun vêtement, je ne pouvais pas me coucher (j’ai passé des nuits entières assise sur le bout des fesses au bout de ma chaise), à pleurer de douleur, mes jambes s’étaient transformées en une seule et même croûte d’un demi cm d’épaisseur… mais plus question de retourner voir le toubib ni de prendre de la cortisone.
Ca, c’est terminé !
Mais petit à petit, au fil de mes essais de produits divers (mais toujours naturels), de mes recherches, j’en suis arrivé à la conclusion que le problème, le véritable problème, n’était pas une vulgaire allergie comme mon doc avait voulu me le faire croire (l’allergie c’est quand ils ne savent pas), mais tout simplement un pb intestinal.
J’avais les intestins en vrac, depuis très longtemps probablement, et un jour, ils ont dit « stop » provoquant cet énorme eczéma.
Et là, forcément, ce n’est pas l’allopathie chimique de mon toubib qui risquait de m’aider…
De mon propre chef, j’ai entamé des cures détox, suivies de cures de probiotiques, j’ai pris des citrates pour faire remonter mon pH urinaire qui était vraiment très très bas, et j’ai recommencé encore et encore, car si je n’avais plus de grosses crises d’eczéma, mes pb intestinaux perduraient et j’avais toujours de petites éruptions, des petits boutons, D’ailleurs je me suis souvent demandé comment des boutons aussi petits peuvent démanger autant !!!
Bref, malgré un mieux, je n’en voyais toujours pas le bout. Je savais que ce serait long, mais j’en était quasiment à un an de soins.
Alors un jour, je me suis enfin décidé à supprimer le gluten. J’y pensais depuis longtemps, mais je n’en avais pas vraiment envie…. pas facile le sans gluten !
Et bien contre toute attente, 4/5 semaines plus tard…. plus aucune éruption, ma peau qui depuis des années était hyper sèche (la dermato m’avait refilé une crème hors de prix qui bien sûr n’a servi à rien, Du coup, j’hydratais avec des produits les + naturels possibles, mais je m’étais résigné à conserver ma peau sèche.
Et bien, bienfait collatéral : plus de gluten = retour d’une peau normale ou presque. J’ai halluciné ! (comme quoi ça avait bien démarré plusieurs années plus tôt)
Je ne l’ai pas encore dit, mais ce qui m’a vraiment décidé à prendre le taureau par les cornes et supprimer le gluten, ce sont mes vertiges. Depuis quelques semaines, j’avais des vertiges, petits, gros (à me faire tomber si je ne me retenais pas) et j’avais vu que l’intolérance au gluten pouvait provoquer ce type de réaction. Alors avant de prendre RV chez mon doc (je n’y vais plus que contrainte et forcée à présent), j’ai tenté… et bien m’en a pris. Plus le moindre vertige.
J’ajouterais que n’ayant pas la maladie coeliaque, je peux me permettre de réintégrer du gluten de temps en temps (quand je suis à l’extérieur, au restau…) et bien à chaque fois, retour d’un petit bouton, d’un petit vertige…
La coïncidence (qui n’en est certainement pas une) est frappante.
Voilà ! Et pourquoi toutes ces intolérances au gluten ? Parce que le blé qui a été l’ami de l’homme pendant des millénaires, a été tellement trafiqué au cours des dernières décennies, qu’il n’a plus de « blé » que ce nom qu’on continue à lui prêter.
En réalité, la chimie l’a rendu mauvais pour la santé humaine. Nos systèmes digestifs font ce qu’ils peuvent pour l’assimiler pendant des années, des décennies, mais un jour, ils n’en peuvent plus et réagissent.
Perso, je suis « heureuse » de n’avoir eu QUE de l’eczéma. Dans mon malheur, j’ai eu de la chance parce que certaines personnes peuvent -pour les mêmes raisons- développer des pathologies beaucoup plus graves.
Aujourd’hui, mes intestins n’ont pas retrouvé leur jeunesse d’antan (j’ai 56 ans) mais ça va tout de même nettement mieux.

Gaudin
3 années il y a

Je me porte bien, car je me porte come je suis, au bout de 90 années de vie entrecoupés de maladies enfantines, de bronchites, je vivais à Paris enfumé ppar les voitures mais 1940 à 1944 il n’y avait ples de voitures et je toussais autat, ensuite j’ ai fumé pour faire « adulte », et depuis mes 50 ans je ne fume pus mais tousse toujours autant.
L’âge sans doute. Doit-on tout expliquer ? ou se dire ainsi va la vie vers la mort, une délivraance pour malades. G.

annick giroux
3 années il y a

j ai eut un lymphome ont ma fait de la chimio 8 et depuis j ai les pieds qui ont comme des fourmis et beaucoup de crampes j ai ‘essaye plusieurs medicaments mais rien n y fait alors peu etre que vous vous avez une idée car je ne suis pas la seule merci d avance

geraldine schuman
3 années il y a
Reply to  annick giroux

la réflexologie plantaire et l’acupuncture réduisent ses effets secondaires

lempereur
3 années il y a

Bonjour
Un méchant kyste mucoïde au majeur identifié par une dermatologue réputée D’où ça vient madame ? C’est parceque vous êtes mal foutu monsieur (2 fois) Je ne puis rien pour vous Il reste la chirurgie mais ça marche 1 fois sur 2 C’est 50€, merci, au revoir monsieur Un « rebouteux diplômé » qui a gagné son procès contre l’ordre des médecins belge et reçu 2 fois la visite de 2 « gros bras » chargés de la lui fermer pour de bon, m’a prescrit une lotion éther/alcohol 50/50 anagalis 30K et mercurius machin (sorry j’ai oublié) et l’affreux bouton est parti comme il était venu (4 mois de soins assidus) Auteur de plusieurs brevets médicaux, notre honorable naturogemmathérapeute vient hélas de nous quitter, totalement ruiné, après un rude combat contre un cancer virulent Une vénérable victime de plus du monstre « Big Pharma » Au revoir J=C C

Olivié
3 années il y a

Bonjour cequeje m’apprête à vous raconter c’est ce quiest arrivéà mon mari en 2012 suite à untriplepontage coronarien; àlafin de l’opération, ila fait un arrêt respiratoire d’où réouverture du sternum,6 jours plus tard, réouverturecar maladie nosocoiale( le pus suintaitdeson sternum juste refermé) d’oùbatterie dde3 antibiotiques pour venir à bout de cesbactérislaplus virulante étant le « pio-cianique »;2 moisentre hôpitalet convalescence.

Francis Maire
3 années il y a

Bonjour
J’ai une mauvaise expérience des médecins et cardiologues. Je sais comment les plus petites particules de lipoprotéines sont facilement oxydées et se déposent, formant la fameuses plaque d’athérome. Je sais même comment limiter le nombre de ces petites particules, faire monter le cholesterol HDL et baisser les triglycérides.
Mais aucun médecin ne veux me croire, ils veulent tous que je prenne des statines. Or j’ai lu que les personnes ayant le moins de cholestérol (total ou LDL) ont le plus fort taux de mortalité !
Comment informer les médecins et cardiologues ? Comment se soigner correctement ?

Clément Claudine
3 années il y a
Reply to  Francis Maire

Bonjour,
Comment limiter le nombre de ces petites particules… faire monter le cholesterol HDL et baisser les triglycérides ?
Cela m’intéresse beaucoup..
Bien cordialement,
Claudine Clément

Chanet Danielle
3 années il y a

Il y a un an, suite à une fracture de la malléole j’ai déclenché une algoneurodystrophie. J’ignorais jusqu’à l’existence de cette pathologie et j’étais d’autant moins rassurée que les médecins m’ont déclaré qu’ils ne savaient pas comment elle apparaissait, ni comment la traiter, ni combien de temps cela aller durer ( entre 1 an et 3 ans). Nous sommes malgré tout habitués à ce que la « science » vienne au secours de nos maux. Aussi, quand la »science se déclare incompétente, l’angoisse arrive vite. Je me suis donc adressée successivement à des thérapeutes en psychologie, ostéopathie, acupuncture, fasciathérapie, chronzothérapie, massage feng chui, kinésiologie, kinésithérapie,…. et j’en oublie….Je me suis aussi passionnée pour les huiles essentielles et j’ai suivi avec un vif intérêt les conseils d’Elske Miles. Et ce qui a été très dur dans cette quête vers le « remède miracle », c’est que j’avançais seule… aucun médecin ne m’a proposé une approche holistique de cette pathologie. Il y a eu des moments difficiles, où les symptômes qui avaient disparu revenaient, et j’étais prise par moment de panique à l’idée que je n’en sortirais jamais. Un an après je vais doucement mais surement mieux. Je n’arrive toujours pas à me chausser autrement qu’avec des baskets mais mon pied a repris une physionomie à peu près normale. Je n’ai pas fini ma quête. Et j’ai oublié de dire que j’ai beaucoup prié aussi . Et oui ! j’ai dit approche holistique !
Voici mon témoignage. Je pense que des milliers de personnes se sont retrouvées un jour dans cette situation de devoir trouver soi-même la voie de la guérison. Mais je reste quand même un peu pensive devant l’incompréhension et le manque de prise en compte de la médecine « traditionnelle » face à des personnes en souffrance. Le clinicien qui a posé ce diagnostic m’a simplement dit de prendre du Doliprane et de la vitamine C. Je suis allergique au Doliprane, ne me restait donc que la vitamine C. Pas grave, « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ».

Jean Claude C
3 années il y a

Une amie proche est diagnostiquée Alzheimer. Je suis à la recherche d’un Naturopathe capable de la guider dans des soins de médecine douce à Paris, car l’allopathie parait bien en berne en France…

Michel GHEZAIL
3 années il y a

En 2009, j’ai eu une maladie auto-immune, l’hypothyroïdie d’Hashimoto, qui s’est déclenchée à la suite d’un grand stress prolongé au travail et d’une intoxication au mercure par le traitement de plombages dentaires.

Je devins extrêmement fatigué et dépressif. Mon médecin traitant me mis en arrêt maladie de longue durée en m’avertissant que j’allais perdre progressivement la thyroïde, attaquée par les anti corps. Il me prescrivit divers médicaments que je devais ensuite continuer à prendre à vie, cette maladie étant incurable.

Cela m’ennuyait beaucoup de commencer à prendre les drogues prescrites (hormone de synthèse, cortisone, anxiolytiques) car on m’avait averti que mon organisme pourrait en devenir dépendant, et qu’il y aurait des effets secondaires. Mais je n’avais pas le choix.

La fatigue augmentait cependant toujours, au point que je ne pouvais plus ni tenir debout, ni téléphoner, ni réfléchir. Ma TSH, qui aurait dû être entre 1 et 3, restait à 50 !

Mon médecin voulu me tranquilliser en me disant « Ne vous inquiétez pas, dans cet état vous allez être automatiquement admis à l’hôpital ». Lorsque je lui ai demandé : « que pourront-ils faire de plus ? » – « Rien, me répondit-il, mais vous allez pouvoir vous reposer, au lit devant la TV, toute votre vie, et cela soulagera votre famille ! »

Je compris alors que je devais me débrouiller tout seul. J’ai cherché tous les traitements alternatifs possibles, que j’essayais un à un, mais toujours sans succès.

Jusqu’à ce qu’un ami me parle, D-ieu merci, de l’eau Kangen. Après seulement 2 semaines d’utilisation l’énergie a commencé à revenir. J’ai alors baissé les doses des médicaments progressivement jusqu’à les arrêter rapidement. Je me sentais de mieux en mieux, plus de rhumatismes, plus de douleurs dues à l’âge. J’ai pu reprendre mon travail. Ce n’est plus qu’un mauvais souvenir, mais cela m’a permis d’apprendre tant de choses et a changé ma vie.

Aussi, je suis aujourd’hui très heureux de partager cela avec d’autres personnes : https://eaukangen.fr

Depuis cette époque je bois 3 litres d’eau Kangen chaque jour et je participe maintenant à la diffusion de cette eau remarquable, parce que j’aurai bien voulu la connaitre plus tôt pour aider mes parents, et parce que c’est ma manière de remercier le patron visionnaire de cette entreprise qui vise de mettre cette eau à la disposition de 1% de la population mondiale.

MAREAU
3 années il y a

Bonjour,
Suite à un choc émotionnel, ma maman, 85 ans, a développé un zona facial.
Le premier médecin rencontré n’a pas su diagnostiqué le mal et a donné un traitement à la cortisone qui a eu pour effet de booster le virus et l’inflammation à son paroxysme.
Plus de 10 mois après, elle souffre toujours et l’inflammation n’est pas totalement apaisée, malgré divers traitements allopathiques homéopathiques, phytothérapie… guérisseurs… naturopathes…
Je suis désespérée pour elle car je la vois diminuée par la douleur permanente.
Existe t il un espoir de guérison, un traitement ?
Merci pour vos réponses

L. Lachance
3 années il y a
Reply to  MAREAU

Bonjour, ma grand mère de 82 ans souffre depuis longtemps de zona. J’ai en ma possession une huile de canabis à forte teneur en THC, est-ce que cela peut l’aider? Si oui sous quelle forme et en quelle quantité

Bonjour,
Si nous avons une huile qui ne contient que du THC en forte proportion, vous devez commencer par des doses très faibles, car il apparaîtra un effet psychoactif certain à un moment donné. Si nous ne connaissons pas la concentration de THC, nous ne serons pas en mesure de bien réparer.
Comme toujours, nous recommandons pour le traitement de la douleur d’utiliser le THC et le CBD dans la même proportion ou rapport de 1/1. On réussit de cette façon à obtenir la puissance analgésique la plus élevée.
Si l’on utilise que du CBD, l’effet analgésique n’est pas aussi puissant, mais il peut parfois s’avérer suffisant, selon l’intensité de la douleur. Le CBD apporte un effet anti-inflammatoire qui sera utile également. L’utilisation de CBD et THC est donc conseillée pour traiter la douleur, dans une proportion ou ratio de 1/1 tant que le patient le tolère bien.
Cependant le patient ne tolère pas toujours bien ce ratio, et il est alors nécessaire de commencer avec des doses plus grandes de CBD que de THC. Il est possible de commencer le traitement avec uniquement du CBD (60 mg par jour, divisé en 3 prises), et d’étudier ensuite la nécessité d’y associer le THC pour le contrôle de la douleur.
Le dosage doit être calculé en fonction du poids du patient, et il faudra toujours exclure d’éventuelles contre-indications, ainsi que les interactions possibles avec les médicaments déjà prescrits.
Cordialement
Dr Garcia de Palau

Segal
3 années il y a

Félicitations sur le choix du sujet qui est primordial mais aussi et tout autant sur la concision sans en altérer laprésision .
J’ai plusieurs fois tenté de faire comprendre à certains de vos collègues que leurs longues dissertations sont épuisantes – Les lecteurs n’ont ni le temps ni la patience d’aller jusqu’au bout.
Restez cartésien et pédagogue.
Salutations distinguées
Segal

LANZI Francine
3 années il y a

Depuis 4-5 ans, je perdais la possibilité d’écrire. Imaginez en plein cours d’italien ! Sur les conseils de mon homéopathe, je suis allée chez une neurologue. Qui m’a dit que je n’avais rien. Mais qui me conseillait de faire un scanner… » Oh et puis, si vous craignez, ne le faites pas. On verra plus tard ». J’en suis ressortie la tête pleine de questions.
Ma naturopathe que j’ai vue un peu plus tard n’était pas inquiète et elle m’a donné un mouvement à faire sur mon crâne. Disons que le problème n’a plus augmenté. C’était déjà beaucoup. Une de mes amies, nouvellement magnétiseuse me propose une séance. J’y vais. Et lors d’une insomnie, j’ai écrit et quasiment retrouvé mon écriture. çà n’était pas définitif mais depuis, je guette les progrès … et j’en constate un tout petit peu régulièrement.
J’ai échappé aux examens angoissants, aux médicaments et aux inquiétudes de toutes sortes.
J’ai 70 ans depuis quelques jours et je me protège de tout ce qui nous est « prédit » avec « l’âge ». Je suis dans une belle forme mais, problème nouveau, je réagis aux ondes électro-magnétiques. J’ai décidé de ne pas me laisser agresser : protégée chez moi avec de la shungite, refus total du compteur linky et surtout, je vais vendre ma maison et en refaire construire une autre complètement autonome. Plus de branchement edf ni gdf. Murs isolés, cables blindés etc… Je ne sais pas juqu’à quand je vivrai mais ces années-la, je veux les vivre BIEN !
Merci pour tout ce que vous nous apprenez. Etoffebleue.

ludovick brau
3 années il y a

Bonjour

Effectivement, j’ai une petite histoire à vous raconter.
Pendant plusieurs années, j’ai eu mal au dos et quand j’allais voir le médecin il me disait que c’était des douleurs intercostales cela ne pouvait pas être autre chose vu mon jeune age et cela s’est produit de mes 20 ans jusqu’à 39 ans.A mes 40 ans une douleur très brutale est survenue,je ne pouvais plus marcher,plus dormir,plus conduire et plus travailler.C’était le début d’un cauchemar.Après 2 mois d’examen, le verdict tomba : arthrose,double hernie discale et double hernie inguinale le tout en même temps. Pour les spécialiste, il n’y avait plus 1 seconde à perdre il fallait que je fasse des infiltrations et prévoir une opération de toute urgence et en plus ils ont dit à ma femme que de toute façon j’allais finir en fauteuil roulant. Lorsque j’ai appris ça, j’ai annulé les rdv que les médecins avaient pris pour moi pour les infiltrations et l’opération. A quoi bon se faire injecter du poison et se faire charcuter si c’est pour finir en fauteuil roulant.
Et j’ai commencé à faire des recherches sur internet sur les remèdes naturels. J’ai commencé par jeûner, puis changer mon alimentation et prendre des compléments alimentaires et au bout de six mois « la forme olympique » depuis je me suis reconverti et je suis devenu naturopathe, nutritionniste et magnétologue et maintenant je propose mes services pour les autres personnes qui souffrent

Evelyne PLACET
3 années il y a
Reply to  ludovick brau

Un seul mot : Bravo !

SMAIRI
3 années il y a

Bonjour
J’ai un emphysème pulmonaire depuis un peu plus de 15 ans , aujourd’hui je vis avec sans aucun souci.
Un jour d’été je jouais au foot quand j’ai eu le souffle coupé, j’avais du mal à respirer avec des douleurs au poumon gauche.Le docteur diagnostic un emphysème pulmonaire ,je ne comprenais pas, le choc. J’avais commencé à prendre le traitement Conventionnel qui m’a prescrit .Un jour sur une station de radio ,j’ai entendu le docteur SEIGNALET parler de son livre l’alimentation ou la troisième médecine et ses conseils sur la façon de mieux s’alimenter.J’ai arrete mon traitement , les produits laitier , la viande et pratiquement toutes patisseries.J’ai augmenté ma consommation de fruits et légumes et aussi j’ai quitté un peu plus tard Paris .Aujourd’hui je vis ma vie comme tout le monde, Je fais beaucoup de course à pieds ,je n’ai aucun souci. Le docteur SEIGNALET sans le savoir m’a sauvé la vie.

Cisse mamadou
3 années il y a

Histoire .un jour j ai pris un médicament (doxy) en dépassant la dose à la place de 1cp j ai pris 5 comprimé depuis lors mon coeur à commencer la palpitations avec les consultation on me dit que j ai la tension il y’a 10 ans de ce la actuellement prend carvedilol et parfois j ai les maux de tête mais je fais du sport et je mange bien

Darne
3 années il y a

Bonjour,
Une maladie très rare s’est installée dans mon corps, elle n’ a pas de nom en Francais elle s »appelle LOVER MOTONEURONE DESEOSE. Se sont les neurones qui commandent les muscles qui dégénèrent , la maladie est évolutive et fatale. Je n’ai jamais eu peur de cela, bien au contraire je nourris de l’amour pour ces cellules malades, je les aident avec l’énergie d’amour. Le chirurgien m’a conseillé de couper comme une tranche de camenbert dans deux vertèbres, me disant que j’avais le canal étroit, et que je remarcherais comme 20 ans . Bien sûr cela n’a
pas été le cas , bien au contraire le dos me faisait beaucoup soufrir, les jambes car la maladie commence par les jambes puis se développe plus haut. J’avais des tremblements, . très forts dans les jambes ce qui faisait trembler tout le corps Tout cela est très dur a vivre, je ne sais si j’aurais pu le supporter longtemps. J’ai entrepris des étirements pour soulager les douleurs occasionnées par l’opération, ce qui a porté ses fruits. Pour les tremblements , j’ai modifié mon alimentation j’ai supprimé le gluten , les produits maitiers, et je ne mange presque pllus de la viande . Je me suis mis au jus de fruits et légumes, et je mange le maximum des produits vivants, et pour les légumes je cuit a l’étouffé. Je ,’ai plus de tremblements, quelle soulagement, sauf si je prends parfois un peu de gluten . La maladie n’a pas progressée, elle est restée dans le bas du corps c’est a dire les jambes. En fait l’influx nerveux passe mal pour commander les muscles alors ceux ci sont faibles. Je suis les conseils au travers d’un livre (les aliments qui vont transformer votre vie) écrit par un médium Anthony William. Il explique parmis 50 super aliments ceux qui soignent différentes maladies, c’est le meilleur livre que je n’ai jamais trouvé.. Je fais aussi un peu de musculation. pour améliorer ma santé..

Anne Comte
3 années il y a

Bonjour,
Ma mauvaise expérience de santé a débuté il y a 12 ans, quand j’ai commencé à voir les doigts de mes 2 mains se raidir. Je suis donc allée consulter un médecin qui pensait à un canal carpien, mais des douleurs, d’abord dans mes poignets, puis mes coudes et ensuite mes épaules, de plus en plus forte au fil des semaines, l’ont détrompé totalement. J’ai donc été dirigée vers une rhumatologue, totalement dépourvue d’humanité, qui m’a diagnostiqué une polyarthrite rhumatoïde dégénérative, en m’annonçant sans aucun état d’âme que je risquais très probablement de finir dans un fauteuil roulant, dépendante, ou au cimetière dans le pire des cas. Et, pour couronner le tout, elle a incendié mon jeune fils que j’avais dû emmener avec moi faute d’une autre solution, qui ne comprenait rien à ce que disait le médecin et ne parvenait pas à prendre au sérieux la gravité de la situation, en lui assénant avec méchanceté : « Ne rigole pas, c’est grave ce qu’elle a ta mère ! »
Puis elle m’a parlé des « traitements », qui ne traitaient rien à proprement parler disait-elle, mais devraient réellement me soulager. Elle a ensuite fait mention des effets secondaires importants de ces médicaments, en me disant de ne pas m’inquiéter et que je ne pouvais rester dans cet état, qui ne pouvait qu’empirer au fil du temps.
Paniquée par les effets secondaires mentionnés, j’ai donc fait des recherches sur le web, pensant trouver des alternatives naturelles et donc moins dangereuses, mais vu mon état d’esprit complètement fermé de l’époque, je n’ai bien sûr rien déniché et mon mal a empiré, se propageant à l’ensemble de mes articulations, tendons, et ligaments. Un jour je souffrais tellement que j’ai téléphoné à un autre rhumatologue, en larmes, pour lui demander si les « traitements » proposés pour la polyarthrite étaient si dangereux que ça et ce monsieur, que j’avais probablement dû déranger, m’a répondu sèchement : « Bien sûr que les effets secondaires ne sont pas anodins, mais faut savoir ce que vous voulez ! Soit vous vous soignez, soit vous souffrez ! »
Les semaines et les mois passant, je devenais de plus en plus faible, mes doigts commençaient à se déformer, je ne parvenais plus à porter quoi que ce soit sans souffrir atrocement et j’ai dû cesser de travailler. A commencé à ce moment là ma période la plus noire, qui a duré 2 ans.
Je n’avais plus d’argent ou presque, les administrations refusant de tenir compte du fait que j’étais trop malade pour bosser, je devais amener, chaque jour, mon fils, soit à l’école, soit en stage, à pus d’1h de chez moi, après avoir descendu, puis remonté, les 4 étages qui menaient à mon appartement (sans ascenseur), je ne dormais presque plus car les douleurs étaient devenues intolérables, je ne parvenais plus à manger car ma mâchoire était prise aussi, et chaque geste, que ce soit pour me lever d’un fauteuil, m’asseoir, me doucher, me coiffer, cuisiner, etc, était un véritable supplice, sans exagérer aucunement. J’en étais arrivée à un point tel que je faisais de l’anémie, j’avais perdu 10 kg et les inflammations ainsi que les douleurs incessantes, même lorsque je ne bougeais pas, épuisaient tellement mon corps que ma température dépassait chaque jour les 39 degrés. Malgré cela je continuais à chercher de quoi me soulager naturellement.
Et un jour j’ai craqué. Suite aux conseils de mon père et de mon frère, je me suis rendue à l’hôpital Edouard Herriot de Lyon (j’habitais Thonon les Bains à l’époque et, devant être à l’hôpital tôt le matin, je me levais aux aurores à chaque fois pour y aller et j’y passais la journée.)
Parallèlement à ça j’ai commencé la Sophrologie, sur plus de 2 ans, ce qui m’a vraiment aidée à changer mon état d’esprit et à voir les choses différemment.
Pour revenir à cet hôpital de Lyon, je dois bien avouer que je suis, pour une fois, tombée sur des gens très humains, et à l’écoute, ce qui m’a fait énormément de bien, en comparaison avec ses soi-disant médecins de Thonon et D’Evian, Et, pendant quelques années, j’ai suivi un « traitement » de bio thérapie ainsi que de chimio.
Ensuite j’ai déménagé pour La Ciotat, à côté de Marseille. Et là ça a été totalement différent. D’une part parce que le méthotrexate commençait à me créer de très fortes douleurs au foie, en plus de la perte en masse de mes cheveux, de ma fatigue constante, et de ma perte d’appétit. Mais en plus, j’ai dû me confronter à un médecin blasé, qui n’a de médecin que le nom, et qui voulait me forcer à continuer le métotrexate, en me disant que je me faisais des illusions quant à mes douleurs au foie. S’en est d’ailleurs suivie une discussion houleuse au cours de laquelle j’ai dis au médecin (qui se prenait pour Dieu le Père et qui considérait que n’ayant pas fait médecine je n’avais qu’à me taire et à l’écouter), qu’étant donné qu’elle n’était pas malade elle ne pouvait pas connaître les douleurs auxquelles j’étais confrontée presque quotidiennement, douleurs auxquelles s’ajoutaient une recrudescence de mes inflammations et donc des souffrances, malgré les médicaments., qui devenaient de plus en plus inefficaces, en dépit des fortes doses qui m’étaient administrées. Sans compter que les effets secondaires commençaient à devenir problématiques : poumons fragilisés, problèmes à l’estomac, aux reins, etc.
J’ai donc repris mes recherches pour trouver une solution plus naturelle et moins dangereuse pour ma santé. Et ayant un tout autre état d’esprit, j’ai rencontré des gens qui m’ont aidée à avancer, ainsi que des méthodes et des plantes qui m’ont en partie soulagée : Ayurvéda (2 séjours en Inde en clinique Ayurvédique, grâce à une aide de ma famille), Harpagophytum, etc.
Aujourd’hui, j’ai totalement arrêté les médicaments, qui me faisaient plus de mal que de bien (soutenue par un rhumatologue très humain, très ouvert, bienveillant et très à l’écoute de ses patients, comme quoi ça existe encore, bien que ce soit une minorité malheureusement!), et je cherche toujours à soulager mes douleurs et mes inflammations, encore quotidiennes et parfois très fortes, qui ne m’empêchent pourtant plus de vivre à peu près normalement (sauf que je souffre encore trop pour retravailler à l’extérieur et maintenant j’écris des romans de style Héroïc Fantasy), et ne m’empêchent surtout plus de dormir quasi profondément. A part lorsque je me retourne dans le lit et que les douleurs me rappelle à l’ordre. Ceci dit, mes tendons, hormis ceux des épaules, me laissent tranquilles à présent.
Une dernière anecdote cependant : j’ai décidé de trouver un moyen de me guérir et donc d’éliminer les inflammations et les douleurs en résultant. Et lorsque j’en ai parlé à ce médecin qui voulait à tout prix m’administrer le métotrexate, en lui disant que dans quelques années je serais guérie, elle m’a répondu sur un ton méchamment moqueur, tout en riant : « Et ben moi dans quelques années j’irai sur la Lune ! » Ce à quoi j’ai répondu, sans me laisser démonter : « Grand bien vous fasse ! Je vous souhaite sincèrement d’y arriver ! »
Voilà mon histoire et ma mésaventure avec le corps médical, les médecins surtout, car les infirmières, où qu’elles soient, se sont toujours montrées d’une gentillesse et d’une écoute exemplaire ! Ces soi-disant experts en « médecine », qui se croient au-dessus de nous autres, « pauvres mortels », feraient bien de prendre exemple sur ces femmes plus que méritantes pour la plupart d’entre elles !

L. Lachance
3 années il y a
Reply to  Anne Comte

Bonjour,
avez-vous essayé l’huile de CBD?
J’en prends et c’est très efficace.
Aussi l’origine de bien des problèmes est un intestin poreux. J’ai essayé le phellinus linteus ou mesima et ca a résolu bien des maux.

Viadere emile
3 années il y a
Reply to  Anne Comte

Bonjour Anne
Il existe un outil de thérapie physiologique qui donne d’excellent résultats sur la polyarthrite rhumatoïde. Je connais une institutrice à l’ile de la Réunion qui est venue à bout de sa polyarthrite aux mains grâce à cet équipement. Si cela vous intéresse je peux vous communiquer son numéro de téléphone, ça ne lui pose pas de problème. J’utilise également cet équipement pour des problèmes de douleurs de dos, hernies discales, arthrose, sténose lombaire. Au jour d’aujourd’hui si je ne force pas sur mon dos je n’ai plus de douleurs et j’ai un très bon sommeil. J’ai connu une époque ou je n’avais plus d’autres choix que de dormir assis, accoudé à table. Cet appareil a une action sur la cellule et une action sur le sommeil profond. Les effets statistiquement constatés sont : meilleur forme physique, meilleur mental, réduction de la douleur, meilleur sommeil. Etant donné qu’il relance la circulation sanguine dans les micro-capillaires, il y’a plus d’apport en oxygène et nutriments dans les cellules, meilleur drainage des toxines le sang et la lymphe et renforce sensiblement le système immunitaire, ce qui est important dans votre cas. Si vous voulez plus de renseignements vous pouvez me contacter via cet email : lvf.leon@gmail.com
Avec une bonne hygiène de vie alimentaire cet équipement à un potentiel énorme.

Loutan Léandre
3 années il y a

Bonjour, les errances pour comprendre que le stress et ou la mauvaise alimentation (mauvaises heures etc) font que tout le système métabolique se dégrade. D’un médecin à un autre, sans vraiment trouver la solution, c’est avec des médecines alternatives et naturelles qui m’ont sauvé la peau.
la 1ère c’est activer la microcirculation avec la thérapie physique Bemer – 20 ans – elle commence à être reconnue par les assurances maladies. http://www.bemergroup.com et ou lealou.bemergroup.com
2ème c’est la molécule de signalisation qui est générée par notre corps mais avec l’âge diminue en raison d’une mauvaise vasomotion. cette molécule naturelle qui a été stabilisée est disponible dans les produits ASEA. voir sous http://www.aseascience.com et ou lloutan.teamasea.com. Une explication de cette molécule http://www.dessinrapide.com
voilà ce que M et Mme tout le monde devrait savoir, en plus d’une activité physique saine et d’une alimentation équilibrée, tout revient dans l’0rdre.

grassin
3 années il y a

bonjour
merci de vos precieux conseils mais apres beaucoup de deboires avec le « systeme » de santé j’en suis toujours à chercher dans ma region (47) un cardiologue qui ne me gave pas de medicaments plus ou moins efficaces pour un pietre resultat ! pouvez vous me donner une piste
cordialement

Labeviere
3 années il y a

Éric bonjour. Je vous lis depuis un temps certain et j’apprécie vos informations. Mais balancer un mail comme celui ci pour rien ou presque, connaissant la pollution engendrée par l’envoi de mail, c’est proprement ridicule pour ne pas dire autre chose. Votre égo ne doit pas vous faire perdre le, votre bon sens!
Salutations
Arnaud

Laval
3 années il y a

Bonjour,
suite à quelques soucis de santé je me suis mise à étudier les plantes et à faire toutes sortes de recherches pour améliorer ma santé et celle de ma famille sans avoir besoin de médicaments et voir le moins que possible le medecin qui prescrit à chaque fois antibiotiques qui détruit tout sur son passage;
Améliorer sa qualité de nutrition qui est primordial enfin il faut se prendre en main tout le temps et ne compter que sur soi-même et certaines personnes qui vous enseignent une médecine alternative.
Aujourd’hui j’ai 57 ans et cela fait pratiquement 2 ans que je ne vois pas de medecin. Je me surveille et je fais attention à mon alimentation,je pratique le taichi qui me détend.
Pour moi la vraie vie c’est savoir bien s’entourer .