Migraine : la caféine est-elle une alliée ou une ennemie ?

À propos du café, vous avez probablement tout entendu. Il redonne de l’énergie, il aide à digérer, améliore la mémoire, favorise la concentration et soulage les migraines… enfin pas si sûre ! Il se pourrait même qu’il en soit aussi la cause [1-2].

C’est la conclusion de la nouvelle étude américaine publiée dans The American Journal of
Medicine [1].

Vous qui pensiez peut-être soulager vos maux de tête avec votre café, c’est raté. Vous aggravez sûrement votre cas, car comme beaucoup de choses, tout est une question de dosage.

Alors combien faut-il en boire ? Deux, trois, quatre tasses par jour ?

Le nombre à ne pas dépasser a toujours été remis en question. Mais cette fois, les chercheurs semblent avoir trouvé la juste dose.

Ne pratiquez plus le « jamais 2 sans 3 »

Les chercheurs Américains se sont aperçus qu’à partir de 3 tasses de café, la quantité de caféine accumulée dans l’organisme provoque un risque de migraine accru. Et cela, dès le lendemain de la consommation, voire pour certaines personnes le jour même [1].

Pour arriver à de telles conclusions les scientifiques ont étudié durant 6 semaines les données de 98 personnes souffrant de migraines épisodiques en prenant en compte différents facteurs comme :

  • Les habitudes alimentaires,
  • La consommation d’alcool,
  • La qualité de sommeil,
  • Le niveau de stress,
  • Le niveau d’activités physiques,
  • La fréquence de leur migraine,
  • Ainsi que leur consommation de café.

Le constat est sans équivoque. Même en éliminant certains déclencheurs potentiels (manque de sommeil, prise de certains médicaments, menstruations…), boire un ou deux cafés dans la journée n’entraîne pas de maux de tête. C’est vraiment à partir du troisième que le risque augmente considérablement. 

Cependant, pour les personnes qui consomment rarement de caféine, une seule tasse suffit pour qu’elles augmentent leurs risques [1].

Pouvez-vous continuer à boire votre café
sans prise de tête ?

La caféine est considérée depuis de nombreuses années comme un remède anti-maux de tête. Son action vasoconstrictrice sur le cerveau permet de soulager les douleurs causées par la dilatation des vaisseaux cérébraux au cours d’une migraine. Il n’est donc pas nécessaire de stopper votre consommation. Bien au contraire, arrêter du jour au lendemain pourrait vous causer une belle migraine [3-4]!

Une étude menée en 2003 auprès d’adolescents souffrant de maux de tête répétés a démontré que l’arrêt progressif des sodas avec caféine induisait une diminution des migraines. Sur les 37 participants, 33 affirmaient ne plus ressentir de symptôme. Cependant si l’arrêt était trop brusque, les crises migraineuses étaient plus fréquentes [4].

On retrouve ce même phénomène chez les personnes souffrant de migraines épisodiques durant le week-end. Les chercheurs ont observé que ceux qui ne consomment pas ou qui réduisent considérablement leur consommation en caféine durant leurs jours de repos, ont plus de risque de souffrir de maux de tête [5-6].

Si jamais vous buvez plus de 3 cafés par jour, je vous conseille donc de réduire progressivement vos doses. Commencez par enlever le café que vous “appréciez le moins”. Ça peut-être celui du midi après le repas, ou de 16 heures. Afin d’éviter toutes frustrations, pourquoi ne pas le remplacer par un décaféiné ? Certes, ces types de café contiennent toujours de la caféine, mais beaucoup moins (entre 2 et 12 mg par tasse selon la marque). Vous pouvez aussi opter pour une infusion. 

Ces aliments qui contiennent
plus de caféine qu’une tasse de café

La caféine ne se trouve pas toujours là où vous le pensez. Il existe beaucoup d’aliments et de boissons dont vous ne soupçonnez pas la présence de caféine. Tout simplement car ils n’ont pas la saveur du café. D’ailleurs, certains d’entre eux dépassent largement la quantité de celle d’un café classique (40 mg).

Je vous ai listé ceux à surveiller en priorité [7-8] :

  1. Le premier n’est autre que le chocolat. Naturellement présente dans les fèves de cacao, tous les chocolats contiennent de la caféine. Et plus il est noir, plus son taux sera élevé. Selon le chocolat, sa concentration variera entre 80 mg à 200 mg par 100 g.
  2. Les boissons énergétiques. Reconnue pour ses fonctions stimulantes, la caféine figure souvent parmi leur liste des ingrédients. Par exemple, une canette de 250 ml d’une marque autrichienne bien connue en contient 80 mg. Je vous conseille aussi de vérifier les quantités de guarana que vous pouvez aussi retrouver dans ce type de breuvage. Il s’agit de la plante la plus concentrée en caféine à diffusion lente.
  3. Le thé ! On pense souvent à la théine, mais le thé contient aussi de la caféine. La quantité varie selon le type que vous buvez. En moyenne comptez entre 10 mg et 50 mg.
  4. Les sodas sont également une source de caféine à ne pas négliger. Généralement ils en contiennent environ 50 mg par canette. Pour vous donner une idée, une canette de cola contient en moyenne 61 mg contre 46 mg pour la version light. Et vous le savez, ils sont aussi très sucrés. Mieux vaut donc éviter leur consommation.
  5. Faites aussi attention à certains médicaments ou compléments alimentaires. La caféine est parfois utilisée en cas de fatigue ou de douleur. Elle peut donc être présente dans des antidouleurs. Cette molécule a aussi un effet diurétique. Vous pouvez donc la retrouver dans des compléments minceurs. Je vous conseille de bien vérifier les étiquettes afin d’ajuster au mieux vos apports.
  6. Méfiez-vous également des boissons que vendent les grandes chaînes de café. Je parle de ceux que vous trouvez déjà tout prêts aux supermarchés ou que vous prenez directement à emporter. Certains sont extrêmement concentrés en caféine. De plus, les formats vendus sont souvent beaucoup trop grands par rapport à nos besoins quotidiens. Les grands gobelets peuvent contenir jusqu’à 700 ml soit 3 à 5 tasses de café de taille standard.

Enfin, gardez en tête que le taux de caféine présent dans un café dépend de beaucoup de facteurs (origine, type de grains, méthode de torréfaction utilisée, façon de le préparer, grosseur de la tasse). 

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

  1. Prospective Cohort Study of Caffeinated Beverage Intake as a Potential Trigger of Headaches among Migraineurs, American Journal of Medicine.
  2. Boire trop de café provoquerait des migraines, mais à partir de combien de tasses ?, LCI.
  3. Migraines : c’est dans le ventre que ça se passe !, Dr Antonello D’Oro, Santé Corps Esprit.
  4. Caffeine-induced headache in children and adolescents, Hering-HAnit. Cephalalgia 2003 Jun;23(5):332-5
  5. Influence of caffeine and caffeine withdrawal on headache and cerebral blood flow velocities. 1997 May;17(3):188-90
  6. Weekend attacks in migraine patients: caused by caffeine withdrawal? »Couturier, Cephalalgia. 1992 Apr;12(2):99-100
  7. Valeurs nutritionnelles, Lanutrition.fr
  8. Combien de caféine dans les aliments ?, Pauline Léna, Le Figaro Santé.

Crédits : Maxx-Studio – Shutterstock.com  


5 1 voter
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Diraison
1 mois il y a

Mon mari est albanais et consomme au minimum 4 tasses de café turque, combien de café turque peut on boire dans une journée sans avoir de risque?
(2 cuillere a sucre et une cuillere a café de café en poudre moulu turque, rajout d´eau dans le récipient, mélanger puis réchauffer jusqu´á ébullution du liquide)
quelle maniere est le mieux pour la santé : le café á l´italienne dans sa teiere, ou á la francaise avec son pressoir, le café turque, ou les machine a filtre, ou les machines tres chere oú l´on peut boire des differentes sortes de café comme machiatto ou espresso?
pouvez éclaircir ceci?
je vous en serai grés!

Bien á vous,