Comment un masque mal porté augmente vos risques de contracter le virus

Dans mon précédent article, je vous alertais sur les risques potentiels du port du masque sur notre santé.

Si jamais vous ignorez comment votre masque vous contamine, je vous invite à le lire en cliquant ici.

Vous y découvrirez des faits alarmants.

Comme par exemple les raisons pour lesquelles les masques en vente ne sont pas ceux qui vous protègent le mieux ou comment vous respirez du plastique à votre insu.

En attendant, j’aimerais revenir sur l’utilisation de ce masque.

Le Premier Ministre, Jean Castex a tenu à nous rappeler à l’ordre en affirmant que la solution la plus simple était connue de tous :

c’est appliquer scrupuleusement les gestes barrières.” [1]

Dans ces “gestes barrières”, il rappelle clairement l’obligation du port du masque dans les lieux clos, les commerces, les rues les plus fréquentées ou encore les villes les plus touchées par la COVID-19.

Effectivement, si tout le monde savait bien utiliser son masque et suivait à la lettre les recommandations d’usage, le masque pourrait être une bonne solution.

Mais malheureusement nous sommes nombreux à avoir pris de mauvaises habitudes…

Car porter un masque n’est pas inné et ne nous a jamais été inculqué.

Et si vous le pliez au fond de votre poche, vous l’oubliez une fois sur deux sur la table de votre cuisine, le glissez en dessous de votre menton, le faufilez autour de votre poignet ou le laissez dans la boîte à gants de votre voiture afin justement de penser à l’emporter… vous commettez toutes les erreurs qui rendent votre masque potentiellement dangereux.

Comment faire pour qu’il reste efficace ?

1 Toujours avoir les mains propres

Cela paraît être une évidence, mais à chaque fois que vous touchez votre masque vous risquez d’y déposer une particule contaminée.

Les fautives ne sont autres que vos mains qui sont capables de véhiculer pas moins de 150 espèces de bactéries différentes [2].

Pour éviter cela, il faut manipuler votre masque uniquement avec des mains propres. L’idéal est de les laver avec du savon avant et après l’avoir touché. Si cela n’est pas possible, il est conseillé d’utiliser un gel hydroalcoolique.

Des consignes dignes d’un protocole opératoire !

Honnêtement, qui est aussi méticuleux ?

Même au gouvernement, quel ministre peut se vanter de désinfecter systématiquement ses mains avant de manipuler son masque ?

L’important est surtout de se désinfecter les mains après avoir touché une surface où beaucoup de monde a accès. Je pense à la barre du métro, au terminal de cartes bleues, aux poignées de porte de votre immeuble ou encore à la barre de votre chariot de courses du supermarché.

2 Ne le posez pas n’importe où et protégez-le

Sachant que le coronavirus survit entre 8 heures (cuivre) et 72 heures (plastique) selon les surfaces et qu’il devient inactif au bout de 4 jours [3], si vous avez réussi à passer l’étape 1, vous ne voulez pas risquer de porter un masque souillé.

Sans tomber dans la psychose, soyez surtout vigilants dès que vous l’enlevez. Mieux vaut le ranger que de le laisser traîner sur une table ou pendre autour de votre poignet.

Conservez-le dans une pochette en plastique.

N’oubliez pas de la nettoyer ou d’en prendre une neuve dès que vous-y déposez un masque propre.

3 Changez-le régulièrement

Il est conseillé de le renouveler toutes les 4 heures. Au-delà, votre masque perd de son pouvoir de filtration.

Ceci est une règle générale qui dépend de la qualité de votre masque.

Dès que vous sentez qu’il devient humide, utilisez-en un propre.

4 Lavez-le correctement

L’Académie de médecine vient de remettre en cause les recommandations officielles concernant le lavage des masques.

Ce changement se justifie par l’obligation du port du masque qui se généralise et qui doit devenir un geste du quotidien. Il faut donc rendre pratique et facile son entretien…

Encore une nouvelle information qui contredit celles qui nous ont été martelées depuis des semaines…

Jusqu’à présent il fallait les laver à part, à 60°C durant au moins 30 minutes.

Désormais, les masques grand public peuvent être lavés à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de corps [4].

Quelle que soit votre méthode de lavage, mieux vaut les repasser afin d’éradiquer d’éventuels virus.

Enfin, n’oubliez pas que le masque n’exonère AUCUN geste barrière et ne permet QUE de limiter la propagation du virus.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

  1. https://www.gouvernement.fr/partage/11738-declaration-de-m-jean-castex-premier-ministre
  2. https://www.20minutes.fr/societe/1366777-20140504-hygiene-mains-vecteur-maladies-insoupconne
  3. https://www.elwatan.com/pages-hebdo/magazine/masques-une-protection-a-double-tranchant-16-07-2020
  4. https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-pas-besoin-de-laver-les-masques-en-tissu-a-60-c-precise-l-academie-de-medecine-08-09-2020-8380734.php

Crédits : © RealPeopleGroup Istockphoto


Une réponse à “Comment un masque mal porté augmente vos risques de contracter le virus”

  1. BERNHARD GUILLOT dit :

    Bonjour Je vous invite a regarder les vidéos du scientifique JEAN JACQUES CREVECOEUR qui explique l’inutilité et la dangerosité de porter un masque. Des médecins authentiques et honnêtes vont dans le même sens.
    De nombreux Français ont perdu tout bon sens..et sens critique .Regrettable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *