Devez-vous renoncer à l’homéopathie ?

Cette fois, c’est acté et effectif : l’homéopathie n’est plus remboursée par la Sécurité Sociale depuis le 1er janvier. C’est la Haute Autorité de Santé (HAS) qui considère qu’en l’absence de preuves d’efficacité, son remboursement n’est pas justifié….[1]

C’est tout simplement oublier les 1 Français sur 2 qui chaque année se soignent grâce à l’homéopathie, ou les milliers de médecins qui en prescrivent chaque jour...[2]

Alors certes, il est évident qu’il faut réduire le trou de la Sécu’, mais c’est vraiment honteux de s’acharner sur l’homéopathie avec autant de virulence ! D’ailleurs, selon une étude du laboratoire Asterès, le remboursement des médicaments homéopathiques pour les patients du régime général ne coûte rien à l’Assurance maladie [3]. C’est donc d’autant plus aberrant lorsque l’on sait que le gaspillage des médicaments coûte 10 milliards d’euros par an [4] Et ce problème n’en est qu’un parmi tant d’autres.

L’homéopathie est TOUT sauf une médecine onéreuse. C’est une alternative douce qui évite d’utiliser des médicaments « chimiques » chers aux effets secondaires parfois catastrophiques pour la santé. 

Prenons l’exemple des troubles anxieux légers que beaucoup de patients soulagent avec l’homéopathie. Si désormais ils n’ont plus les moyens de se soigner avec des granules, vers quoi vont-ils pouvoir se tourner ? Vers des anxiolytiques qui seront certes remboursés, mais aux effets secondaires délétères (diminution de la vigilance, des troubles de la mémoire, ou encore détresse respiratoire) [5-6].  

Le constat est le même chez les patients souffrants de troubles digestifs légers, de rhumatismes ou encore de douleurs chroniques. Ces patients risquent de se tourner vers des antidouleurs [5-6]. Et je n’évoque même pas les risques de surdosage ou d’accoutumance.

25% plus chères : le granule a dû mal à passer !

Désormais, les personnes qui souhaitent continuer leur traitement devront donc payer tous les frais de leur poche.

Une décision aux conséquences lourdes pour votre santé et votre porte-monnaie.

Car n’étant plus inscrit dans la liste des médicaments remboursés, les produits homéopathiques sont à présent davantage taxés. 

Selon les professionnels de santé, leur prix va ainsi augmenter de 25% [7] ! Une hausse qui s’explique facilement : le prix des granules est à présent directement fixé par les laboratoires. 

Comment continuer son traitement malgré tout ?

J’ai conscience qu’au final l’homéopathie figure parmi les traitements les moins onéreux. Mais cela reste une vraie question pour ceux qui ont un budget très limité. Car pour eux, ce coût supplémentaire se répercute forcément sur autre chose : le pain au chocolat qu’ils n’offriront pas à leur petit-fils, la baguette de pain dont ils se priveront pour limiter leurs dépenses… 

Si je n’ai pas de solutions miracles à vous proposer, j’ai trouvé cependant quelques pistes pour vous aider.

La première chose à faire est de bien vous renseigner auprès de votre mutuelle concernant la prise en charge de l’homéopathie.

Avez-vous droit à un forfait annuel ?

Rembourse-t-elle un pourcentage de votre traitement ?

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours demander un nouveau contrat qui correspond mieux à vos besoins où changer pour une autre qui vous remboursera mieux.

La seconde est d’en discuter avec votre médecin généraliste pour trouver des alternatives naturelles qui seront, soit moins onéreuses soit toujours prises en charge.

3 remèdes naturels pour remplacer vos granules les plus courants

J’ai conscience que certains d’entre vous devront se passer de leur traitement. Je vous propose donc des alternatives naturelles pour apaiser les maux les plus fréquents.

1 Soulager vos bleus sans arnica

Vous le savez très certainement, les granules d’arnica sont fréquemment utilisés contre les petits coups et les bleus. Mais vous pouvez aussi très vite apaiser votre corps avec de l’huile essentielle d’hélichryse [8]. Cette plante est reconnue pour être un puissant anti-hématome (bleus récents ou anciens) grâce à ses vertus anticoagulante et cicatrisante. Son utilisation est simple : 2 à 3 gouttes que vous appliquez directement sur la zone douloureuse. Même si elle se conserve longtemps, elle reste cependant une option assez onéreuse.

Autre solution : la consoude. Facile à cultiver, elle est peu exigeante et fait partie des espèces mellifères. Elle est utilisée depuis l’Antiquité comme plante médicinale pour favoriser la cicatrisation des plaies, la consolidation des fractures ou encore soigner les entorses et les ecchymoses. Elle s’utilise en cataplasme sur une blessure propre et désinfectée [9].

2 Traiter rapidement votre état grippal

En cas d’état grippal les homéopathes préconisent souvent de prendre des granules de sticta pulmonaria ou en oscillococcinum. Mais vous pouvez aussi augmenter vos défenses immunitaires et soulager votre corps en :

  • Augmentant vos apports en vitamine D via une supplémentation adaptée. Elle est encore remboursée par la Sécurité Sociale sous certaines conditions. Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant pour qu’il vous la prescrive.
  • Utilisant les huiles essentielles suivantes* : ravintsara, de thym ou d’eucalyptus. Vous pouvez les inhaler en diluant 3 gouttes dans de l’eau chaude.

 3 Apaiser les troubles digestifs sans nux vomica

Il existe de nombreux aliments qui vous aideront à mieux digérer. Parmi eux, le radis noir est excellent en cas de ballonnements [10]. Vous pouvez également consommer des artichauts car ils contiennent un ingrédient actif, la cynarine qui va stimuler le foie, favoriser la digestion et agir sur la constipation [11]. L’aloe vera est aussi une bonne option si vous souffrez d’une digestion difficile. Une cure d’un à 3 mois à raison d’une cuillère à soupe par jour de jus pur ou dilué dans de l’eau s’avère très efficace. Enfin vous pouvez soulager une diarrhée avec du charbon végétal : 2 fois 2 gélules par jour pris en dehors des repas [12].

Bien à vous,

Eric Müller

*Attention, les huiles essentielles peuvent être dangereuses pour les femmes enceintes ou qui allaitent ainsi que pour les enfants. N’hésitez pas à vous renseigner avant d’en utiliser.





Consulter les sources :

Sources :

  1. Dès aujourd’hui, l’homéopathie sera moins remboursée, Qui Sun, CNews.
  2. Sondage IPSOS 2018, L’homéopathie plébiscitée par les Français.
  3. Déremboursement de l’homéopathie en 2021 : pourquoi les petits granules blancs enflamment la communauté médicale, Marie Martin, France 3.
  4. Rapport OCDE, Un cinquième des dépenses de santé sont du gaspillage, AFP – Les Echos.
  5. Anxiolytiques : les points essentiels, Pharmaco médicale.org
  6. Pr Bernard Bégaud, pharmacologue à l’Université de Bordeaux et chercheur à l’Inserm, Dr. Good.
  7. Homéopathie : vers une augmentation des prix ? France Info.
  8. L’hélichryse, son huile essentielle soulage les bleus et les bosses, Santé magazine.
  9. Coups, plaies, contusions : et si on essayait les plantes ! Allococteur.fr.
  10. Troubles digestifs : pourquoi le radis noir est efficace, E-Santé.
  11. L’artichaut, plante détox efficace contre les troubles digestifs, Sciences Avenir.
  12. Digestion difficile : 3 astuces méconnues, Le mag engagé.

Crédits : Pixavril-Istockphoto.com


5 1 voter
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

12 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
francoise chapoulie
8 mois il y a

certes avec la TVA de 2% à 10% mais utilisez d’autres labos que Boiron comme Lehning Rocal bien moins cher, par internet

Van Assche bernadete
8 mois il y a

Vous parlez de l’immortelle à la place de l’arnica , je suis d’accord mais c’est une des huiles essentielles les plus chères!!!
Il existe un macérât huileux d’arnica efficace et moins cher

Éditeur
Eric Müller
8 mois il y a

Bonjour !
Effectivement, cette huile est assez chère à l’achat, mais se préserve longtemps et quelques gouttes suffissent pour soulager un bleu. Elle peut donc être une alternative sur le long terme pour les personnes qui n’ont plus accès aux granules d’arnica remboursés. Mais vous avez raison de préciser que ça reste un investissement financier. Je ne connais pas les bienfaits du macérât huileux d’arnica qui a l’air d’être une très bonne option encore moins onéreuse. Merci pour votre partage.

Janine
8 mois il y a

Je suis toujours sidérée devant des publicités pour ce qui n’est -au mieux- qu’un placebo -même les salariés de Boirond n’y croient pas après que des tests en double aveugle aient été réalisés en interne sans succès-
Aucune preuve de leur efficacité n’a jamais été apportée. les placebos marchent sur des petits bobos mais les urgentistes voient arriver des malades très atteints qui ont cru se soigner avec des granulés miracles !

Claire
8 mois il y a
Reply to  Janine

Bonjour Janine,
C’est toujours le grand débat des pro et anti homéopathie. Travailler chez Boiron ne signifie nullement qu’on soit pour. On a d’abord un job. Pour ce qui est de l’efficacité, comment expliquer notamment que l’homéopathie ait fait depuis longtemps ses preuves avec les animaux ? J’ai soigné moi-même un animal avec l’homéopathie, alors que les traitements habituels allopathiques ne marchaient pas. Il s’agit d’une médecine énergétique qui ne peut en aucun cas être assimilée aux pratiques allopathiques. Le grand Hahnemann a fait cette découverte il .y a plus de deux siècles, S’il y a tant de défenseurs de l’homéopathie ce n’est pas sans raison.

Françoise
8 mois il y a

Personne n’arrêtera de se soigner par homéopathie à cause de ce déremboursement ! Vos articles alarmants sont ridicules, ces « médicaments » ne coûtent que qq euros !!
Ce qui est bien cher pour de l’eau et du sucre …

Agnès
8 mois il y a

Bonjour et merci à Odile et Christine pour leurs réactions qui font écho aux miennes. Il faut aussi noter que se soigner par homéopathie ne procède pas du tout du même raisonnement que de se soigner par allopathie. Or se soigner avec des huiles essentielles ou avec des compléments alimentaires procèdent d’une démarche allopathique. Sans parler du coût des compléments même s’ils sont efficaces. Ce qui est triste dans cette histoire, c’est la non-compréhension par les autorités médicales de ce qu’est l’homéopathie.

Claire
8 mois il y a

Merci Éric, j’ai beaucoup aimé votre article. A tort ou à raison je ne suis pas trop inquiète pour l’avenir de l’homéopathie. Des milliers de gens se soignent de cette façon depuis longtemps et connaissent son efficacité. Il y aura je pense un relais qui sera pris par les purs et les convaincus de cette médecine de pointe qui est aussi une médecine d’avenir. Une médecine, noble, intelligente, à l’écoute de l’homme. L’homéopathie fait partie des grands challenges que nous vivons actuellement. Grand combat. La vérité contre l’obscurantisme.
Le déremboursement est une autre question., problématique en effet. Sauf cas particuliers et notamment pour les doses de très haute dilution, les granules restent abordables. La question fondamentale est de pouvoir encore s’en procurer. Sachant que les granules se conservent longtemps, on peut envisager de faire quelques réserves pour ce que l’on prend habituellement, comme les grands classiques tels que arnica, nux vomica, apis, ignatia …. et tant d’autres. Tout ce que nous vivons actuellement est très grave. Aurons-nous bientôt honte d’être Francais ?

MLEKUZ
8 mois il y a

Bonjour, proposer de l’helicrise pour remplacer l’ arnica pour des raisons économiques n’est-ce pas un peu osé quand on connaît le prix de l’HE d’immortelle ….

Christine Brisset
8 mois il y a

Oui l’helichryse est efficace contre les coups mais, elle coûte très cher et son utilisation n’est pas simple, quand a la consoude il est tres difficile d’en trouver unitairement elle est souvent melangée et son usage est peu repandue en France.

Odile
8 mois il y a

Bonjour, je suis préparatrice en pharmacie et je voulais réagir par rapport à votre lettre. Au sujet de l’homéopathie sachez qu’elle existe toujours dans les pharmacies !!!! Les pharmaciens et les préparateurs dont je fais partie ont a cœur de conseiller les patients en homéopathie qui en effet donne de très bons résultats. les prix ont très légèrement augmenté mais les tubes granules sont à moins de trois euros je pense qu’il est intéressant de partager l’information. Merci

Claire
8 mois il y a
Reply to  Odile

Merci Odile. Je partage votre avis. Même si les labos devaient augmenter leurs prix, les granules resteraient abordables. Reste à savoir si Boiron qui détient je pense le presque monopole de !a fabrication, continuera sa production au cas où l’homéopathie soit réglementée au point d’être interdite ?