Glutathion : la solution pour éviter de souffrir d’Alzheimer ?

Connaissez-vous le maître des antioxydants ? Celui qui est non seulement capable de réguler vos défenses naturelles, mais surtout qui intervient directement dans le cycle de reproduction des cellules ? C’est lui-même qui prévient des dommages cellulaires causés par les radicaux libres, les peroxydes et les métaux lourds  [1].

Ce puissant antioxydant, c’est le glutathion. Et des scientifiques Indiens viennent de lui trouver un nouveau rôle dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Grâce à lui, il se pourrait qu’ils aient enfin trouvé une piste sérieuse pour ralentir sa progression [2].

Une découverte exceptionnelle qui redonne espoir aux malades touchés par une démence. Car jusqu’à présent, il n’existe aucun traitement efficace pour soigner ou ralentir cette maladie.

Évolution d’Alzheimer :
une histoire de niveaux en glutathion

Depuis plusieurs années, les scientifiques savent qu’un déficit en glutathion
(g-glutamylcysteinylglycine ou GSH) est souvent décelé dans les maladies dégénératives du cerveau comme la maladie de Parkinson et d’Alzheimer [3].

Ils se sont donc intéressés à son rôle au sein du cerveau et plus précisément aux mécanismes qu’il induit sur l’évolution des cellules neuronales. In vivo, ils ont observé que le taux de GSH, servant de piégeur de radicaux, participe activement au mécanisme préventif d’oxydation. Le glutathion est ainsi considéré comme un indicateur important du vieillissement, des troubles neurodégénératifs et psychiatriques [2].

Au cours de cette étude, les scientifiques ont surveillé les niveaux de GSH dans le cerveau de 29 personnes en bonne santé, grâce à une technique non invasive : la spectroscopie à résonance magnétique (SRM). Ils ont pu ainsi suivre avec précision les effets que provoquent la fluctuation des taux et se rendre compte que cette molécule se décline sous 2 types différents :

  • La forme fermée.
  • La forme relâchée.

Et c’est la forme fermée qui serait directement impliquée dans la neurodégénérescence. Car en recoupant leurs données, les chercheurs ont constaté qu’une faible quantité du glutathion fermée dans l’hippocampe est associée à une déficience cognitive légère, un trouble retrouvé dans les premiers stades de la maladie d’Alzheimer [2].

Se supplémenter en glutathion :
la solution pour stopper Alzheimer ?

Les chercheurs ont désormais une piste concrète pour ralentir la maladie d’Alzheimer.

L’étape suivante va constituer à réaliser une nouvelle étude clinique afin d’établir les effets d’une supplémentation de GSH sur la réserve cognitive de volontaires âgés et en bonne santé [2].

Si l’expérimentation est concluante, les chercheurs espèrent à terme qu’un simple contrôle de routine des niveaux en glutathion permettrait de déceler plus tôt une démence et d’éviter son développement.

En attendant leurs résultats, je vous conseille de surveiller vos apports afin d’éviter un déficit. Surtout après 40 ans car le glutathion va chuter brutalement pour atteindre leur minimum dès 60 ans [3].

Vous trouverez du GHS dans certains légumes comme les asperges, cependant les apports nutritionnels seront à un moment donné insuffisants. Ainsi, l’idéal est de faire une cure tout au long de l’année [4]. Il existe plusieurs façons de vous supplémenter. Si cela vous intéresse, je vous les détaille ici.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

  1. Elevation of glutathione as a therapeutic strategy in Alzheimer disease, Biochimica et Biophysica Acta (BBA) – Molecular Basis of Disease, Volume 1822, Issue 5, May 2012, Pages 625-630
  2. Glutathione precursor improves multiple deficits associated with premature aging, Emily Henderson, News Medical Life Sciences.
  3. A new study indicates the possibility to monitor the progression of Alzheimer’s disease by monitoring major brain antioxidant levels using noninvasive techniques, EurekAlert!
  4. Protocole National de Diagnostic et de Soins (PNDS) DEFICIT en G6PD, (Glucose-6-Phosphate Deshydrogenase) ou FAVISME Filière de santé maladies rares MCGRE, Haute Autorité de Santé

Crédits : Lightspring – Shutterstock.com


0 0 voter
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louisette
1 mois il y a

j’aime bien vos produits mais je ne peut pas commander avant mars je n.ai pas de carte de credit je peux faire des cheques et que pour cheque ca vas etre aux dattes écrit merci s’il a une maniére de faire les cheques j’aimerais le savoir louisette