Déficit en Vitamines D et K : 3 fois plus de risques de faire un accident cardiovasculaire

Un simple déficit cumulé en vitamines D et K peut augmenter de 46% vos risques de mourir [1].

Comprenez bien : 46% !

C’est la conclusion effarante que l’étude PREVEND vient de révéler.

Un terrible constat, obtenu après 21 ans d’analyses auprès de 4 742 personnes [1].

Après 21 ans de recherches, les scientifiques font une découverte stupéfiante…

Tout a commencé en 1997, lorsque 4 742 personnes ont été sélectionnées pour participer à l’étude PREVEND (Prevention of Renal and Vascular ENd-stage Disease, en anglais) [1].

Le choix des candidats a été établi avec précaution, afin de ne pas collecter des informations erronées. Ils ont été choisis parmi 40 856 habitants de la ville de Groningen (Pays-Bas), après plusieurs tests spécifiques : bilan de santé, bilans sanguins ou encore analyses urinaires.

Des examens indispensables afin d’exclure les personnes déjà atteintes d’une pathologie chronique ou d’une maladie grave, qui aurait pu fausser les résultats de l’étude [1]. 

Âgés entre 40 et 64 ans, les participants sélectionnés ont été suivis, en moyenne, sur 14,2 ans. La collecte des informations à analyser s’est quant à elle établie sur 21 ans [1].

L’étude a ainsi été faite à partir d’un large échantillonnage, afin d’obtenir des données très précises.  

42% de risques en plus de mourir d’une maladie cardiovasculaire

Lorsque l’étude s’est terminée en 2018, 620 participants étaient décédés (13% de l’échantillonnage), dont 21% d’une maladie cardiovasculaire [1].

Parmi les 4 742 candidats, 20 % cumulaient un faible statut en vitamine D et K. Ces personnes avaient également 46% de risques plus élevés de mortalité toutes causes confondues [1].

Autre information stupéfiante : le groupe en déficit présentait aussi un risque plus élevé de mortalité cardiovasculaire de 42%.

Parmi eux, 466 participants ont eu un accident cardiovasculaire (mortel ou non mortel).

Cela représente 3 fois plus que les personnes ayant reçu une supplémentation en vitamines
D et K
[1].

Si le déficit en vitamine D est bien connu, en particulier en hiver et chez les personnes âgées, celui de la vitamine K l’est beaucoup moins.

Pourtant les conclusions de l’étude PREVEND sont sans équivoque. Elles rappellent même l’importance des carences nutritionnelles et les répercussions directes sur notre santé.

Vitamine K : un déficit plus courant qu’on
ne pourrait le croire

Il existe plusieurs raisons qui font baisser vos niveaux en vitamine K. Si souvent, certaines maladies du foie, de la bile ou de l’intestin sont évoquées, elles ne sont pas les seules causes [2].

La prise de divers médicaments peut altérer vos taux : anticoagulants, antibiotiques ou encore anticonvulsivants [3].

Cependant, la raison la plus courante d’un déficit n’est autre que votre alimentation. Et malheureusement, non seulement votre organisme l’assimile mal, mais en plus, il existe peu d’aliments riches en vitamine K.

Et celui qui en contient le plus ne se trouve probablement pas dans votre cuisine.

Il s’agit du natto, un aliment traditionnel japonais à base de haricots de soja fermentés. Un produit exotique peu commun que vous pouvez acheter dans très peu de magasins spécialisés [4].

3 Français sur 4 manquent de vitamine D

Les conséquences d’un faible taux en vitamine D sont bien connues.

Pourtant encore aujourd’hui, 75% des Français souffrent d’un déficit. Cela représente trois personnes sur quatre [5]!

Des chiffres surprenants lorsqu’on considère les 744 études qui démontrent les répercussions nocives d’un manque de vitamine D sur notre santé [6].

Mais des chiffres aussi compréhensibles lorsque vous savez comment est réellement assimilée cette vitamine par votre organisme.

Car la seule véritable solution pour augmenter vos niveaux est de faire des bains de soleil aux heures les plus fortes (entre 12h et 14h), durant 10 à 20 minutes par jour [7].

Des bains de soleil difficiles, (voire impossibles), à pratiquer en automne et en hiver lorsque vous êtes emmitouflé sous votre manteau, votre bonnet et votre écharpe…

Alors quelles sont vos solutions pour faire le plein de vitamine D durant cette période ?

Manger du poisson ne vous sauvera pas

Le bon dosage de vitamine D dépend de chacun, mais en moyenne vous commencez à bénéficier de ses vertus à partir de 600 UI par jour. Après 70 ans, il convient d’augmenter à 800 UI [8-9].

Malheureusement, en hiver, votre alimentation ne vous sera d’aucun secours.

Car vous entendez partout à tort, que pour faire le plein de vitamine D, il faut consommer des poissons gras comme du saumon, du hareng fumé ou des truites grillées… mais en réalité, les apports qu’ils contiennent ne suffisent pas pour optimiser vos besoins [10].

Durant cette période de l’année (où les bains de soleil sont impossibles), mieux vaut vous tourner vers les compléments alimentaires.

Et après avoir découvert l’étude PREVEND, je vous conseille vivement d’opter pour une supplémentation qui combine les deux vitamines D + K. Beaucoup de laboratoires en proposent. Vous en trouverez donc facilement en vente.

Et vous, avez-vous l’habitude de surveiller vos taux de vitamines D et K ?  

N’hésitez pas à partager vos astuces et vos avis sur votre supplémentation en laissant un commentaire.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

  1. Combined low vitamin D and K status amplifies mortality risk: a prospective study, Eur J Nutr. 2020 Aug 17.
  2. Vitamin K Deficiency, Pub Med.
  3. Marchili MR, Santoro E, Marchesi A, Bianchi S, Rotondi Aufiero L, Villani A. Vitamin K deficiency: a case report and review of current guidelines. Ital J Pediatr. 2018 Mar 14;44(1):36. – PMC – PubMed
  4. Alternatif bien-être, p.2 – Mai 2014.
  5. Étude SU.VI.MAX de 1997.
  6. Pub Med.gov.
  7. Visez un taux sanguin de vitamine D de 60 ng/mL, Santé Nature Innovation.
  8. Vitamin D, Fact Sheet for Health Professionals, National Institutes of Health.
  9. How much vitamin D do you need?, Harvard Health Publishing.
  10. Efficacy of fish intake on vitamin D status: a meta-analysis of randomized controlled trials, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 102, Issue 4, October 2015, Pages 837-847.

Crédits : patrickheagney – Istockphoto.com


15 réponses à “Déficit en Vitamines D et K : 3 fois plus de risques de faire un accident cardiovasculaire”

  1. landais dit :

    Bonjour à la communauté
    Je suis en joie de voir que l’on écrit Vitamine K. En 2018, constatant certains troubles de mon organisme dont sanguin, j’ai demandé à mon médecin traitant qu’il soit fait une recherche sur cette Vitamine en me prescrivant une Analyse. Non seulement j’ai du bataille pour obtenir une feuille de soins prescrivant cette analyse mais j’ai assumée la totalité des frais, ce n’est pas remboursé. Le médecin n’était pas à même de me dire à quoi sert cette vitamine. J’ai pu lui en parler que » très succinctement », je ne suis pas médecin, mais je me connais. Alors si vous voulez être en bonne santé, ayez du fric (argent), soyez attentif à votre corps, vôtre organisme, cheveux, ongles, peau, blanc de yeux, tout vous parle, il faut vous écouter vous!

  2. sylvie bouchard dit :

    Bonjour, je prends depuis quelques années, de la vit. D3 avec vit.m-k 7. je sais pas si les doses sont bonnes, mais je fais ce que je peux.

  3. Maurel dit :

    Bonsoir
    Sois quelle formule peut on trouver de la vitamine D et K ou existe t’il une formule combinée ?
    Et quel laboratoire conseillez-vous ?
    Merci
    Nathalie

  4. Clotilde dit :

    Depuis 6 ans que je donne de la vitamine D (2000 UI par jour) a toute la famille, les rhumes hivernaux sont devenus quasi inexistants. En plus, au Royaume-Uni, on trouve facilement de la vit D en spray pas chère et bien dosée, et même un spray vitD – vit MK2 un peu plus cher, mais bien dosé aussi. J’alterne les flacons, et ça marche bien!
    Et aussi, je n’ai plus ce coup de blues et de fatigue saisonnier qui me frappait invariablement au cours du mois de novembre quand la lumière diminuait… Un lien avec le soleil? Allez savoir…

  5. Marie dit :

    Bonjour,
    Oui la supplémentation est nécessaire
    Vous devriez signaler que ce qui concernera vitamine k, c’est la vitamine k2 qu’il faut prendre! et pour la vitamine D, c’est la D3 et sous forme de gouttes

  6. Morlet Gonzague dit :

    Bonjour,
    je vis en Thailande a Phuket, et je suis tellement convaincu de ce que vous voulez nous transnmettre que j’essaie d’attirer mes amis a venir faire un cure de vitamine D chez moi au soleil eternel….
    Merci

  7. germaine plante dit :

    vous parlez de risques cardiovasculaires mais on ne voit jamais s’il existe des aliments ou compléments qui réduisent vraiment l’athérosclérose cause principale des infarctus, sauf peut-être l;e jus de grenade qui contient malheureusement beaucoup de glucides,

  8. Avan dit :

    Je suis ok avec votre article sur vit D + K mais comment faire pour une personne sous Eliquis ( anti coagulant mais pas anti vit K, 73 ans ) ? Du coup il prend vit D seul , quels conseils pourriez vous nous donner ? Merci

  9. Pare dit :

    Après 3 grossesses rapprochées en 3 ans et demi et 3 ans d’allaitement fort est de constater que je suis en déficit en vitamine D mais cela n’inquiète personne «  c’est normal » dit on. Je m’apprête bientôt à accoucher de mon troisième enfant Et sûrement que j’allaiterai et je voulais savoir quelle était la meilleure vitamine D pour mon cas . Merci par avance .

  10. larrousse dit :

    Bonjour,
    C’est l’évidence car la vitamine D n’est pas qu’une vitamine mais aussi une hormone qui régularise les fonctions phospho calcique
    tout à fait basique et que la vitamine K joue un rôle primordial dans la coagualation sanguine .
    La vraie bonne santé c’est souvent de l’iode et du soleil !
    Bienvenue en bord de mer dont la composition est inégalable !

  11. CERDA dit :

    Bonjour Eric Muller, a votre question :  » Et vous, avez-vous l’habitude de surveiller vos taux de vitamines D et K ? » je vous dis : oui , j’ai souhaité doser ma vitamine K ( en autre la K2MK7). Le Laboratoire CERBA a réalisé un test que j’ai payé bien cher qui n’était autre que la K1 . Impossible , m’a t on dit de doser la K2 . Elle ne se dose que dans les labos alimentaires . . Cela fait plusieurs fois que je vous lis ….comment pouvez vous dire de doser ce qui ne se fait pas ……ou alors , j’attends les coordonnées de votre labo
    merci de bien vouloir me les envoyer
    Paula , fidéle lectrice

  12. patrick legros dit :

    Le manque général de vitamines est amplifié par les effets cascade suivant:
    alimentation industrielle
    sédentarité
    médicaments
    la combinaison entraine une suite fatale où des symptômes apparaissent ,tout de suite les médicaments arrivent, arrête d’activité , qui entraine ou dévoile d’autres symptômes, et la cascade continu.

  13. Emmy Philippé-meewis dit :

    les hommes, peuvent-ils également prendre la vitamine K. Sur l’emballage il a été marqué que cette vitamine est uniquement indiquée aux femmes?

  14. CASASNOVAS Jean Claude dit :

    Alternatif bien-être, p.2 – Mai 2014.
    Pour savoir où se procurer des vitamines K.
    Merci de m’adresser copie de cet article difficile à trouver; Merci d’avance

  15. ROUHIER dit :

    Merci pour intervention Vitamines D et K
    J’ai cru comprendre que la K2 avait mieux assimilable que K.
    Question qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *