Comment jeûner ?

La recherche sur le jeûne a beaucoup progressé. On découvre aujourd’hui que cette pratique ancestrale a de nombreux effets positifs sur l’organisme.

Dans ma lettre précédente sur le jeûne, vous aviez découvert les 7 vertus incroyables du jeûne :

  1. Jeûner affute les fonctions cognitives 
  2. Jeûner améliore les défenses immunitaires
  3. Jeûner régénère la peau face à l’acné et à l’eczéma
  4. Jeûner ralentit la croissance des tumeurs cancérogènes
  5. Jeûner permet de perdre du poids et de mieux contrôler l’appétit
  6. Jeûner combat le diabète
  7. Jeûner apaise la dépression

Une fois que vous êtes décidé à essayer le jeûne, vous avez besoin de définir des règles.

Je veux essayer le jeûne… Comment faire ?

Ces règles vont vous aider à jeûner dans les meilleures conditions.

D’abord, il faut vous fixer un objectif réaliste pour tenir dans la durée.

Il ne faut pas jeûner de façon radicale sans faire attention aux conséquences sur votre corps. Vous devez jeûner de façon à pouvoir continuer à vivre, travailler, dormir, et faire du sport normalement. Par conséquent, il faut bien sélectionner les aliments que vous mangerez. Ils sont indispensables pour garder l’énergie dont vous avez besoin.

Il s’agit de trouver une méthode qui vous permette aussi de retirer un maximum des bienfaits du jeûne.

Chacun doit trouver la manière de jeûner qui lui correspond.

Trouver la méthode de jeûne qui vous convient

Plutôt que de partir de zéro pour découvrir ce qui convient à votre corps… je vous invite à prendre un raccourci. J’ai recensé pour vous les méthodes de jeûne les plus pratiquées. En suivant les conseils de ceux qui ont déjà tout essayé, vous maximiserez vos chances de réussite.

Plutôt que d’attaquer directement avec le jeûne intégral de 15 jours… Il est bien plus logique de commencer doucement par le jeûne intermittent. C’est un excellent entraînement avant de passer à un jeûne de plus de 72 heures [1].

Le jeûne intermittent n’est pas destiné aux personnes qui souffrent de troubles en rapport à l’alimentation : boulimie, anorexie mentale, pica, etc [2].

Voici ce que vous pourriez attendre du jeûne intermittent :

Perdre du poids : des études ont montré que le jeûne intermittent est aussi efficace que la restriction calorique pour perdre du poids, protéger le cœur, et combattre le diabète de type-2 [3] [4]. Le jeûne intermittent permet de manger moins sans trop souffrir de la faim [5] [6].

Réduire l’asthme : les personnes asthmatiques et en surpoids observent que leur asthme diminue grâce au jeûne intermittent [7].

Ralentir le vieillissement : chez la souris, le jeûne intermittent permet de ralentir le vieillissement en protégeant le cerveau [8].

6 méthodes éprouvées de pratiquer le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent consiste à répéter très régulièrement des séances de jeûne court.

Contrairement aux séances de jeûne total de plusieurs jours, le jeûne intermittent peut être pratiqué en permanence, tout au long de l’année, sans perturber la vie quotidienne.

C’est comme une nouvelle manière de vivre.

Voici 6 manières de pratiquer qui ont fait de nombreux adeptes à travers le monde.

1. Le jeûne 5/2 : jeûner 2 jours par semaine

Le jeûne 5/2 consiste à manger normalement 5 jours par semaine. Puis 2 jours par semaine non consécutifs, manger uniquement 500 calories.

Vous pouvez jeûner par exemple le mardi et le vendredi, où vous prendrez 2 petits repas de 250 calories chacun.

Pour vous donner une idée, 2 œufs et une salade vous apportent 250 calories [9]. Vous trouverez sur Internet des tas de sites vous donnant des idées de plats à 250 calories, à la fois rapides et savoureux [10] [11] [12].

Si vous vous contentez d’un plat moyennement copieux (sans entrée, fromage, ni dessert), vous ne devriez pas excéder 250 calories.

2. Le jeûne 16/8 : jeûner 16 heures par jour

Le jeûne 16/8 implique de restreindre la plage où vous mangez à 8 heures par jour, contre 16 heures de jeûne. Vous couvrez ainsi les 24 heures qu’offre la journée.

Dans la plage de 8 heures, vous pouvez caler 2 ou 3 repas.

Durant la phase de jeûne, limitez-vous à boire de l’eau, du thé, ou du café. Vous découvrirez qu’ils aident à maîtriser la faim.

Durant la phase dédiée à l’alimentation, mangez sainement et en quantités raisonnables – surtout si vous faites peu d’exercice. Si votre alimentation est pauvre en glucides, vous constaterez que le jeûne 16/8 est facile à respecter.

3. La méthode Manger-Stop-Manger : jeûner durant 24 heures une à deux fois par semaine

La méthode Manger-Stop-Manger consiste à jeûner complètement un à deux jours par semaine. Cette méthode a été élaborée par Brad Pilon, un spécialiste canadien de la nutrition [13].

Il ne faut pas nécessairement commencer à 00 h 00 et terminer à 23 h 59. Comptez plutôt 24 heures d’un repas à l’autre. Jeûner de la fin du dîner ce soir jusqu’au dîner demain soir. Bien entendu, ça peut être du déjeuner au déjeuner du lendemain… ou même du petit-déjeuner au petit-déjeuner. Le résultat est le même.

Bien entendu, vous ne prendrez pas d’aliments solides, ni d’alcool pendant le jeûne.

N’essayez pas de rattraper le jour de jeûne en mangeant 2 fois plus le lendemain. Essayez de vous contenter d’une portion normale comme si de rien n’était.

Malgré ses bienfaits sur la santé, la méthode Manger-Stop-Manger reste difficile à suivre malgré tout – surtout après la 20e heure de jeûne. C’est pourquoi il est conseillé de commencer par le jeûne 16/8, puis d’allonger progressivement la durée du jeûne jusqu’à 24 heures. Et n’oubliez pas de boire… ça aide vraiment.

4. Jeûner un jour sur deux

Une fois que vous maîtriserez la méthode Manger-Stop-Manger, vous pouvez accroître la cadence des jeûnes. L’objectif est de parvenir à alterner un jour de jeûne avec un jour normal. Je vous déconseille de commencer directement à jeûner de façon si extrême.

Pour rendre la chose plus supportable, certains préconisent de manger jusqu’à 500 calories les jours de jeûne. C’est un bon compromis.

5. Le Régime du Guerrier : jeûner toute la journée, puis prendre un vrai repas le soir

Cette méthode consiste à manger des petites portions de légumes et de fruits crus la journée (20 heures durant)… puis prendre un vrai repas le soir (dans une fenêtre de 4 heures).

Le Régime du Guerrier a été rendu populaire par Ori Hofmekler, un ancien membre des Forces spéciales israéliennes et spécialiste reconnu de la nutrition. Il a analysé en profondeur les réactions du corps humain aux situations de stress extrême (notamment lors d’opérations militaires) [14]. Il a croisé ses observations avec les recherches existantes sur les habitudes des guerriers ancestraux.

Il insiste sur l’importance de consommer des aliments aussi peu cuits et transformés que possible.

6. Le jeûne spontané : sauter un repas quand ça vous arrange

Cela a été ma méthode préférée pour apprendre à jeûner.

Si, comme moi, votre vie n’est pas régulière, que vous voyagez souvent, que votre rythme change toutes les 2 semaines, que vous êtes invité à droite, à gauche, que vous ne pouvez pas toujours choisir le menu ou refuser ce que l’on vous sert… les jeûnes très codifiés vous paraîtront impossibles à respecter sur le long terme.

Heureusement, cette méthode est faite pour vous.

Vous n’êtes pas obligé de suivre une méthode stricte pour récolter les bénéfices du jeûne.

Ne faites pas une fixation sur les 3 repas par jour (ou 4 sur vous prenez un goûter). Votre corps n’a absolument pas besoin de manger toutes les 4 heures.

Souvenez-vous que votre corps a en permanence des réserves suffisantes pour survivre environ 3 mois sans nourriture, à condition que vous buviez de l’eau [15].

Vous n’allez donc pas littéralement « mourir de faim » si vous sautez un repas ou deux d’affilée.

Lorsque je fais de longs trajets en avion, en train ou en voiture, je trouve ça simple et peu contraignant de jeûner (en buvant régulièrement de l’eau)… au lieu d’avaler n’importe quoi, comme des sandwichs de mauvaise qualité (et chers), et autres friandises écœurantes. C’est un excellent moyen d’assainir le corps.

De même, lorsque s’annonce un dîner copieux et bien arrosé, je saute le repas précédent, ainsi que le petit-déjeuner du lendemain. La difficulté est moins importante qu’on peut l’imaginer.

Ou encore, lorsque qu’il est midi mais que vous n’avez pas réellement faim. Ou alors que vous êtes absorbé par la tâche. Ou encore si vous n’avez pas vraiment envie d’aller faire des courses ou de cuisiner. Profitez-en pour sauter un repas.

1er élément indispensable pour réussir : la bouteille d’eau

L’astuce consiste à avoir une bouteille d’eau toujours à côté de soi… et d’en boire une gorgée dès que la faim se fait sentir.

Lors d’un jeûne intermittent, la faim n’est pas omniprésente. C’est un peu comme l’envie de dormir qui se fait sentir à intervalle régulier de 90 minutes. Si l’on tient bon en essayant de rester éveillé, on repart pour un nouveau cycle d’éveil, où l’envie de dormir ne se fait plus sentir.

De même pour la faim. Si on l’ignore quand elle nous taraude, la faim finit par s’en aller pour quelques heures. On est alors libre de penser à autre chose.

2e élément indispensable pour réussir : l’alimentation de qualité

Le jeûne spontané n’est pas une excuse pour la malbouffe spontanée. Dès que vous avez le choix, efforcez-vous de manger sain. C’est la qualité de l’alimentation qui compte. Ceci est valable pour toutes les variations du jeûne intermittent.

Vous êtes nombreux à être adeptes du jeûne sous toutes ses formes. Peut-être connaissez-vous d’autres approches du jeûne intermittent, différentes de celles citées ici.

J’aimerais que vous me racontiez votre propre expérience. Je vous invite à la partager ci-dessous en laissant un commentaire. Ainsi, elle pourra aussi bénéficier aux autres lecteurs de Néo-nutrition.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

[1] Fasting for Weight Loss – Setting the Record Straight

[2] Wikipedia : Symptômes et complications

[3] Alternate-day fasting in nonobese subjects: effects on body weight, body composition, and energy metabolism

[4] Intermittent fasting vs daily calorie restriction for type 2 diabetes prevention: a review of human findings

[5] Bellisle F, McDevittR, Prentice AM. Meal frequency and energy balance. Br J Nutr 1997 Apr;77 Suppl.1:S57-70.

[6] PalmerMA, Capra S, Baines SK. Association between eating frequency, weight, and health. Nutr Rev 2009 Jul;67(7):379-90

[7] Johnson JB, et al., Alternate day calorie restriction improves clinical findings and reduces markers of oxidative stress and inflammation in overweight adults with moderate asthma. Free Radic Biol Med. 2007 Mar 1;42(5):665-74. Epub 2006 Dec 14.

[8] Li L, Wang Z, Zuo Z. Chronic intermittent fasting improves cognitive functions and brain structures in mice. PLoS One. 2013 Jun 3;8(6):e66069. doi: 10.1371/journal.pone.0066069. Print 2013.

[9] Calculer les calories d’une recette ou d’un repas

[10] 30 recettes avec leur valeur calorique

[11] 5 recettes express à moins de 250 calories par DietBon

[12] Toutes les recettes entre 100 et 250 kcal

[13] Does Fasting make you fat?

[14] Conversation with a modern-day warrior : the warrior diet !

[15] How long can a person survive without food?


4 1 voter
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

314 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Moodly-Chetty Simone
4 mois il y a

Bonjour Eric,
je vous remercie infiniment pour tous vos conseils si utiles de nos jours..
je pratique le jeûne intermittent(16h) malgré que des jours je ne me sens pas toujours très bien (nausées)
mon médecin me dit qu’il faut éviter de le faire en été et en hiver qu’en pensez vous?

carole
4 mois il y a

bjr sue le texte on parle du diabete de type 2 quand j ai dit a ma diabetologue que j avais fais,un jeun de 5 jours elle m a dit que les diabetique ne doivent pas faire de jeun je sais plus que penser sur internet bcp prône le jeun pour le diabete du coup je sais plus j avais perdu 4kg el 5 jours et me sentais bien qu en pensais vous ?

J’ai fait un jeûne de 7 jours – Les voyages de Tanguy
9 mois il y a

[…] la pratique il existe de nombreuses différentes formes de jeûnes intermittents, allant de 16h / jour à 2 jours / […]

Laurent Klemenci
1 année il y a

J’ai toujours tendance à faire n’importe quoi. Une nutritionniste à été recommandée par mon médecin traitant qui lui était amical mais n’accepte pas forcément le fait que je sois en surpoids. Alors là nutritionniste était une vraie porte de prison. Malgré une alimentation saine dans l’ensemble je ne perdais parfois que deux trous cent grammes par mois, et parfois j’en reprends. Je ne peux pas faire de sport avec mes genoux endommagés tous les deux. J’évite souvent le sucre mais de temps en temps les viennoiseries forcées. J’évite souvent le sel et la graisse sauf le beurre mais le fromage est courant et mon père achète des nems, nourriture interdite par la nutritionnniste. Depuis un an de mauvais suivi j’ai arrêté. Je fais parfois des jeunes et des refus, mes parents m’oblige à manger tout ce que qui est bon et ne veulent pas reconnaître la responsabilité de mon surpoids continu. Je suis un homme de 32 ans sans activité physique et interdit de travail en tant que personne handicapé inapte je mesure 1m63 et je pèse 80 kgs.

gosset genevieve
1 année il y a

bonjour je jeune toute la journee et tres peu le soir merci

muliava soane
1 année il y a

vrai les compléments alimentaires passent très bien,
je prends 3 grammes de chlorella (6 cp X 0,5gr le cp) vers 4h du matin et vers 7h30 je prends mon petit déjeuner
à midi je prends 2 gélules d’astaxanthine ( 4 mg X 2 gélules = 8 mg) pendant mon repas et
le soir 8 cp de spiruline = 3,2 gr soit 0,4 gr le cp
je pratique le jeûne 1 fois par mois le premier samedi du mois
je pèse 78 ,kg
c’est bien d’accompagner le jeûne avec les compléments alimentaires + un avis médical pour gérer comme il faut son jeûne

EMELINE
1 année il y a

Bonjour, moi j’ai plutôt une question, ou même plusieurs:
– Pourquoi nous dit-on que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée si finalement on peut s’en passer ?
– Sauter un repas ne fait pas mettre en réserve systématiquement le repas suivant (j’avais lu ça dans les règles de régimes…) ?

Merci en tout cas pour tous vos articles très intéressants.
Je vais pouvoir me lancer en ayant suffisamment de réparties face aux personnes méfiants face au jeûne.

Marc DEGIOVANNI
1 année il y a

Diabétique de type 2 depuis 25 ans, je me suis mis au jeûne pour éviter l’injection d’insuline et ai réussi à maîtriser ma glycémie en jeûnant 42 heures , de la fin du déjeuner d’un jour au petit déjeuner du surlendemain,.trois fois par semaine pendant six mois. C’est plus facile qu’on le craint généralement. Mais j’ai dû veiller à éviter les carences en vitamines et en fer.
Après une pause de quatre mois, je vais recommencer cette pratique pendant deux ou trois mois.

Alhadi WEREME
1 année il y a

Je pratique le jeûne 5/2 mais u peu différent de ce que vous préconisez. En effet , tous les lundi et jeudi je jeûne de 4h à 18h en moyenne ces heures dépendent de la saison. Cette pratique est influencé par ma réligion, car cela se fait sans même boire de l’eau. Je ne sais ce que vous en pensez. Merci

Mireille
1 année il y a

J’ai grandi avec un père qui parlait de jeûne, qui le pratiquait régulièrement, qui s’alimentait très sainement, qui nous disait que le sucre était un poison… il y a plus de 40 ans !! J’ai commencé à jeûner sérieusement il y a 15 ans, d’abord dans une clinique allemande, puis avec un autre organisme, je jeûne et randonné entre 6 et 13 jours 2 fois par an… cela fonctionne à tous points de vue. J’essaye de jeûner 16h d’affilé une fois par semaine, pas tjs évident car je ne le planifie pas assez, il faudrait que cela rentre dans ma routine. J’apprécie vos lettres d’infos, c’est une bonne piqûre de rappel !!

Tristan COLLET
1 année il y a

Bonjour,
Depuis avril 2015 je ne mange qu’une fois par jour avec parfois des jeûnes de 48 ou 72h.
Ma vue s’est améliorée, je suis resté jeune et mes envies de nourriture se sont complètement assainies au bout de 2 ans.
Ça a été difficile mais maintenant je n’ai faim qu’une fois par jour, jamais plus.

de Boisgency Nadine
1 année il y a

Bonjour
mon mari et moi, nous jeunons chaque lundi. Le matin, nous prenons un petit-déjeuner comme d’habitude, dans la journée, nous buvons beaucoup d’eau, nous faisons nos séances de sport et nous ne remangeons que le mardi matin.
De plus, chaque soir nous ne mangeons que des noix de cajou, des paisins de Corinthe et de l’eau.
Nous faisons cela depuis des mois maintenant. Je n’ai pratiquement plus de crises d’asthme, nous faisons du sport plusieurs fois la semaine, nous faisons de bons repas le matin et à midi et nous nous sentons très bien. Mon mari en a parlé à son médecin qui n’est pas d’accord. Mais nous continuons quand même. Bonne journée à tous

Anto
1 année il y a

Bonjour,
je pratique le jeûne intermittent depuis maintenant bientôt 3 ans. Suite à une longue maladie en 2016, je me suis rendu compte qu’en ne mangeant que le soir sainement, je me sentais MIEUX, je suis en plus asthmatique et intolérante au lactose et au gluten, je n’ai plus de crises, ma pneumologue me trouve en meilleur forme et nous avons diminué mon traitement de fond ! En ce qui me concerne, je dîne vers 19h30/20h30 et j’arrête de manger au delà de 22h. Le matin au réveil je prends un grand verre d’eau puis je prépare mon eau chaude. Je recommande vraiment à tout le monde de boire de l’eau chaude nature, sans citron. Au début c’est « bizarre » et au fil du temps c’est addictif ! J’ai contaminé mes proches croyez moi. Puis pendant la journée je bois de la chicorée nature et bien chaude, des infusions de rooibos ou juste mon eau chaude. Tout au début, je me souviens, j’avais mal à la tête le matin et la faim me taraudait vers 11h…et j’ai tenu en buvant des boissons CHAUDES, car je pense que le fait de boire chaud donne une autre information à notre cerveau…comme si « je mangeais » !? Depuis je me sens beaucoup mieux et les samedis et dimanches je prépare un vrai « brunch » pour profiter de ma petite famille.
Je ne mets pas de commentaire généralement, mais cette fois je me suis dis que mon témoignage peux faire réfléchir et encourager d’autres personnes.Je souhaite une bonne santé à TOUS.

Möller Ghislaine
1 année il y a

Bonjour
J’ai 69 ans, j’ai pratique un jeune d’au moins une semaine pendant plus de 25 ans, en me purgeant au début et en ne buvant que tisanes, jus de fruits et de légumes dilués ensuite.. J’en ai retiré les plus grands bienfaits. En prenant de l’âge, je commence à avoir du mal à continuer à pratiquer cette méthode et votre article me donne des alternatives attrayantes. Car même si je pratique presque toujours la méthode 16/8, elle ne m’apporte pas le grand bien être que j’ai ressenti avec le jeune radical.
Merci pour vos cindriks
Bien à vous Ghislaine

Nadine CLEMENT
1 année il y a

Je pratique le jeûne intermittent du dimanche 17 h au lundi 18 h 30 (le WE étant propice aux repas-famille-amis, sorties et autres…). Je mets donc au repos mon estomac et mes intestins. C’est parfois difficile mais lorsque j’ai faim, je bois (en savourant et en prenant le temps de humer les effluves) le bouillon de la soupe que j’ai préparée. C’est excellent et apaise vraiment ma faim. Je le fais essentiellement du fait de mes problèmes de santé

Nadine CLEMENT
1 année il y a

En ce qui me concerne, je pratique le jeûne intermittan

Philippe
1 année il y a

Bonjour, j’ai commencé à pratiquer le jeûne 16/8. Les premières journées ont été assez faciles, mais je suis à la 4ème journée et cela me semble plus difficile. Est-ce normal ? Ce type de jeûne doit-il être pratiqué en permanence ou bien par période ?
Merci

Christine
1 année il y a
Reply to  Philippe

Je prenais auparavant de bons petit-déjeuners.
Puis je me suis mise au jeune 16/8 et cela fait maintenant plus d’un an que je ne bois plus que du thé vert le matin. Je vis ce jeune très bien et il fait dorénavant partie de mon hygiène de vie.
Donc, tenez bon!

Marie
1 année il y a

Depuis 3 ans j’ai radicalement changé ma façon de m’alimenter, presque plus de viande alors que j’étais une carnivore enragée, plus de produits laitiers alors que je prenais 2 yaourts nature par jour et du lait sur mes céréales du matin, 3 à 4 tranches de pain complet par semaine quand j’en mangeais autant chaque jour, moins de pommes de terre, remplacées avantageusement par des patates douces. J’ai perdu du poids petit à petit alors que je commençais sérieusement à m’envelopper et j’ai dit adieu à ma constipation chronique. Jamais de ma vie je n’ai pris de petit-déjeûner car je n’ai pas faim le matin et cela faisait le désespoir de ma maman quand j’étais enfant, Maintenant je fais un seul repas par jour, j’ai d’abord essayé de le manger à midi puisque je suis retraitée depuis 3 ans, mais, habituée toute ma vie active à prendre le repas principal le soir, je n’ai pas pu m’habituer à changer cette habitude, aussi, je mange à 19h. J’ignorais jusqu’à aujourd’hui à la lecture de votre article que je pratique ce qu’on appelle « Le jeûne du guerrier » et je trouve que ce nom lui convient très bien car je me sens beaucoup plus combative contre la maladie qui me mine (fibromyalgie) et les 7kg perdus n’y sont pas pour rien. Je mange une grosse assiettée de légumes cuits et peu de crus car je les supporte moins bien, mais je prends des dizaines de légumes différents avec une nette prédilection pour les carottes, les pois chiche, les lentilles, les betteraves. Je mange des légumes crus uniquement quand ils viennent de mon jardin, au moins je suis sûre qu’ils sont bio ! Une fois par semaine, du boeuf ou de l’agneau, une fois du lapin ou du poulet une fois des oeufs et une fois des abats. Je vous assure que si je n’avais pas cette maladie terrible, je déplacerais des montagnes malgré mon âge !

gosset genevieve
1 année il y a
Reply to  Marie

moi aussi je ne faiq que le reps du soir et vers 21h je mange 250 grammes de fromage blanc rien d’autre de toute la journee sauf de l’eau

Nourredine
1 année il y a

Bonjour à tous,

Merci pour tous les articles bénéfiques sur la santé.

Je souhaite savoir ce que vous pensez du jeûne légiféré en Islam qui consiste à s’abstenir, entre autres, de boire et de manger de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Merci bien.

Cordialement.

PONS Jacques
1 année il y a

Bonjour, j’ai trouvé -de façon tout à fait fortuite- « ma » façon de jeûner, que je pratique parfois.
Je prends un bon petit déjeuner et je ne consomme plus rien de la journée, bouteille d’eau à portée de main en permanence, je perds 10 kg en un mois et je me sens mieux à tous points de vue. Mon sommeil est meilleur, je fais moins d’apnées, je suis en forme pour marcher alors que mes genoux me font souffrir habituellement (je les ai « déglingués par des semi-marathons fréquents), ma tension est bien meilleure, mon amincissement à mon avantage.
Cordialement
Jacques

Loic
1 année il y a

J’ai une question svp.
Comment trouver un médecin pour accompagner un jeûne pré-chimio pour une amie, concernant un cancer des poumons métastasé, dans l’urgence de la situation?
Elle vit a noisy le grand(93)
Merci de votre aide.
Cdlt

moretto gwladys
2 années il y a

bonjour,
j’ai démarré le jeun 16/8 il y a 3 semaines pour des soucis de poids que la médecine n’arrive pas à résoudre depuis plusieurs années. pendant longtemps je ne souhaitais pas faire un jeun total, donc cette alternative me convient. Ne pas déjeuner le matin était tres compliqué la 1ere semaine, La 2eme semaine, grosse fatigue et mal de tête. et depuis le plis est pris et la forme est revenue. dans mes 8h je fais mes 2 repas et une collation à 16h avec mes enfants
Merci

fabienne
2 années il y a

Bonjour,
Je trouve que votre article est très intéressant,
J’ai moi même jeûner il y a plusieurs années et répétais les années suivantes!
j’ai été un temps passé anorexique, et, maintenant je ne veux plus me me lancer dans ce genre de chose!
Mais je vois un peu partout, ce genre de chose décriée…
Je vous suis et reçois la new letter, très intéressante!
J’aimerais juste savoir, qui vous êtes, êtes -vous mèdecin, journaliste, quoi en fait?
En attendant votre réponse que je recevrai, je l’espère, je vous dis @ bientôt dans vos lettres et articles…..
MERCI
Fabienne

gauthier
2 années il y a

je n’ai pas eu le courage de lire cette « Bible des lamentations »… conditions humaines… un bon livre fruit d’une expérience solide d’un spécialiste me semble le début de la solution: si ce livre existe j’achète en verra ensuite ensuite claude

Sallah
2 années il y a

Bonjour,
Dans le but de réapprendre a manger, et me contrôlée j’ai entamé un jeun intermittent
La première semaine, c’était un repas par jour le soir, puis un repas uniquement le mercredi et dimanche soir,
Puis la troisième semaine un repas le dimanche.
Mais maintenant, début de la 4eme semaine, j’ai l’impression que mon corps m’a complètement lâché, je n’ai plus la force de faire quoi que ce soit.
J’ai besoin d’un conseil,
Je continent mon jeun avec l’espoir que mon corps finira pas s’adapter ou je romps mon jeun.
Par ailleurs je considére cela plus comme une routine de vie,
Est ce que un repas par semaine le restant de sa vie, c’est risqué?

Je veux essayer le jeûne : Comment jeûner ?
3 années il y a

[…] Source et auteur de l’article :www.neo-nutrition.net/` […]

Dominique Lhomme
3 années il y a

Bonjour
j’ai 72 ans Il y a environ 35 ans j’ai fait plusieurs jeûne de 15 jours, 20 jours et un de 40 jours. Uniquement de l’eau et brutal .Pendant cette période j’ai triplé mes activités physiques, mentales et spirituelles. Sans la pression de la famille autour de moi j’aurais pu tenir beaucoup plus longtemps.
Ce qui est difficile c’est les 4 ou 5 premiers jours, après la faim disparait. Par contre au bout d’un certain nombre de jours (plus de 40 pour la majorité des gens) la faim revient et il est impératif de se nourrir.
Aujourd’hui, pour des problèmes de poids j’en suis à mon 30 ième jours de jeûne . Je suis parti pour 40 et ensuite je ferais des jeûnes intermittents .
Pour moi un seul repas, le jeûne de 16 heures ou de 24 heures ou 48 heures ne marche pas pour réguler mon poids. Pour des problèmes de santé cela me parait être de bonnes solutions.
Dominique. Masseur kinésithérapeute

filippi
3 années il y a

Bonsoir

Je pratique le jeûne intermittent en travaillant mais je suis exténuée le soir, je n arrive plus bouger .. un conseil svp?
Arrivez vous a avoir une activité professionnelle soutenue en jeûnant ?

Greg
2 années il y a
Reply to  filippi

J’ai une petite expérience en jeune mais je le pratique 3 ou 4 jours par semaine. Du 18h parfois 24h. Je le fais les jours où je bosse le plus ou je me lève à 03h30 du mat et arrête de bosser à 17h à fond toute la journée (livraison etc…) je suis beaucoup moins fatigué qu avant ces jours là. + de motivation + positif aussi

TOUSSAINT
3 années il y a

Bonjour,
A la suite d’un diagnostic récent de maladie de lyme par iridologie (des niches sur la collerette de l’œil qui peuvent faire supposer la présence de biofilms dans l’intestin grêle faits par la borrélia, difficulté à éliminer les toxines, intestin poreux et plein de mucus, système nerveux très fatigué), je souhaite entreprendre un jeûne d’une semaine, mais je me sens incapable de mener à bien le jeûne seule. Je vous serais reconnaissante de m’indiquer un institut de confiance pour un suivi. Je précise que j’ai 71 ans et une thyroïdite de Hashimoto.
Un grand merci aussi pour vos précieuses et innombrables contributions tout au long des années au développement de la naturopathie qui nous change la vie.

didier
3 années il y a

C’est sympa de parler du jeune mais vous ne parlez pas des dangers liés a cette pratique, comme le fait de boire trop d’eau pour les gens qui ont très peu d’énergie, ou le fait que un jeune prolonger peut faire ressortir le s allergies alimentaires.Donc toutes les envies alimentaires pendant le jeune peuvent être une tentative du corps de se débarrasser des allergies et prendre cette aliment à ce moment peut être très nocif.
Dernière chose, pour les gens qui ont un problème de sucre, un jeune peut accentuer leurs déséquilibre alimentaire.

claude
3 années il y a

Conseil d’un naturopathe (me semble t’il) il y a plus de 20 ans: une journée « nettoyage »
P’tit dej: 1 tranche de pain peu beurré +1 ou 2 yaourts
10h: 1 pomme
Midi: deux bols de bouillon de légumes
16h: 1 pomme
Soir: les légumes

Denise Asselin
3 années il y a
Reply to  claude

Peut on faire un jeûne ( quel qu’il soit ) avec un problème d’ hypoglycémie ?
Merci

Jean
3 années il y a

Je pratiquais le jeune 16/8 et même plutôt 17/8 avec de bon résultats sur l’énergie, l’esprit clair. J’ai amélioré en éliminant presque tout ce qui est sucre rapide(presque tous les féculents) , les gateaux, galettes. Une tartine de seigle épeautre avec un jaune d’oeuf bio cru et le blanc cuit et un poisson par exemple, un fruit (banane bio etc..) et un yaourt brebis: par exemple..pour le lunch(12h) et le soir jus de légumes avec ail, citron,curcuma,persil, carotes , betteraves et poulet bio 100g avec brocoli par exemple à 7h
Effet positif légère diminution de poids..je viens juste de faire un jeune hydrique complet de 4 jours pour la première fois. j’ai commencer à perdre le petit bidon du ventre. Dés que j’ai recommencé à manger , mon intestin s’est remis à fonctionner: résultat vidage complet aux toilettes…je pense qu’il aurait été mieux que je fasse un lavement au début…

AWAKATY
3 années il y a

5. Le Régime du Guerrier : jeûner toute la journée, puis prendre un vrai repas le soir

Je suis étonnée que ce mode de jeun soit mis en avant dans le cadre d’une alimentation saine, car ne s’alimenter que le soir après un jeun de toute la journée est totalement proscrit par tous les naturopathes et pas que.
Ceux-ci insistent beaucoup sur le fait qu’il faille à l’inverse très bien manger le matin , un peu moins à midi et très très léger le soir et surtout sans protéines puisqu’à ce moment de la journée on s’apprête à se coucher le corps n’ a donc nul besoin de potéines
Donc le jeune du guerrier idéal serait de prendre un bon repas le matin et plus rien ensuite afin d’entamer la journée plein d’énergie, en commençant par du cru, avec des aliments à l’indice glycémique bas, d’éviter les aliments au gout sucrés, de limiter voire éradiquer l’apport en gluten ainsi que touts les produits laitiers à part le beurre en quantité modéré.
Qu’en à sauter un repas c’est loin d’être suffisant en termes de résultats probants, tant nous sommes déjà nombreux à sauter des repas du à nos activités sans pour autant en tirer bénéfice.
La diète avec un seul aliment, ou monodiète est intéressante, à condition de choisir quelque chose d’assez neutre et tout de même rassasiant comme les céréales complètes, si possible sans gluten, à consommer nature, qui repose bien nos fonctions vitales;

Remy Pericard
3 années il y a
Reply to  AWAKATY

Bonjour
Cela fait 3 ans que je ne fais qu’un repas par jour.
La première année ce fut très difficile (je suis un goinfre). Par contre j’ai rajeunis de 10 ans. (perte de poids et disparition de tous les petits pb de santé)
Maintenant, mon corps s’y est habitué et le bénéfice est nul, je reprend du poids et je constate une détérioration des paramètres globaux.

Greg
2 années il y a
Reply to  AWAKATY

c’est une légende de bien se nourrir le matin et pas le soir au contraire il vaut mieux sauter le petit déjeuner et bien manger le soir il n’y a aucun problème là-dessus le corps d’or et digère bien alors que le matin si tu prends un gros déjeuner tu vas digérer et te fatiguer

bbo
3 années il y a

Bonjour,

A la lecture de votre article, je m’aperçois que sans l’avoir cherché (ou décidé) et sans même le savoir, j’ai un mode de vie qui semble assez sain.
Cela fait des années, 20 je dirais, que je ne mange qu’une fois par jour, Et je n’ai jamais faim entre chaque repas. J’ai presque 50 ans, je mesure 1,72m pour 60kg, et mon poids ne varie pas. Pour indication, je porte du 36 en pantalon.
Je n’ai pas de problèmes de santé, ni de diabète, ni de tension, ni de cholestérol, et mes analyses médicales sont égales à elles-mêmes depuis toujours. Je ne suis jamais malade.

Je mange très peu de pain, et pas à tous les repas. Si je devais faire une évaluation sur cette consommation, je dirais que cela correspond à l’équivalant de 1 baguette par mois, et encore, ce n’est même pas certain.
Je consomme peu de laitage, peu de viande, en tout cas pour cette dernière pas à tous les repas. Par contre, beaucoup de légumes cuisinés à l’huile d’olive, beaucoup d’ail, d’oignons et d’échalotes. Et du poisson.
Lorsque je fais une salade, quelle soit verte ou de plusieurs légumes, je me fais un petite sauce à l’huile d’olive à laquelle je mets du jus de citron, du gingembre en poudre, du curcuma en poudre, un peu de poivre noir, et parfois quelques autres épices, voire un peu de miel pour varier le goût. Et je me régale.

Quant au sucre, je n’en mets que dans mon café, car je n’arrive pas à le boire sans, or j’aime le café, c’est peut-être mon seul « abus », et j’ai testé avec le miel, mais non, pas bon du tout au goût.

Je sucre autant que faire se peut avec du miel.
L’hiver, je consomme presque tous les soirs une infusion de thym avec un peu de jus de citron et sucrée au miel dans laquelle je mets aussi un peu de curcuma et de gingembre en poudre. Et tous les matins, toujours en période hivernal, 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse dans un verre d’eau.

Et je me porte comme un charme.
Quel est votre avis sur mon mode de vie ?

Merci pour votre retour.

Nicole Zuchegna
3 années il y a
Reply to  bbo

Bonjour
En premier il est important de comprendre que nous sommes tous différents. A chacun d.ecouter son corps.
Je suis née dans le « bio » on disait à l’époque « non traité » et le suis resté j’ai 70ans.
Il y a plus de 50 ans mon corps ne voulait plus de viande. J’avais mal au coeur rien qu’en la voyant. Mais la mode n’était pas au végétalisme. Alors je n’ai jamais dis que j’étais végétarienne.
J’ai toujours eu une vie saine, un peu de sport natation vélo gym et marche.
Mon premier jeune de 8 jours date de 2006
Il y a quelques années j’ai passé des examens pour un problème de pieds froids qui devenaient un peu insensible.

Après une ponction lombaire le verdict est tombé.
Neuropathie axionale chronique.
En gros degenerenscence des nerfs périphériques. La médecine classique ne peut rien faire. Cela m’arrange car je ne prends pas de médicaments.
Mais comme le jeune est notre premier médicament je recommence à jeuner. Je commence à la pleine lune . Et tous les matins je me pose la question si je vais continuer ou pas. Je jeune en principe pendant 8 à 10 jours sans aucune faim. À partir du 3 eme jour on a une énergie incroyable..
JE PRÉCISE que je bois à midi et le soir un jus de légumes Bio fait maison. (25cl)..

marie
3 années il y a

tres bon pour la sante de jeuner mais j’ai un probleme comme une insuffisance renale puije quand meme faire un jeune 2 fois par semaines pour commencer merci pour reponse

Angel
2 années il y a
Reply to  bbo

Bonjour
Le commentaire est un peu ancien, mais je trouve votre mode de vie super. À chaque fois je me dis qu’il me faut changer nos habitudes, et pff on repart de plus belle !
Comment faire pour que cela tienne dans la durée ? Merci de votre réponse si possible.

gosset genevieve
1 année il y a
Reply to  bbo

moi j’ai le diabete 2 et je mets du cumin gingembre curcuma dans tous mes repas et je ne mange que le soir tres peu mais je n’arrive pas a perdre du poids j’ai 71 ans et 70 kgs pour 1,62

MONBUREAU Yves
3 années il y a

Bonjour,
Lorsque j’entreprends un jeûne de 2 à 4 jours je commence toujours par réduire la nourriture au moins 2 jours avant de l’entreprendre (végétalien) et recommence graduellement à me nourrir après le jeûne. Pour moi c’est une intuition complètement naturelle et évidente que remanger trop vite bloque et stresse le métabolisme et les organes au repos complet pendant plusieurs jours.
Une preuve que le jeûne est bon pour éliminer les toxines et déchets de l’organisme est qu’après 2 jours de jeûne complet mes urines sont bien plus foncées que lorsque je mange normalement et ceci pendant quelque temps.
Je n’arrête jamais un jeûne tant que mes urines ne redeviennent pas claires. Je ne pense pas qu’il soit bon d’arrêter un jeûne après un jour car la « purge » a déjà commencée et l’entraver aussitôt me semble néfaste. Mais c’est mon impression! c’est pourquoi je ne suis pas trop favorable aux jeûnes intermittents.
Chez moi le jeûne, au début, provoque un état de faiblesse physique et mental, et, curieusement, assez rapidement, 2ème ou 3ème jour, je sens comme une force ou énergie revenir à tel point que je peut même travailler à mon potager par exemple, en faisant des efforts assez soutenus. Je pense que le jeûne peut libérer des forces et énergies cachées qui stagnaient dans l’organisme et qui peuvent même nous guérir de certains maux à la façon de guérisseurs qui transmettent leur énergie. On devient « guérisseur » de soi même.
Je l’associe généralement à des prières ou méditations.
Voilà mon expérience.

Pages Renée
3 années il y a

Bonjour,
Après la lecture de l’article de Néo nutrition et la lecture de tous ces commentaires , je suis très tentée par le jeûne. Ce pendant je n’ai pas de poids à perdre , au contraire, 45 kg pour 1m.57. J’ai déjà perdu du poids en supprimant le pain, les produits laitiers et en limitant le sucre, alors j’ai peur qu’en jeûnant , je perde encore du poids.
Dois-je tenter quand même un jeûne ?
Merci pour votre réponse

DUPONT Jean-Louis
3 années il y a

Bonjour.
Atteint d’un lymphome, j’ai pratiqué le jeûne pendant la durée du traitement par chimiothérapie. Je commençais le jeûne 2 jours avant la chimio et 1 jour après et, cela m’a permis d’éviter beaucoup d’effets secondaires que j’ai très bien supportés. Aujourd’hui je suis en rémission mais je continue le jeûne régulièrement, accompagné d’une cure BREUSS et je me sens bien!

Amat
3 années il y a

Bonjour pouvez-vous me dire ce qu’ai la cure breuss
Merci

Rose
3 années il y a

Bonjour,
Depuis plus de trois ans, je pratique le jeûne intermittent du lundi au lundi.

Je cours à partir de 4 H 15 du matin et je termine ma course à 5 H 50 (12 km), sauf le samedi et dimanche où je ne fais que 6 km et cela depuis de nombreuses années.

En arrivant de ma course je fais un bon déjeuner – Je mange de nouveau à 10 H du matin et à 12 heures. Puis je ne mange plus rien jusqu’au lendemain.

Du lundi au vendredi, je pratique également 1 H 30 de kettlebells, Yoga et élongations.

Résultat : j’ai repris petit à petit mon poids de 18 ans (j’en ai 73 aujourd’hui). Je pèse 50 kilos pour 1,62 m. Je ne vais jamais chez le médecin et ne prends aucun remède (je n’ai d’ailleurs pas de pharmacie chez moi).

Dès 19 H 30 / 20 H, j’ai énormément sommeil et je me réveille en pleine forme à 3 H 30 du matin. Je lis énormément au lieu de regarder la télévision.

Le jeûne intermittent permet également de faire des économies. Il faut savoir que notre corps n’a pas besoin de ce que beaucoup de personnes consomment. De plus, il est préférable de faire soi-même sa nourriture.

Voilà mon témoignage.

marie
3 années il y a
Reply to  Rose

Bonjour, je pratique le jeûne intermittent depuis 2 ans. Waouh ! Je vous felicite pour votre énergie et le soin que vous portez a votre santé. Si vous permettez, je me pose cependant 2 questions : 1) en tant que sportive intensive, qu’en est-il de vos articulations ? 2) Vos horaires ne vous permettent pas de profiter à plein du soleil et donc de la précieuse vit. D. Vous supplémentez-vous ? Sinon, connaissez-vous le HIIT (Hight Intensity Interval Training) qui permets en 15 mn de bénéficier de l’équivalent d’1h de cardio.

nicole
3 années il y a

il y a un mois j’ai commencé le jeune pour une question de confort le diner du soir me faisait gonfler, je ne mange plus le soir et ce qui m’étonne c ‘est que je n’y pense meme pas. j’ai perdu 4 kg – je fait très attention à la consommation de sucre – je ne mange ni viande ni charcuterie,( mais c était avt le regime., )legumes poissons fruits,—le pain seulement au petit dej. — aucune contrainte pour moi. je me sens beaucoup mieux

David
3 années il y a

Bonjour ,j’ai commencer avec le jeune ou j’arrête complètement de manger à partir de 21h00 jusqu’à 12h00, a 12h00 je mange une gamelle de fruit une banane une pomme une pêche deux cuillers à café de fruit sec , a 18h00 je soupe un repas normal 60g de pâtes un steak ou du poisson cuit à l’eau et des légumes en bonne quantité ce jeune me convient à merveille .mais j’ai essayer le jeune total de plusieurs jour d’affilé biensur eau et café compris dedans Mais le problème c’est que je n’arrive plus à dormir j’ai dès genre d’hallucinations pas m’échange pas grave mais comme dès flash comme un courant alternatif . Le jeune total de plus de deux jours me convient pas ..pourquoi ? David

Bourrat
3 années il y a
Reply to  David

J ai essayé le jeûne de quatre jours : c a d en mastiquant des petits bouts de pain jusqu’à ce qu’il deviennent de l’eau : mastiquer fait saliver et coupe la fin. repas de 30 mn (45mn) 3X par jour.
et boire eau tisane infusion, thé, (pas de café) en dehors repas pains : garder l’eau dans la bouche par petite gorgée pendant très longtemps jusqu’à ce que l’eau (ou liquide) devienne dur. la salive coupe l’appétit.
Si possible le faire accompagné, en groupe.
Marcher pendant 35 mn minimum fait parti du jeûne.
Après cela on est serein et plein d’énergie.
Je l’ai fait avec un franciscain, nutritioniste, dans le cadre d’un pèlerinage : c’est vivifiant, tonique,
la seule difficulté rencontrée : c’est le rythme du sommeil qui est perturbé.
Je le recommande vivement.
A bientôt de vous lire.
G.B

DIANNE
3 années il y a

J’ai déjà fait un jeûne de 1 mois sous surveillance. Trois semaines, je buvais juste de l’eau. La quatrième semaine, je commençais à manger graduellement. En plus des 7 vertus citées ci-haut, pour moi, j’ajouterais que la vue est régénérée, je ne pouvais plus porter mes lunettes à partir de la 3e semaine.

lalou
3 années il y a

bonjour
Je pratique le jeune de UN JOUR, c-à-d que une fois pas semaine, je ne mange RIEN. Boire oui bien sûr. Ce n’est pas dur si on est motivé, et en prime avec ce « petit » effort, inutile de penser à rattraper le lendemain. Je me sens légère et perds du poids. Que du bonheur

Carole
3 années il y a

Bonjour
Je pratique 36 heures de jeûne deux fois par mois à des périodes clefs : PLEINE LUNE (détoxination du foie) et NOUVELLE LUNE (detox des reins). Ces jours-là je vis normalement, je privilégie le contact avec la nature (marche très indiquée), je fais du yoga, si je le peux je programme une heure de réflexothérapie, je bois beaucoup d’eau chaude, du thé vert léger ou des tisanes non sucrées avec de l’eau filtrée et je me couche tôt. Il faut rester actif et se faire plaisir (par exemple se faire un ciné) pour déjouer le mental. Garder une bouteille d’eau sur sa table de chevet pour la nuit et le réveil le lendemain matin. Ni café ni tabac ni alcool. Il y a un cap à passer vers 15h puis un autre vers 18h et ensuite c’est gagné et c’est bon pour l’estime de soi. Le corps est content et si une légère migraine surgit c’est que l’on est en train d’éliminer des toxines, c’est bon signe 🙂 Ces deux rendez-vous avec la lune me sont devenus vraiment indispensables ! Vous pouvez aussi ajouter un peu de jus de citron bio pressé maison dans vos boissons chaudes ou votre eau filtrée et pour ceux qui ont du mal vous préparer un bouillon de légumes bio maison le matin au lever que vous boirez si vous craquez.

Barthés
3 années il y a

Si on veut faire comme moi , c’est 36 heures de jeûne avec tisane matin et soir (thym ail ortie le soir) pour soigner le foie et le tube digestif. Le tout 2 fois dans la semaine en laissant 2 à 3 jours entre deux.
Pendant la journée de l’exercice plutôt modéré ou plus intense selon la forme : marche, exercices debout avec les jambes etc;
Les résultats sont une accélération de l’élimination des toxines et déchets de toute sorte par les selles et l’urine.
Evidemment le lendemain on ressent une sorte d’épuisement puis par la suite l’énergie revient plus importante et le moral s’améliore énormément.
Tout le problème est l’environnement je préfère la montagne ou la mer loin de toute pollution.
Les nettoyages sont plus efficaces à long terme,
ce qui devrait être le but pour améliorer sa santé.

Nelly PRIEUR
3 années il y a

Je pratique le jeune 1 fois par semaine du dimanche soir au mardi matin depuis bientôt 3 ans. Je bois un thé le matin et un café le midi sinon je bois beaucoup d’eau. Cela ne me pose aucun problème et me permet de garder un poids stable tout en mangeant comme je veux le restant de la semaine. De plus je viens d’avoir 60 ans et mes dernières analyses sanguines étaient meilleures qu’il y a 5 ans. Idem pour ma tension qui était limite et qui est revenue à 12/8. C’est donc pour moi un bon compromis pour mon équilibre personnel et ma santé.

Gilda
3 années il y a

Article très intéressant!!
Cela me donne envie d’essayer!
Suite à des traitements de chimio et de radiothérapie, j’ai un système immunitaire déficient!
Qui sait? cela pourrait peut être m’aider!

Eleonore B.B.
3 années il y a

Bonjour !
Je suis végétarienne depuis ma naissance (il y a de cela une vingtaine d’années) et j’ai toujours pris un petit déjeuner le matin. Jusqu’à tomber en septembre sur un article relatant les bienfaits du jeûne intermittent, ce qui m’a donné envie d’essayer. C’était le 16/8, j’ai donc dit adieu au petit déjeuner, ne mangeant que 2 repas entre 13h et 20h. Au bout de quelques mois, que dis-je, quelques semaines, que de bienfaits ! Tout d’abord, j’ai perdu les quelques kilos que j’avais en trop, et ce sans le moindre effort. Ne consommant plus de sucre qui était présent au petit déjeuner, les fringales ne se font plus sentir. Ce n’était même pas si dur de me passer de petit déjeuner, mais il fallait s’armer d’au moins 2 ou 3 théières pour se sustenter. Depuis maintenant peut être 1 mois, je m’essaye au jeûne de 24h de temps en temps, en général quand je vais à l’école. (Ca me fait faire des économies incroyables, je ne dépense plus 5 à 10 euros dans un sandwich ou un menu avec tiramisu). Je fais le jeûne de 24h de plus en plus souvent, actuellement cela doit faire 5 jours que je ne mange que le soir, m’abreuvant de thé et de café pendant la journée. Et ça va très bien ! Je dors bien, je n’ai pas l’impression d’avoir trop mangé, même si je mange bien le soir et que je me fais plaisir. Manger moins de repas sur la semaine est économique et permet aussi de se tourner vers de bons produits, avec lesquels faire la cuisine est un plaisir. Ce soir par exemple, en toute simplicité, c’était du humus maison et des carottes crues bio. Un délice ! Je ne peux qu’applaudir les bienfaits du jeûne et froncer le nez aux trois repas par jours « obligatoire ». Suivez votre corps et écoutez votre faim, finalement l’estomac se passe bien de s’empiffrer !

pascal
3 années il y a
Reply to  Eleonore B.B.

ca fait deux mois que je mange bio,j’ai suprimé le gluten et le lactose de mon alimentation,et je pratique le jeune 16/8.j’ai perdu 7 kilo.j’ai 50 ans une tension qui varie entre 11.6 et 13.8 en moyenne.auparavant j’avait plutot 14.9.j’ai toujours bonne mine.j’avais des douleurs style arthrose dans les epaules les hanches les mains.ces douleurs on completement disparue.je vais continuer comme ca ,car je me sent beaucoups mieux ainssi.je mange à ma faim,mais plus n’importe quoi.le matin je n’ai pas faim,je bois un grand café sans sucre et bio avec de l’eau de source bio.ce café est délicieux.et il me désaltère.puis je déjeune en général légèrement vers 14 heures.toujour bio.le soir je mange un peu plus je dirais à ma faim.

HECTOR Maryse
3 années il y a
Reply to  pascal

Bonjour, je viens de lire vos commentaires, mais au bout de combien de temps avez-vous perdu 7 Kgs car c’est justement ce que je recherche. J’ai besoin de bien comprendre le système du jeûne. Mon problème c’est « l’appel du sucre ». Aujourd’hui c’est décidé, demain matin je démarre, mais je ne sais pas comment attaquer. Pouvez vous me donner des jours types. Je souhaiterai carrément me calquer sur votre procédé. Merci beaucoup par avance . Très cordialement. Maryse

MONBUREAU Yves
3 années il y a
Reply to  HECTOR Maryse

Un petit conseil si vous décidez de jeûner.
Allez-y progressivement. Deux jours avant le jeûne ne mangez que des fruits et légumes. La veille du jeûne réduisez la quantité et ne mangez que des légumes. Ensuite c’est à vous de gérer et d’écouter votre corps. Si trop de troubles surviennent au cours du jeûne remangez progressivement. Recommencez une autre fois en essayant de tenir plus longtemps mais toujours en vous surveillant etc.. Vous finirez, j’en suis certain, par apprécier cette pratique du jeûne qui est souveraine.

Pauline
3 années il y a

Au mois de juin dernier, je me suis mise à réduire considérablement mes calories par repas. Non pas, au démarrage pour faire un régime, mais parce que mon corps ne demandait plus…. cela a duré pendant près de 6 mois. Puis l’hiver arrivant j’ai re augmentait les calories. Depuis maintenant près de 2mois, 2 à 3 fois par semaine je sautais un repas sans savoir que cela pouvait s’apparentait à un jeun intermittent. Je suis tomber sur un article et le lendemain une émission traitant de ce sujet je me suis inscrite sur votre new lettres en attendant d’avoir des pistes pour pratiquer un jeun. Mon souhait est de favoriser une meilleure santé et répondre essentiellement au besoin de mon corps et ne pas le remplir!!!! Merci pour vos conseils qui vont me permettre de poursuivre ce travail de jeun sans faire n’importe quoi

Cristelle
3 années il y a

Bonjour à tous,

un point n’est pas clair pour moi, mais d’abord je me présente brièvement:
j’ai 42 ans, je fais 50 kg pour 1m59 (donc seulement 1 ou 2 kg en trop, et seulement dans le ventre).
Je pratique le jeûne intermittent depuis 10 jours (petit-dèj et repas du soir, c’est tout, à part 1 verre d’eau + EPP vers 13h), suite à la maladie de lyme (heureusement sans association de candida, de métaux lourds, et d’intolérance au gluten ou produits laitiers) et à une fatigue récurrente depuis plus de 10 ans. C’est mon 1er jeûne de ma vie, et heureusement que je suis au chômage, car je ne pourrais pas assumer un boulot pendant ce jeûne, et de toute façon, avant de commencer, c’était pas possible non plus.
Je dirais pour aller vite qu’au jour d’aujourd’hui, en-dehors d’une certaine faim et faiblesse en fin de journée, avant de manger, je ne vais ni mieux ni moins bien qu’avant.
Ma question est la suivante: mon petit-dèj consiste en 2 bananes et 1 pomme coupées en petits bouts et 2 cuill à café de raisins secs + une tisane ou une chicorée, sans lait. Le soir, un repas normal chaud, la plupart du temps sans viande, mais oui aux oeufs et poisson.
Suite à de multiples lectures, j’ai décidé dès demain d’essayer de ne plus petit-déjeuner mais de manger ces fruits vers 13h, tout en gardant le repas du soir.
Ce qui me rend perplexe, c’est que d’un côté, pour limiter la fatigue, il convient de consommer des fruits (toujours éloignés des repas aussi à ce que je sais), pour leur vitamine C, d’un autre, si j’ai bien compris, les fruits sont chargés en fructose = sucre, même s’il est naturel, et donc pas le top pour rendre un jeune intermittent efficace et sain, avec un risque d’hyper et d’hypoglycémie, je crois.
Quelqu’un peut-il m’aider à y voir clair, s’il vous plaît? je ne voudrais pas me déglinguer en croyant bien faire.

Eleonore B.B.
3 années il y a
Reply to  Cristelle

Bonjour Cristelle,
Je ne parlerai ici que d’expérience, mais tu fais bien de te passer de petit déjeuner et de ne manger que le midi et le soir. En effet, les bienfaits du jeûne se feront mieux ressentir si il est fait sur une longue période, et autant passer une partie de cette période en dormant ! Si tu t’en tiens à 2 repas par jour dans une période de 8h, tu sentiras déjà des bienfaits. N’oublie cependant pas de boire beaucoup, de l’eau, du café ou du thé sans sucre et sans lait (aucune calorie pendant le jeûne !) Ensuite pour ce qui est des fruits, je suis assez perplexe aussi je t’avoue. Mais en ne mangeant plus tellement de sucre, le corps n’en a plus besoin non plus. Plus tu réduis ton apport en sucre, moins ton corps en demandera ! Après pour la vitamine C, tu peux très bien manger des fruits le midi avec un repas léger, et faire un bon repas le soir !
J’espère que mes conseils te sont utiles et que tu te sentiras mieux !

pascal
3 années il y a
Reply to  Cristelle

je cherche pas à reduire mes calories,je mange à ma fain.bio.le matin je dejeune pas car je n’ai pas faim.si j’ai fain je dejeune (.toujour bio).je mange rarement de la viande rouge ou blanche.par contre je mange des saussices avec des lentilles .je fait ma cuisine moi méme et toujour bio. je suis facteur j’ai besoin de calories surtout l’ hiver.donc je mange à ma faim,car c’est bon pour le moral.j’ai arreté de fumer il y a bientot 4 ans.je bois rarement de l’alcool.je ne mange pas de GLUTEN ni de LACTOSE.depuis 2 mois ,à ce régime j’ai perdu 7 kilo.je n’ai plus de douleur dans mes articulations,j’ai une » mine de pape ».

Katty
3 années il y a
Reply to  pascal

waow Pascal… je suis dans la même optique que toi mais je suis seulement dans la défume maintenant… ton message vient de bien me booster merciiiii

cherak
4 années il y a

j’ai une longue histoire avec le jeûner , je suis mnusulamne et notre religion nous oblige de jeûner toute un mois chaque année c’est le mois de ramadhan , le geûer commence de l’élever de soleil jusqu’ à la coucher du soleil oû on prend le repas complet et un autre repas sera pris aprés qulqes heures qui est riche en fruits et saldes et surtout du l’eau . c’est vraiment pendant ce mois je me sens des nouveautés soi physiquement ou moralement.

pascal
3 années il y a
Reply to  cherak

merci de partager votre experience du jeun.je me souvien il y a une trentaine d’années, avoir fait un régime ou je mangais que des tomates pendant 10 jours.j’avais perdu 7 kilo,les deux premiers jours etaients difficiles,puis après les jours suivants je me sentais merveilleusement bien!!tout mes sens se sont comme reveillés.un grand bien-etre.aujourd’hui,je n’ose plus faire de jeuns comme celui là,mais je vais m’instruire sur les jeuns,car je suis convaincu de leur bienfais sur notre santé.

GINA B.
4 années il y a

Bonjour…..ma fille a une sclérose en plaques ..(50 kg.) mince…………………Pour ma part, j’ai la maladie de crohn (en rémission) problèmes de tension , thyroide, arthrose….lombo curalgie…..tendinites (et bien 10 kg à perdre) …nous souhaiterions jeûner …pouvez nous guider et nous conseiller pouvons nous pratiquer le même jeûne ? )
Merci pour votre réponse