Alerte canicule : votre coeur est en danger

Alerte canicule : votre coeur est en danger

Depuis le début de la semaine, la France connaît des records de températures… [1]

37,2°C ont déjà été relevés lundi à Cuers, dans le Var.

Dans les Pyrénées-Orientales, à 2h26 du matin, la température enregistrée au Cap Béar était de 37°C. Un record mensuel de chaleur pour cette station météo mise en service en 1949 !

Et le thermomètre va continuer à monter de plus en plus ce week-end.

Il va atteindre localement des températures caniculaires de jour comme de nuit.

Constatez par vous-même. Cette carte de Météo France montre les valeurs attendues et leur localisation pour aujourd’hui et demain.

Il va s’agir de la canicule la plus précoce jamais enregistrée !

Cela montre à quel point notre planète est en danger… mais aussi : NOTRE SANTÉ.

1 degré en plus = + 4,8% de risques de mortalité 

Selon une étude publiée dans le BJM Open, ces canicules augmentent considérablement les risques de décès par maladie cardiovasculaire [2] .

Passé 65 ans, 1 seul degré de plus suffirait pour accroître les risques de mourir d’un accident cardiovasculaire de 4,8%.

Ce n’est pas la première fois que des études suggèrent que les périodes de temps chaud coïncident avec une hausse de décès dû à des maladies cardiovasculaires.

Si les scientifiques avaient des suspicions, ils n’avaient pas réussi à réunir suffisamment de données pour établir un lien de cause à effet.

Jusqu’à aujourd’hui…

Comment chaque nuit caniculaire vous risquez de mourir d’un AVC !

Des chercheurs canadiens de l’université de Toronto ont trouvé un lien entre les températures estivales élevées la nuit et l’augmentation des décès par maladie cardiovasculaire chez les personnes de 60 ans et plus [3] .

Selon l’échantillonnage analysé entre 2001 et 2015, une augmentation de 1°C est associée à une hausse du risque de mortalité par maladie cardiaque de 3,1% à partir de 60 ans [4] !

Les risques passent à 4,8% après 65 ans [5] !

Des chiffres inquiétants puisque le réchauffement climatique ne fait que s’aggraver dans le monde entier.

Si bien souvent, il est question de sécheresse et de problème de récolte, on oublie que cela se répercute directement sur notre santé !

Le premier à en souffrir c’est votre coeur !

Alors soyez vigilant particulièrement ces prochains jours.

Canicule : 7 habitudes à prendre 

Voici quelques conseils à prendre dès aujourd’hui. 

  1. Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  2. Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  3. Mangez en quantité suffisante et évitez de boire de l’alcool ;
  4. Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;
  5. Portez des vêtements amples, légers et de couleurs claires et si vous sortez, protégez-vous du soleil (lunettes, chapeau)
  6. Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  7. Pratiquez votre activité physique tôt le matin ou en soirée quand les températures baissent.

Attention : en cas de signes d’alerte (crampes, fatigue inhabituelle, nausée, vomissements, maux de tête…)

  • Stoppez toute activité physique et mettez-vous au frais
  • Buvez
  • Rafraîchissez-vous avec du linge humide, un brumisateur, une douche…
  • Appelez un médecin si les signes persistent au-delà d’1 heure ou s’aggravent ou si vous souffrez d’une maladie cardiaque.

Aussi n’oubliez, jamais que la prévention reste la clé.

Alors n’attendez pas un infarctus pour prendre soin de votre cœur. 

Bien à vous 

Eric Müller

Sources:

[1] Le Parisien du 14 juin 2022

[2] Public health, Original research, Warmer summer nocturnal surface air temperatures and cardiovascular disease death risk: a population-based study

[3] Public health, Original research, Warmer summer nocturnal surface air temperatures and cardiovascular disease death risk: a population-based study

[4] Public health, Original research, Warmer summer nocturnal surface air temperatures and cardiovascular disease death risk: a population-based study

[5] Public health, Original research, Warmer summer nocturnal surface air temperatures and cardiovascular disease death risk: a population-based study

 

Crédits : © Marian Weyo-Shutterstock.com

5 1 voter
Évaluation de l'article
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
HARMELIN
1 mois il y a

Cuers est dans le VAR, à plus de 20 km à vol d’oiseau des Bouches-du-Rhône

harrel
1 mois il y a

vous ne faites pas peur car vous alertez sur un point important en prévention
prévenir c’est guérir

harrel
1 mois il y a

merci beaucoup je fais suivre le plus possible
cordialement

Jean Louis louis Gomez
2 mois il y a

Tout est OK pour ces rappels face à la canicule pour les biens portant et les autres. Merci de ces précisions. JlG

OUF
2 mois il y a

SVP, arrétez de faire peur, Avec des titres racoleurs, vous ne vendrez pas plus!! Et c’est dommage, vvous vous rabaissez inutilement. Car vous avez des contenus méritoires et intéressants, en clair vous n’êtes pas inutiles; mais vos méthodes un peu agressives ne plaident pas en votre faveur. Belle journée

Louise Normand
2 mois il y a

Merci pour vos bons conseils ,mais Cuers se situe dans le Var