5 plantes pour mieux dormir

L’insomnie poursuit ses victimes nuit et jour.

Vos pensées se brouillent, votre mémoire vous trahit, votre moral se fragilise, à tel point que votre personnalité elle-même semble se modifier dans le mauvais sens.

Vous devenez irritable et pessimiste. Alerte et attentif aux autres, vous vous repliez sur vous-même.

Vous n’arrivez plus à participer activement aux événements, vous multipliez les oublis, les erreurs d’inattention…

Physiquement, les ravages du manque de sommeil peuvent être tragiques :

  • Vos cernes se creusent, vos yeux s’enfoncent ou deviennent bouffis. 
  • Votre teint devient jaune puis blafard. 
  • Votre tonus musculaire diminue et vous avez plus de mal à vous tenir debout, ou vous tenir droit sur votre chaise. 
  • Vous cherchez des aliments sucrés pour vous stimuler, entraînant une prise de poids.

Beaucoup de personnes souffrent en outre de terribles maux de tête liés au manque de sommeil.

Et c’est compter sans les risques de maladies :

Le manque de sommeil ralentit la convalescence. Sur le long terme, il augmente le risque d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires.

De plus, vous avez un risque beaucoup plus élevé d’accident de la route et de blessure en tout genre, surtout si vous manipulez des appareils électroménagers (four, fer à repasser…) ou des machines.

Et comme si cela ne suffisait pas, le mauvais sommeil ronge le système immunitaire (les défenses naturelles).

Les études montrent que les personnes qui manquent de sommeil de qualité ont plus de risques d’attraper des virus ou des bactéries pathogènes (cause de maladie).  La raison ? Elles produisent moins de cytokines, des molécules messagères du système immunitaire indispensables pour vous protéger des maladies [1].

Le pire ennemi du sommeil

Le stress est le pire ennemi du sommeil. Sans oublier, l’anxiété, la nervosité et l’hyperexcitabilité qui elles aussi empêchent de se reposer correctement.

Chez les hommes adultes, le stress au travail semble jouer un rôle. Une étude suédoise a constaté qu’un environnement de travail psychosocial difficile multiplie par deux le risque d’épisode d’insomnie. Plusieurs études ont suggéré que l’augmentation de la charge de travail est un facteur de risque de troubles du sommeil. 

Dans une autre étude, les scientifiques ont mesuré les effets du stress sur le sommeil au moyen d’un questionnaire posé à des insomniaques et de bons dormeurs. Ce qui est intéressant, c’est que les deux groupes affirment avoir eu dans la vie le même nombre d’événements stressants. Mais pour les insomniaques, ces événements ont été vécus de manière plus intense Ils ont aussi décrit leur vie comme plus stressante et donc davantage en alerte coucher [1].

En outre, une autre étude japonaise a indiqué que le stress au travail est non seulement associé à un risque plus élevé d’insomnie, mais aussi de sommeil de courte durée (moins de 6 heures par nuit). Ce qui suggère que le stress lié au travail peut contribuer à la fois à l’insomnie et à la privation de sommeil [2].

L’exercice physique est efficace pour se détendre, évacuer le stress https://www.neo-nutrition.net/cinq-nutriments-introuvables-dans-les-plantes/ et faciliter le sommeil. Cependant, il n’est pas recommandé de faire du sport juste avant de se coucher.

Il existe donc une autre solution : les plantes. Elles sont réputées pour lutter efficacement contre  le stress, aider le corps et l’esprit à se détendre avant de dormir et favoriser l’endormissement.

L’aubépine contre l’anxiété

Déjà connue des médecins traditionnels chinois et dans la Grèce antique, l’aubépine est aujourd’hui très en vogue dans les pays germaniques.

Elle contient des flavonoïdes et des procyanidines qui agissent comme antioxydants et régularisent le rythme cardiaque. Cela a été démontré à de multiples reprises lors d’études cliniques sur des milliers de patients.De plus, il a été démontré dans deux études que l’aubépine associée à différents complexes de plantes était plus efficace qu’un placebo pour faire une bonne nuit[4]. Cela signifie que l’aubépine agit en synergie avec d’autres plantes connues pour traiter l’anxiété et favoriser le sommeil.

L’aubépine vous apporte le calme en soulageant votre cœur – surtout si vous faites de l’hypertension. Votre rythme cardiaque diminue, votre respiration ralentit comme celle d’un corps au repos. Votre rythme est désormais optimal pour favoriser l’endormissement.

La consommation d’aubépine n’implique pas les effets secondaires habituels. Adieu la somnolence pendant la journée, la perte de mémoire et l’accoutumance, comme avec les médicaments chimiques contre l’anxiété.

Le tilleul comme sédatif

Depuis toujours en France, les fleurs de tilleul sont consommées en infusion contre la fatigue nerveuse et l’insomnie [5]. Traditionnellement, les enfants irritables prenaient un bain à la fleur de tilleul avant de les coucher.

Le tilleul agit, tout comme l’aubépine, sur le système cardiaque : en empêchant l’hypercoagulation sanguine et le rétrécissement des artères.

Notons que, pour le moment, aucune étude n’a été menée sur le tilleul pour confirmer l’efficacité des usages traditionnels.

De la camomille allemande pour dormir léger

Les excès de table (frites, raclette, et alcool) peuvent réellement perturber le sommeil.

S’endormir avec un repas lourd, c’est facile. Mais rester endormi est plus difficile.

Notre corps travaille dur à digérer cette deuxième part de gâteau ou la deuxième bouteille de rouge que vous aviez débouchée pour faire honneur au plateau de fromages.

Vous avez trop chaud, vous suez, la digestion fait monter votre température, vous ne cessez de vous retourner.

Vous avez la gorge sèche, il vous faut boire.

Ainsi, il faut, si possible, manger léger le soir. Mais si le mal est déjà fait, alors confiez votre sort aux plantes. Vous ne serez pas déçu.

La camomille allemande (aussi appelée matricaire) se trouve à l’état sauvage par exemple sur des terrains vagues – c’est celle qui ressemble aux marguerites et sent la pomme.

Elle est désormais cultivée partout : en Europe, en Afrique du Nord et en Amérique. Il s’en boit environ 1 million de tasses par jour [6].

L’OMS reconnaît l’usage de la camomille allemande pour soulager les inflammations du tube digestif, l’agitation et l’insomnie nerveuse [6]. Plusieurs principes actifs ont été identifiés dans la camomille :

  • L’alpha-bisabolol, le chamazulène, l’apigénine et la matricine qui facilitent la digestion (action anti-inflammatoire et antispasmodique).
  • L’apigénine, une substance calmante et sédative.

Plusieurs études ont montré que la camomille était jusqu’à 13 fois plus efficace qu’un placebo pour soulager les brûlures d’estomac et les douleurs abdominales [6, 7]. En facilitant la digestion, la camomille procure calme et sérénité tout au long de la nuit.

Une étude a même démontré son effet, bien que léger, pour soigner l’anxiété et la dépression [6]. 

La verveine officinale contre les troubles digestifs

Déjà utilisée par les druides gaulois et les chamans guérisseurs d’Amérique du Nord, la verveine est aussi un classique parmi les plantes relaxantes.

Elle possède de nombreux principes actifs : flavonoïdes, saponines, tanins, acides phénols, citral, terpénoïdes. Les études in vitro et chez l’animal ont démontré des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, anti-fongiques, et anti-douleurs [8].

La verveine agit en stimulant la production de sucs gastriques, et comme diurétique pour faciliter la digestion [9, 10]. Elle est reconnue pour soulager la nervosité et favoriser le calme durant le sommeil.

La violette pour soulager le ventre tout au long de la nuit

La violette est apaisante. Elle est réputée pour ses propriétés épaississantes – mieux que la farine, car elle est riche en vitamine C et en bêta-carotène.

Ses feuilles sont mucilagineuses. Autrement dit, elles produisent une gelée épaisse au contact de l’eau [11].

Les mucilages sont particulièrement intéressants en cas de constipation. Ils permettent d’augmenter le volume des selles, ce qui stimule le travail des intestins pour ainsi relancer le mécanisme d’expulsion.

Ainsi, la violette va réduire l’anxiété et faciliter le transit pour vous garantir des nuits plus calmes. N’oubliez pas qu’une bonne digestion est essentielle pour favoriser l’endormissement et le sommeil profond.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

<br data-mce-bogus= »1″>


4.2 17 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
mourad
24 jours il y a

interessant merci

Pierre Mertens
2 années il y a

Bonjour,

Quel est votre degré de relation avec Cell’innov.
Ce n’est pas la première fois que je vois sa publicité et même des articles rédactionnels dans vos publications.
Bien à vous.

Hillairet
2 années il y a

Où trouver un complément alimentaire qui réunit ces 5 plantes ?
Cellinov non merci !
C’est du business tout ça….

NGOMA
5 années il y a

Bonjour
Merci pour les informations et ou trouver les plantes.
Cordialement. NGOMA

Sanchez
5 années il y a

Bonjour, qu’elle sont les doses la durée les cures ? Et comme la violette on trouve la fleur et la feuille… merci

lampahuile
5 années il y a

Bonjour

comme plante il existe également l’Aspérule odorante, efficace pour l’endormissement.

PAULE
5 années il y a

Bonjour,

Toujours intéréssée par vos articles sur le sommeil, car j’en souffre depuis plusieurs années.
J’ai essayé la Formule SOMMEIL CELL’INNOV aucun résultat…
J’ai voulu prendre contact avec un conseiller, aucune personne compétente,des commerciaux…mon ressentit,
site a vendre produits….rien d’autres! dommage, que vous puissiez nous conseiller de plus petits laboratoires.
et plus humains,et plus proche.
Cordialement,

Denise Laflamme
5 années il y a

Il serait intéressant de pouvoir se procurer les produits que vous suggérez ici au Québec. Cela serait-il possible?

Debuigny
5 années il y a

Que pensez vous de la melatonine ajoutée souvent aux compléments alimentaires favorisant le sommeil ?

Madelaine Paul
29 jours il y a
Reply to  Debuigny

Neo-nutrition donne au moins des conseils utiles et suffisamment développés pour qu’ils soient mis en pratique.. je reçois chaque jour des dizaines de sources naturopathiques qui sont utiles en achetant à chaque fois un livre.. par exemple vous trouverez ce qui vous convient à la page 27 ou 84 etc.. au moins vous êtes utiles. salutations d’un vieux naturopathe.