16 maladies chroniques liées à la consommation d’un seul ingrédient

16 maladies chroniques liées à la consommation d’un seul ingrédient

Le rapport scientifique est formel : 16 maladies chroniques sont directement liées à la consommation excessive d’un ingrédient.

C’est le poison de notre alimentation. Il est présent partout, sous différentes formes : le sucre.

La recherche publiée dans le Canadian Journal of Public Health a été menée par l’Université de l’Alberta.

Maladies cardiovasculaires, cancers, maladies rénales ou encore lombalgies, le sucre détruit votre santé, mais coûte aussi une fortune en soins [1].

Le diabète figure parmi les maladies les plus coûteuses à gérer et à traiter.

Depuis quelques années, les patients sont de plus en plus jeunes et exigent des soins de longue durée.

Cette maladie peut entraîner des problèmes rénaux, le recours à des dialyses ou encore des amputations.

Pourtant de simples ajustements alimentaires, une vie active permettent de prévenir jusqu’à 80 % des cas de diabètes de type 2, des maladies cardiovasculaires et 40 % des cas de cancers [2].

Le sucre, le poison de notre santé depuis plus de 80 ans

Ce n’est pas la première fois que les méfaits du sucre sont mis en lumière par des scientifiques

En 2014, l’Australien Damien Gameau a consommé pendant 2 mois l’équivalent de 40 cuillères à café de sucre par jour.

Sa consommation était issue des aliments considérés comme sains et équilibrés : barre de mueslis, yaourts allégés, céréales « saines », jus de fruits, smoothie, boissons sportives…

En à peine trois semaines, il a développé un foie gras.

Deux mois plus tard, il avait un pré-diabète avec un risque d’infarctus et 11 centimètres de tour de taille supplémentaire [3] !

Pourtant depuis 80 ans, l’industrie du sucre pervertit pouvoirs publics, médecins, médias, dans le seul but de nous faire toujours consommer plus de sucre.

À tel point qu’aujourd’hui, le sucre est présent dans 80 % des aliments que nous consommons.

Le rôle du sucre dans les maladies chroniques est loin de s’arrêter aux calories supplémentaires qu’ils apportent et qui favorisent le surpoids.

Ne commettez plus l’erreur que font les nutritionnistes qui comptent les calories

Une étude récente menée par le Docteur Lustig, pédiatre de l’Université de Californie à San Francisco, et son équipe a démontré que ça ne sert à rien de compter vos calories [4].

Ils ont mené une expérience auprès d’enfants obèses souffrant de syndrome métabolique : hypercholestérolémie, pression artérielle élevée, hyperglycémie ou encore excès de graisse abdominale.

Plutôt que d’essayer de changer leurs mauvaises habitudes alimentaires, ils ont simplement réduit leur consommation en sucres ajoutés.

Les enfants ont donc continué de manger des aliments ultra-transformés, mais moins, et n’ont pas fait davantage d’exercice. 

Au bout de seulement 9 jours, les chercheurs ont pu constater que ce régime pauvre en sucre a amélioré la santé métabolique de tous les participants.

Les enfants n’ont pas perdu de poids, mais ils avaient :

  • Une meilleure pression artérielle.
  • Un meilleur taux de bon cholestérol et une diminution du mauvais (LDL).
  • Un foie en meilleure santé.

Même leur glycémie à jeun était plus basse.

Le Dr Lustig conclut que cela démontre que les calories du sucre sont les pires que nous pouvons consommer car elles se transforment en graisse dans le foie.

C’est ce qui entraîne une résistance à l’insuline et favorise les risques de diabète, de maladies cardiaques et hépatiques.

Diabète : 20 % de risque en plus à chaque portion de boisson sucrée

La corrélation entre le développement du diabète et le sucre a été analysée par des chercheurs britanniques.

Ils ont mené une étude de cohorte sur 3 ans sur la consommation de boissons sucrées.

Et ce qu’ils ont découvert est effrayant : le risque de diabète augmente de 20 % avec chaque portion de boisson sucrée (33 cl).

D’après leur analyse, depuis dix ans, 80 000 nouveaux cas de diabètes seraient causés à cause de leur consommation [5].

Ce qui est encourageant, c’est que les remplacer par du thé, du café et autres boissons non sucrées pourrait inverser cette tendance.

Surtout l’erreur à ne pas faire est de les substituer par des jus de fruits

Si d’apparences ils ont l’air sain et bon pour votre santé, ils sont en réalité des bombes de sucres aussi néfastes que les sodas.

Le fructose, votre pire nouvel ennemi

Le sucre ajouté aux aliments se présente sous différentes formes : saccharose, sirop de glucose ou encore glucose-fructose.

Il serait tentant de penser que le fructose, étant un sucre présent dans les fruits, est moins nocif.

Certains industriels n’hésitent d’ailleurs pas à se servir de cette idée reçue pour rassurer les consommateurs.

Ne vous laissez pas avoir !

Contrairement au glucose, métabolisé par toutes les cellules, le fructose va sursolliciter votre foie.

15 à 30 % du glucose sont pris en charge par le foie contre 70 % avec le fructose.

Votre foie alors débordé va réagir comme il peut et mettre en place des mécanismes de « surproduction ».

Il va notamment produire davantage d’acide urique (des déchets éliminés par l’organisme). Ce qui peut entraîner une augmentation de la pression artérielle.

De plus, en excès dans votre foie, le fructose va augmenter vos risques de souffrir d’une pancréatite (inflammation du foie) et de développer un foie gras, comme le fait l’alcool.

Sans oublier, que comme toutes les formes de sucres, le fructose favorise l’obésité, augmente le stress oxydatif et accélère le processus de vieillissement.

Les méfaits du sucre sur notre santé sont tels que certains scientifiques affirment qu’il faudrait traiter notre consommation comme l’alcool ou le tabac.

Ainsi, les aliments ultra-transformés et boissons sucrées pourraient être taxés.

Leur accès pourrait être limité aux plus jeunes.

Quant aux publicités, elles devraient être plus sévèrement contrôlées.  

Si vous n’arrivez pas à résister au sucre, sachez que c’est tout à fait compréhensible.

Le sucre est aussi addictif que l’héroïne !

Heureusement, il existe des solutions pour s’en libérer.

C’est ce que je vous propose de découvrir dans ma prochaine lettre.

Je vous expliquerai :

  • Comment rompre votre dépendance au sucre en 2 semaines.
  • Quelles sont les bonnes stratégies à mettre en place pour reprendre le contrôle.
  • Quels sont les aliments alternatifs à privilégier

Bien à vous,

Eric Müller

Sources:

[1] Excess sugar costs Canada $5 billion each year: study, Universitu of Alberta

[2] Le sucre coûte 5 milliards $ par année en soins de santé aux Canadiens, ICI Alberta

[3] Documentaire, Sugarland de Damon Gameau

[4] Consommé en excès, le sucre est un toxique.

Et il est addictif, tout comme l’alcool », Dr Rustig Lustig, Pédiatre de l’Université de Californie à San francisco

[5] Study shows link between sugary soft drinks and risk of type 2 diabetes, Diabetes UK

Crédits : © mi_viri – Shutterstock.com

4.8 4 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Nicola
5 mois il y a

Merci

Marie R.
5 mois il y a

Bonjour Eric,
Excellent article.

Un petit point de désaccord :
‘les aliments ultra-transformés et boissons sucrées (…) Leur accès pourrait être limité aux plus jeunes.’

Cette formulation semble vouloir dire que seuls les plus jeunes auraient accès aux aliments ultra-transformés et aux boissons sucrées !
Il me semble que vous voulez plutôt dire que L’accès des jeunes à ces produits serait limité.

Bien à vous,
Marie

VISHNURAM
5 mois il y a

JE SUIS EFFECTIVEMENT ABONNÉE A VOTRE NEWS LETTER CEPENDANT VOUS AVEZ OUBLIE DE ME FAIRE PARVENIR « LEGIMES BIO » L AI OBTENU GRÂCE A MA SOEUR LILIANE VISHNURAM…………
CORDIALEMENT
Monique VISHNURAM