10 aliments toxiques à éviter dès 40 ans

Avec l’âge vos besoins alimentaires évoluent. Et sans le savoir, vous détruisez peut-être votre capital santé.

Car d’après de récentes analyses, certaines associations d’aliments vous exposent à un risque accru de maladies cardiaques et de décès précoce. Il conviendrait alors de les éviter à tout prix dès l’âge de 40 ans [1].

Cette fois, plutôt que de se concentrer sur les nutriments présents dans les aliments, c’est bien la consommation de certains types de produits qui a été analysée.

Ainsi, l’étude porte sur nos mauvaises habitudes alimentaires et leurs effets sur le développement de certaines pathologies, notamment cardiaques.

Les 2 régimes les plus dangereux pour votre santé

Tout est parti d’une hypothèse assez simple : les études portant sur un seul nutriment peuvent masquer des facteurs clés dans le développement des maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs de l’Université d’Oxford ont ainsi décidé d’étudier divers types de régimes afin de déterminer leurs risques sur notre santé.

Entre 2006 et 2010, ils ont collecté les données de plus de 117 000 adultes vivant au Royaume-Uni. Les participants âgés entre 37 et 73 ans ont rempli à plusieurs reprises des questionnaires précis portant sur leurs habitudes alimentaires. Ces informations ont ensuite été analysées, selon divers algorithmes et variables, afin d’obtenir des résultats concrets sur les associations de certains types de produits et les liens directs et indirects sur leurs risques de mortalité (toutes causes confondues).

Sur le panel étudié, 4 245 personnes ont développé une maladie cardiovasculaire (MCV), 838 sont mortes à la suite de complications cardiaques et 3 629 sont décédées d’une autre maladie.

Après 5 ans d’études, les scientifiques ont ainsi identifié deux modèles alimentaires responsables de la détérioration prématurée de l’état de santé des patients. Et sans grande surprise, ce sont ceux riches en sucres et en graisses saturées et pauvres en légumes et fruits frais qui sont les plus nocifs [2].

Cependant, leur découverte ne s’arrête pas là, puisque les chercheurs se sont aperçus qu’il ne suffit pas de bannir un type d’aliment pour préserver sa santé.

+ 40 % de risque de mourir d’une maladie cardiaque

Le premier régime identifié était riche en : chocolat, confiserie, beurre et pain à faible teneur en fibres et comprenait peu de fruits et légumes frais. Le second impliquait une forte consommation de boissons sucrées, de jus de fruits, de chocolat, de confiseries, de sucre de table, de conserves, mais était pauvre en beurre et en fromages.

Ainsi les personnes dont l’alimentation était riche en sucres rapides et insuffisante en fibres et en protéines, avaient un risque de maladie cardiaque 40 % plus élevé ainsi qu’un risque de décès prématuré de 37 % plus haut [3].

Quant à ceux qui consommaient tout de même des fruits et légumes, mais aussi beaucoup de boissons sucrées, leur risque était accru de 14 % pour les MCV et ils avaient une probabilité de décès prématuré de 11 % plus élevée.

Les chercheurs se sont aussi rendu compte que de telles conclusions étaient similaires, même chez les sujets actifs, ne fumant pas et n’étant pas en surpoids.

Ces 10 aliments à limiter après 40 ans

Les scientifiques ont ainsi listé les 10 produits à éviter autant que possible après 40 ans. J’ai pris le soin de vous les répertorier afin que vous puissiez facilement les identifier :

  1. Le chocolat, surtout lorsqu’il est de mauvaise qualité.
  2. Les pâtisseries.
  3. Le beurre.
  4. Le pain blanc et tous ceux pauvres en fibres et riches en sel.
  5. Le fromage.
  6. Le sucre de table.
  7. La confiture (même maison).
  8. Les confiseries.
  9. Les sodas.
  10. Les jus de fruits, y compris biologiques.

Si l’étude est sérieuse et a tenté de comprendre comment vous pouvez préserver votre santé via votre alimentation, force est de constater que la liste élaborée par les scientifiques n’est pas surprenante. Nous savons depuis des années maintenant que les produits sucrés tels que les sodas ou les sucreries sont nocifs. 

Cependant, elle souligne un point important : le manque de précision quant aux campagnes de prévention. Plutôt que de mentionner “éviter les produits sucrés ou salés”, il faudrait clairement citer les aliments toxiques ! Et tant pis si la liste s’allonge.

Soyons honnête, il existe des aliments bien pires que la confiture. Je pense notamment aux chips, à tous les produits ultra transformés, au surimi qui est constitué principalement de déchets de poissons, à tous les aliments à base d’huile de palme ou encore aux glaces qui contiennent énormément de sucres. Mais oser pointer du doigts les “mauvaises marques” soulève un autre problème qui n’est pas une question nutritionnelle, mais bien économique. Car si réellement la santé était la priorité des aliments commercialisés, nous aurions des produits bien différents dans nos supermarchés.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources : [1] Foods associated with an increased risk of cardiovascular disease and death in middle-age identified, Université d’Oxford, 22 avril 2021. [2] Associations between dietary patterns and the incidence of total and fatal cardiovascular disease and all-cause mortality in 116,806 individuals from the UK Biobank: a prospective cohort study [3] Carmen Piernas, directrice de l’étude UK Biobank Crédits : © Africa Studio-Shutterstock.com  


2.3 11 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
gil
1 mois il y a

Je ne sais pas si un jour on pourra enfin ne pas lire tout et son contraire en matière d’hygiène alimentaire… le chocolat: cette étude (enfin une de plus sur les milliers dont on est abreuvé et qui traite d’une alimentation saine), nous raconte qu’il ne faut pas manger de chocolat. N’oublions que Jeanne calmant (qu’on ne présente plus) en mangeait une demi tablette par jour; ça lui a plutôt réussit! Donc il faudrait peut être nuancer avant d’assainer des vérités, à savoir différencier le chocolat au lait cacaoté à 30% et le chocolat noir à 90 % qui sont des produits aux propriétés complètement differents. D’ailleurs, votre confrère le Docteur Rueff est « pro » chocolat, et moi aussi! Pareil pour le vin rouge: anti cancer (avec le tanin qu’il contient) ou pro-cancer? La medecine n’est pas une science exacte, tout le monde le sait, on est loin de savoir tout et la recherche continuera indéfiniement. Mais le fait de « balancer » constamment des études nouvelles qui contredisent les précédentes a un effet très négatif sur les « patients ». En effet ceux qui sont « mal en point » investissent d’une part financièrement mais surtout psychiquement dans des traitements phytothérapiques (ou autres) pendant des années et se raccrochent à cela pour guérir. On ne démontrera plus l’effet placébo qui a fait preuve, ce qui peut ainsi rattraper une non efficacité du traitement phyto qu’ils suivent. Si du jour au lendemain, on leur détruit leur espoir en leur assènant des vérités différentes que celles qu’ils suivent, cela peut avoir des conséquences catastrophiques pour des personnes fragiles. Je me rappelle du discours d’une psychiatre que j’avais connue en Australie il y a une vingtaine d’années qui disait: le doute, c’est la dépression, et les certitudes, c’est l’espoir et donc la vie. 20 ans après, je confirme…. Donc SVP, peut être un peu moins de sur information sur toutes ces études qui fleurissent de partout et qui se contredisent les unes aux autres… Cela ne pourra qu’être profitable aux patients en quête de sérénité d’espris.

Stéphane Zufferey
1 mois il y a

Ce sont des aliments qui donnent du plaisir et on y est tellement habitué
il faut nous donner le nom d’aliments et boissons de vos 10 produits qui
donnent autant de plaisir et bon pour la santé.

Fride
1 mois il y a

Cette liste est très approximative et peu satisfaisante. Ex., éviter le chocolat surtout s’il est de mauvaise qualité. Beaucoup de personnes ne sauront pas ce qui doit être considéré comme bonne qualité. Et puis, un chocolat noir à teneur minimale de 71 % de cacao et de préférence 80% au moins contient une quantité minimale de sucre et est excellent pour la santé. De même, une confiture riche en fruit avec pulpe et 30% de sucre n’est absolument pas contre indiquée petite dose.. Le fromage en général ? Là aussi il faudrait nuancer davantage.
L’âge de 40 ans me paraît quelque peu arbitraire.

Reynaud Sylvie
1 mois il y a

Je suis entièrement d’accord avec votre avis sur les produits transformés et les choix de nos commerce les concernant.
Le problème est que les produits de qualités sont assez chers et pas toujours accessibles à toutes les bourses.
Merci pour votre article très pertinent.

Gisèle
1 mois il y a

Merci pour les informations sur l’étude.
Je pense qu’il est difficile de juger de la dangerosité de chaque aliment dans la liste séparément, si les tests n’ont pas été dans ce sens.

Je ne pense pas qu’une approche qui vise à changer les habitudes alimentaires à presque 100% soit qch de viable à long terme. Les gens vont toujours garder une nostalgie d’aliments qu’ils ont mangé dans leur famille, et le rejet de tout ce qu’ils ont fait avant risque de les fanatiser, ce qui n’est pas bon pour l’équilibre mental justement.